Adama – Telos III – Chapitre 10 – par Adama

Chers frères et sœurs ! JE SUIS ADAMA !

Aujourd’hui, nous allons faire le commentaire du chapitre 10 du livre III de Telos.

Dans ce chapitre, je parle de l’immortalité et du rajeunissement. Non, ne vous attendez pas à ce que je vous donne une formule magique pour y parvenir.

Au fil du temps, l’humanité s’est autodétruite de diverses manières, mais le plus grand pouvoir destructeur se trouve dans son esprit, dans ses pensées et ses sentiments. Observez une personne triste : elle est malade, essentiellement dans son âme, et aussi dans son corps physique. Observez une personne heureuse : même si elle n’est pas en parfaite santé, son apparence est très saine.

Auparavant, nos corps étaient parfaits, il n’y avait aucune sorte de maladie qui puisse nous attaquer. En effet, nos cellules étaient en équilibre. Nous pouvions vivre de nombreuses années. La mort ne nous inquiétait pas. Nous vivions chaque instant, jour après jour.

La chute de la conscience a fait que des pensées d’origine négative commençaient à dominer nos corps. C’est comme un verre d’eau. L’eau est pure et cristalline, mais si vous y versez une goutte de boue, au premier abord, elle semble propre, mais si vous l’analyser au microscope, l’eau n’est plus pure. Et si vous continuez à verser une goutte de boue dans ce verre d’eau tous les jours, elle commencera à devenir trouble et à former des décantations au fond, et ne sera plus de l’eau pure et cristalline.

C’est le cas de vos corps. Il y a longtemps que vous avez entamé un processus d’autodestruction. Et le premier pas que vous avez fait dans cette direction a été de vous nourrir d’animaux. L’énergie de chaque animal est incompatible avec vos corps. Mais au fil du temps, je peux même dire que vos corps ont appris à consommer cette énergie et à en tirer le meilleur parti. Toutefois, cela a aussi dégradé vos cellules.

C’est comme une machine qui fonctionne quand elle est bien réglée, quand elle est bien lubrifiée. Si l’on ajoute une huile de mauvaise qualité, qui n’a pas la bonne viscosité, les pièces se dégradent au fil du temps, elles perdent la force et la puissance qu’elles avaient auparavant. Et un jour, cette machine s’arrête. C’est votre cas.

Tout ce processus de contamination de vos cellules entraîne le vieillissement, la fatigue de vos cellules, qui doivent travailler au-delà de leurs capacités pour métaboliser des énergies qu’elles ne connaissent pas, qu’elles n’ont pas été préparées à transformer. Au fil du temps, tout a contribué à renforcer cette habitude : les boissons, les sucreries, les substances introduites pour améliorer leur aspect, pour améliorer leur texture croustillante, et qui aujourd’hui sont en train de provoquer tant de mal.

C’est ce qu’explique que vous vieillissez et que vous mourez. Vos cellules s’épuisent à cause des efforts qu’elles déploient. Elles perdent leur vigueur, car elles sont faites pour travailler, mais si elles travaillaient dans un environnement propre, elles seraient capables de faire face tout le temps et rien ne leur arriverait. Mais ils travaillent dans un environnement malsain, sale, contaminé et avec une énergie qu’ils ne peuvent pas supporter. Ils se fatiguent, vieillissent et perdent leurs forces.

Est-ce une règle ? Non, ce n’est pas une règle. Il existe de nombreuses personnes qui conservent leur vitalité même à un âge avancé. Et pourquoi cela ? D’abord à cause de leur esprit, d’abord, car ces personnes ne se laissent pas aller à tout ce qu’on leur dit lorsque leur corps vieillit, elles vont à contre-courant. Et elles se disent : “Non, je ne suis pas comme ça. Je vais continuer à avoir le tonus que j’ai toujours eu”. L’esprit prend alors le dessus et ces personnes sont capables de rester jeunes et en bonne santé, même à un âge avancé.

Vous essayez de résoudre ces problèmes extérieurement. Vous dépensez des fortunes en crèmes, bains, pilules et suppléments pour essayer de garder votre corps plus jeune et en meilleure santé. Mais je vous dirai pourquoi vous mettez plus de saloperies dans vos cellules pour qu’elles métabolisent : tout est artificiel, rien de tout cela n’est naturel. Tout ce qui n’est pas naturel, vos cellules ne le reconnaissent pas, elles prennent énormément de temps à le métaboliser et n’y parviennent pas toujours. Et les maladies arrivent de là, c’est-à-dire de l’accumulation de tout ce que l’on consomme et de tout ce à quoi on pense.

Oui, il ne faut jamais, jamais, oublier l’effet des pensées. Jamais. Elles sont très importantes, car s’il s’agit des pensées légères, paisibles, c’est comme si les cellules recevaient un tonique, quelque chose qui leur donne plus de force pour continuer à vivre. Être une personne joyeuse et optimiste, qui ne pense pas aux mauvaises choses, fait une grande différence ; les cellules en sont reconnaissantes. En revanche, tout ce qui va à l’encontre de cela surcharge vos cellules et les maladies se manifestent de plus en plus.

Mes frères et sœurs, tout réside dans le changement : changement d’habitudes, changement de pensées. Désactivez la clé de l’avenir. Ne vous préoccupez pas de ce qui vous attend. Dites-vous toujours : ce que je plante aujourd’hui, je le récolterai demain. Il n’y a alors aucune raison de s’inquiéter. Se préoccuper, c’est augmenter la charge de travail de vos cellules. Vivre dans le présent, au contraire, c’est faire confiance, c’est savoir que tout se passera en réponse à ce que vous émettez.

Combien de temps cela prendra-t-il ? Cela dépend de votre émanation. Tout arrive (à cause) en proportion de ce que vous émanez. Si vous émanez avec ferveur, avec Amour, cela se manifeste rapidement. Si vous manifestez sans beaucoup de force, sans beaucoup de croyance, cela prend un peu plus de temps. La réponse est proportionnelle à ce que vous émanez. Plus vous émanez de la Lumière, plus vous la recevez rapidement. Moins vous émettez, moins vous recevez et plus il vous faut du temps pour recevoir.

Quel est donc le chemin à suivre ? Tout d’abord, débarrassez-vous le plus possible de tout ce qui n’est pas naturel, des aliments transformés, des conserves. Tout aliment qui ne s’abîme pas n’est pas bon ; il contient quelque chose qui vous fera du mal. Efforcez-vous de manger le plus possible d’aliments naturels. 

Je comprends que ce n’est pas facile. Je comprends que même les aliments que vous achetez aujourd’hui, qui sont naturels, ont déjà été complètement modifiés en faveur de la durabilité et de la productivité. Et bien qu’ils soient naturels, ce ne sont plus les aliments que Gaïa a créés spécifiquement pour vous, les humains. Ils sont devenus des aliments modifiés, non pas pour faire du bien aux humains, mais pour engendrer plus de problèmes.

Votre eau n’est pas pure. Même l’eau minérale que vous achetez n’est pas pure. Il faudrait que vous alliez, en permanence, à une source naturelle, dans les entrailles de Gaïa. Alors, je vous dirais que vous avez de l’eau pure, cristalline, énergétique, toute faite par Gaïa. Mais je sais que ce n’est pas possible. Ce serait une attaque contre toutes les sources et elles périraient. 

Que faire alors ? Y a-t-il quelque chose à faire ? Il y en a toujours. Prenez un verre d’eau dans vos mains et versez-y beaucoup d’Amour. Imaginez ce verre illuminé par votre Amour, et soyez sûr que tout ce qui n’est pas bon pour vos cellules sera détruit. De même pour les autres aliments. Pas besoin de le faire pour chacun d’entre eux.  Vous placez l’aliment dans votre assiette pour le manger. Alors, jetez cet Amour et cette Lumière sur l’assiette, et tous les aliments qui s’y trouvent perdront leurs effets nocifs sur votre corps.

Mais je dois vous mettre en garde : cela se produit pour les aliments naturels. Vous éliminerez les modifications génétiques apportées aux aliments. Je ne parle pas ici des aliments transformés, ni des aliments en boîte ou en conserve. Je parle d’aliments naturels. La viande, quelle qu’elle soit, ne bénéficie pas de cette lumière, tout simplement, car elle est ce qu’elle est. Tout ce processus que je vous ai enseigné s’applique donc aux fruits, aux légumes secs et aux légumes et crudités. Il ne s’applique pas au reste.

Je comprends qu’il est très compliqué pour vous de changer votre alimentation d’un moment à l’autre, mais minimiser la quantité de produits nocifs. Réduisez-la progressivement et vous verrez que votre humeur s’améliorera. Vous ne vous sentirez pas si fatigué par les énergies qui arrivent. En effet, ces énergies constituent une surcharge pour vos cellules. Elles doivent travailler pour métaboliser ce que vous mangez, ce que vous ressentez et ce qui arrive comme énergie. C’est une énorme surcharge.

Alors, en fin de journée, n’oubliez pas de vous voir dans une bulle verte. Demandez à Hilarion ou à Raphaël de nettoyer votre corps, d’aider vos cellules à se récupérer. Maintenant, il ne sert à rien de consommer beaucoup de mauvaises choses et de demander ensuite à être purifié. 

Je le répète : seul ce qui a été consommé naturellement sera purifié, le reste restera dans votre corps. C’est comme ce verre d’eau avec de la boue dedans, où chaque heure, vous mettez un peu plus de boue.

Souvenez-vous toujours de cette image. Chaque chose non naturelle que vous mangez remplit de boue le verre d’eau qui vous êtes. Que devient votre verre d’eau aujourd’hui ? Pour beaucoup d’entre vous, il n’a pratiquement plus d’eau. Existe-t-il un moyen de nettoyer tout ce déchet ? Il y en a toujours. Changez vos habitudes, changez vos fréquences émotionnelles, et comme par magie, la boue commencera à disparaître.

Mes frères, ce processus est à surveiller, autrement, toute cette énergie qui arrive, et qui sera de plus en plus intense, vous clouera au lit, sans la force de vous lever, car vos cellules ne pourront pas y faire face. Faites attention à ce que vous consommez et essayez de manger des aliments plus naturels.

Traduction par Marcia Trumeau

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier