El Morya – A propos de la Marche des Rayons

Chers frères de la planète Terre ! JE SUIS EL MORYA !

Aujourd’hui, je suis venu vous apporter ma Lumière, la Lumière du Rayon Bleu pour éclairer vos esprits et vos cœurs.

Cette marche, la deuxième, n’est pas là pour résoudre quoi que ce soit, elle n’est pas là pour simplement vous sortir de là où vous êtes et vous mettre sur le chemin de la Lumière. Cette marche n’est pas un miracle ou une bouée de sauvetage pour chacun de vous.

Chaque aide que nous vous apportons est un moyen d’évolution, c’est un moyen d’élévation de conscience et d’ouverture d’horizons ; ce n’est pas le chemin, ni la solution et surtout pas de la magie. Vous vous accrochez à tout avec avidité, pas avec vos cœurs ni avec l’intention d’évoluer. Beaucoup se comportent comme s’ils étaient dans une mer très agitée. Lorsqu’ils repèrent un bateau, ils essaient à tout prix de s’y accrocher comme bouée de sauvetage.

La marche ne signifie pas cela. Le nom est “Marche” et non pas “salut”, ni “victoire” et encore moins “résultat”. Nous observons le sentiment que chacun de vous éprouve lorsque nous vous la présentons. Il s’agit d’une variété de sentiments, mais je vous assure que le seul sentiment qui devrait être émané est la gratitude et nous ne la voyons presque jamais. Vous exprimez tous les types de sentiments, y compris la colère, l’interrogation, le jugement.

Je peux vous dire qu’à l’intérieur de la ligne temporelle de la Terre, les choses deviennent de plus en plus difficiles. Non, je ne parle pas de la Marche de Rayons, mais de la marche de chacun. Les obstacles, les apprentissages et les leçons deviendront de plus en plus difficiles et pas plus faciles et pas l’inverse. “Ah, je le fais pour que mon chemin devienne plus facile”. Non.

Chaque leçon, chaque exercice que nous présentons est la possibilité d’un saut de conscience, d’un apprentissage, d’une élévation de votre pensée. Et nous espérons qu’avec tout cela, vous serez en mesure d’être plus forts pour surmonter les obstacles qui sont encore à venir. Mais ce n’est pas ce que nous voyons ; nous vous voyons désespérés, flottant sur la mer, attendant qu’un bateau passe pour que vous puissiez vous agripper et vous sauver, trop facilement… “Je vais être sauvé. Alors, je n’ai plus besoin de faire quoi que ce soit.”

Je dirais à chacun de vous, en ce moment, de faire une auto-analyse : “Pourquoi est-ce que je fais cette marche ? Quels sont les sentiments que j’y mets ? Qu’est-ce que je ressens ? Faites cela, nous ne faisons rien par hasard, nous ne faisons rien sans réfléchir, tout ce que nous présentons a pour objectif d’opérer un saut de conscience, un processus d’apprentissage. Il ne s’agit pas d’un chemin éclairé comme beaucoup le pensent . “Ah, je peux continuer à faire ce que je fais et à être comme je suis. Je vais faire la Marche et tout ira bien.”

On dirait que vous n’avez rien appris. Ce que je peux vous dire, c’est que tout ce qui vous revient est compatible avec ce que vous émettez, c’est tout. Donc il se peut que la Marche ne vous apporte rien, ne vous montre rien, que la marche ne vous aide en rien, parce que tout ce qu’elle vous apporte dépend de ce que vous émanez par rapport à elle.

Il se peut donc que vous fassiez cent tours et que rien ne change, que tout reste comme avant, parce que vous n’avez pas changé, vous avez essayé de gagner sans effort, sans changement. Qu’attendez-vous de la cinquième dimension ? Tout le monde veut y aller, mais personne ne veut renoncer à quoi que ce soit, personne ne veut changer. Alors pourquoi continuer sur cette voie ? Vous perdez votre temps. Acceptez que vous ne voulez pas y aller, que tout ce que vous vivez ici dans la troisième dimension est bien, c’est agréable, c’est plaisant. Alors pourquoi changer ? Continuez sur ce chemin, il vous apportera peut-être plus de joie, plus d’épanouissement à chacun d’entre vous. Pensez-y.

Pourquoi insister sur quelque chose qui vous est si désagréable ? S’il vous est très difficile de perdre ce que vous avez dans cette dimension, alors pourquoi changer ? Acceptez-le, acceptez que vous ne voulez pas évoluer, que ce n’est pas encore le moment. Est-ce que c’est ce que vous voulez ? Ce n’est pas grave. Maintenant, ne faites pas la Marche de Rayons, qui est une si belle marche, sans effort et sans volonté, et ne l’utilisez pas comme une bouée de sauvetage. Ce n’est pas ce qu’elle est et elle ne le sera jamais.

Il s’agit d’une expansion de la conscience qui vous donne plus de force pour changer, pour être capables de résister et de changer. Ce n’est pas la voie facile, ce n’est pas la solution.

Je dirais donc à chacun d’entre vous : regardez bien quel est le sentiment qui se dégage de vous dans cette Marche. En fonction de ce sentiment, je dirais qu’il ne faut même pas la faire parce qu’elle ne servira à rien. Vous continuerez à être ce que vous êtes, sans changement, sans évolution, en vous faisant croire que vous faites un pas en avant, que vous marchez. Vous ne le faites pas, vous resterez au même endroit sans aucun type de bénéfice.

Il est très décourageant de voir que vous utilisez ce que nous vous présentons comme un simple bateau au milieu de l’océan, rien de plus. Mais le bateau ne vous soutiendra pas longtemps. Vous pouvez même monter dessus, mais vous ne savez pas qu’il ne tiendra pas votre poids et que vous resterez au milieu de l’océan. Peut-être qu’un jour, lorsque votre cœur s’élèvera, lorsque vous monterez sur le bateau, vous sentirez le soutien, la sécurité et vous serez reconnaissant, simplement reconnaissant d’avoir eu l’occasion de monter dans le bateau.

Pensez-y, mais n’y pensez pas avec votre tête, parce que votre tête vous dira que vous avez raison, puisque l’ego est toujours aux commandes, pensez avec votre cœur et découvrez quel sentiment vous dégagez sur ce bateau. Interrogez votre cœur et écoutez sa réponse.

Traduction par Helena do Lago Basile

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier