El Morya – Vous devez connaître les batailles 

Chers frères de la planète Terre ! JE SUIS EL MORYA !

Chaque fois que nous pouvons être ici, avec vous, est un moment de fête, un moment de grande joie. Apporter un message, apporter des conseils, apporter de l’affection, est toujours important pour chacun d’entre vous.

Observez ce qui se passe autour de vous. Observez tout, pas seulement des gens, pas seulement des informations. Observez tout : la planète, le comportement des gens, le comportement de votre société, combien de choses sont découvertes, combien de personnes paient pour leurs crimes, ou sont en guerre, ou souffrent…

Je restais là, à parler longtemps, à vous demander d’observer votre environnement. Mais notez toujours que le nombre de faits négatifs dépasse de loin le nombre de faits positifs, car vous n’aimez pas voir cela, vous ne commentez pas, vous ne développez pas, vous ne les multipliez pas. Dans un cercle de conversation, qu’est-ce qui revient toujours ? Les problèmes, la violence, les erreurs. Vous commentez rarement les victoires, les moments heureux, la famille. Pourquoi cela ?

Tout a été très bien conçu, planifié et exécuté, de sorte que vous soyez bombardés, à chaque minute, de mauvaises nouvelles. Donc ça a fini par devenir une habitude, ça a fini par devenir une routine de ne commenter que des choses négatives. Beaucoup me diront désormais : « Non, je n’écoute plus rien. Je suis loin de tout cela”. Est-ce le cas ? Est-ce que lorsque vous rencontrez quelqu’un, un ami ou même un parent, la seule chose qu’il dise soit exactement cela ?

Je dirais donc que personne n’est à l’abri. Cela ne sert à rien d’éteindre vos appareils et de vous isoler du monde, car il se passe toujours des choses à l’extérieur. Le moment viendra où ils frapperont à votre porte. Même si vous choisissez d’entrer dans un trou, il se pourrait qu’un jour, il pleuve beaucoup et que ce trou se remplisse, et que des problèmes commencent à apparaître.

Ce n’est donc pas en vous isolant, ce n’est pas en pensant simplement que prendre ses distances est le meilleur remède, que vous pourrez avoir la paix dans votre cœur, car la paix dans le cœur se conquiert, elle s’apprend. Alors, il vaut mieux être celui qui s’expose, qui écoute tout, et écoute avec le cœur, comprenant chaque frère, comprenant chaque instant, sans critique, sans révolte ; il vaut mieux apprendre à tout accepter avec gratitude, même les très mauvaises choses, que quelqu’un qui s’isole de tout et ne se permet pas de vivre d’expériences.

Le jour où quelque chose de mauvais arrivera, sera-t-il prêt, celui qui se coupe de tout ? Oh, je garantis que non, car il ne s’est pas entraîné, il s’est simplement éloigné. C’est facile. Il est simple de se détourner des problèmes des autres, mais agissant de la sorte, est-ce qu’on acquiert de l’expérience ? Non, vous ne gagnez pas en expérience. 

Alors mes frères, il faut être là, sur le champ de bataille, pour apprendre à se battre. Personne n’apprend à se battre derrière un bureau. Personne n’apprend à se battre sur papier. Vous apprenez à vous battre au milieu de la bataille.

Alors ce n’est pas en vous isolant, ce n’est pas en pensant que vous êtes meilleur que tout le monde et que vous ne vous mêlez de rien, que vous évoluerez. Je suis d’accord que, d’un côté, vous restez en équilibre, que vous êtes en équilibre. Je suis d’accord, mais d’un autre côté, vous n’êtes pas au milieu de la bataille, vous n’êtes pas dans le combat. Et le jour où la bataille frappera à votre porte – car oui ! le jour viendra où elle frappera – vous ne saurez pas quoi faire, car vous ne vous êtes jamais battu, vous vous êtes isolé, vous n’aviez voulu rien savoir, vous vous êtes éloigné de tout.

Le monde explose à l’extérieur et vous êtes à l’intérieur de votre dôme. Je vous garantis que votre dôme se brisera, et quand l’avalanche arrivera, elle viendra avec toute sa force, et vous ne saurez pas comment vous comporter au milieu des événements. 

Ainsi, comme le dit toujours Michaël, l’équilibre est primordial. Ce n’est pas pour cela que vous allez vous cacher dans l’ombre, pour être au milieu de la bataille. Il ne s’agit pas de cela. Il faut ressentir, écouter, analyser chaque point et commencez à comprendre comment réagir à chaque situation.

S’exposer à des situations, c’est apprendre, c’est savoir comment se comporter la prochaine fois, c’est avoir la possibilité de vérifier : « Comment vais-je réagir dans une situation comme celle-ci ?” C’est cela. Laissez les situations venir à vous, alors vous vous arrêtez et réfléchissez : « Comment est-ce que je réagis ? Hmm, je n’ai pas bien réagi, je dois m’améliorer.” “ Oh non, je réagis bien. Très bien, je m’améliore”. Et vous avez regardé la situation, vous l’avez reçue en face et avez su comment y faire face, ou non, mais vous apprenez.

Il ne s’agit plus de vous mettre dans un dôme et de penser que vous êtes meilleur que tout le monde, de penser que se mettre à l’intérieur d’un dôme est la meilleure solution. Non, car demain, quand votre dôme se brisera, vous ne saurez pas quoi faire, car vous n’avez jamais voulu regarder quoi que ce soit directement en face. Vous vous êtes isolé de tout. Vous ne voulez pas le savoir parce que ce n’est pas bon pour vous. Si ce n’est pas bon pour vous, n’y a-t-il pas lieu de changer ?

Alors mes frères, équilibrez-vous, ni trop là, ni trop ici. Laissez les choses venir. Observez comment vous réagissez. Il y a là une excellente expérience d’apprentissage : être au milieu de la bataille. Il ne s’agit pas de rester assis à regarder. Cela ne fait pas évoluer, cela ne fait apprendre à personne. « Ah, mais cela me maintient en équilibre ». J’ai déjà dit que j’étais d’accord avec cela, mais dans le futur, il viendra un moment où cette bataille vous atteindra. Et alors, que ferez-vous ? Vous n’avez jamais combattu, vous ne connaissez pas les astuces et les stratégies du combat parce que vous n’y êtes jamais entré. Alors, qu’allez-vous faire ?

Je réponds : vous serez englouti par la bataille, et vous regretterez  grandement d’avoir été celui qui s’est isolé de tout, qui ne voulait rien savoir, juste pour rester en équilibre. Qu’en est-il de l’apprentissage et de la façon de tout affronter ? Je vous le dis, mes frères, tout viendra. Chacun de vous sera encore confronté à de nombreux défis. Et c’est là, au milieu de la bataille, que vous apprenez simplement à regarder les défis et à en être reconnaissants, parce que vous apprenez à tout regarder avec amour.

Pour les choses les plus laides, les plus horribles, vous continuerez à les regarder avec amour. Pourquoi cela ? Parce que vous aurez appris, parce que vous aurait vu et appris tellement de choses, que vous ne vous en souciez plus. Vous ne serez plus touchés par ces choses. Vous regarderez avec gratitude et avec la certitude que, quoi qu’il arrive, chacun est là où il doit être, vivant ce qu’il a choisi de vivre.

L’équilibre, c’est le grand mot. Ne vous laissez pas prendre par l’ombre, mais ne vous isolez pas non plus dans un trou. Il faut être au milieu de la bataille, en apprendre les ficelles, apprendre à se comporter face à tout ce qui apparaît.

S’isoler me semble être avoir un peu la peur de vivre ce qu’il faut vivre. Pensez-y. Quel sentiment ressentez-vous lorsque vous vous isolez de tout ? Est-ce vraiment dû à votre équilibre ou à la peur de vivre cela ? Réfléchissez bien.

Traduction par Nathalia França

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier