Métatron – L’Ascension se compose de nombreux chemins

Chers frères de cette belle planète ! JE SUIS MÉTATRON!

Poursuivant ce beau voyage, nous voulons, aujourd’hui, nous concentrer sur l’expansion de vos consciences, sur la compréhension, sur le nettoyage. Nous nous efforcerons d’apporter la vérité, quelle qu’elle soit : belle, laide, facile à digérer ou difficile. C’est un moment spécial dans votre marche, c’est le moment où vous avez l’occasion de regarder tout ce qui est nécessaire pour la purification, pour l’évolution de vos Âmes.

Les cœurs souffrent, les esprits deviennent extrêmement confus, il y a une réaction de ne pas changer, de ne pas faire, de ne pas accepter. Chaque changement n’est jamais simple et facile. S’adapter à de nouveaux concepts, de nouvelles idées, de nouvelles habitudes ne sont jamais faciles, il faut toujours du temps pour que le corps et l’esprit s’adaptent à la nouveauté.

Commencez donc à imaginer que vous portez des habitudes, des concepts, depuis des éons ; pas des mois, pas des années, mais des éons. Ils remontent tous à la surface, avec la charge énergétique de l’époque. Plus on remonte dans le temps, plus c’est lourd, car les erreurs commises à ce moment-là, étaient bien plus graves que celles commises aujourd’hui. À titre d’exemple, pour que vous puissiez comprendre, tuer était une habitude? Oui, une habitude courante. Il n’y avait aucun remords, aucun jugement, aucune douleur de la part de ceux qui tuaient, parce qu’ils ont toujours cru qu’ils le faisaient au nom de quelque chose de très important. Aujourd’hui, vous avez une nouvelle idée de ce qu’est tuer. Malheureusement, pas tout le monde. Nombreux sont ceux qui pensent encore qu’il n’y a pas de remords à avoir à tuer. On tue un frère comme on tue un insecte, sans aucun remords ni analyse.

Ainsi, le fardeau qui vient du passé n’est pas un fardeau facile, des images faciles, des sensations faciles à comprendre et à digérer. Je demande donc à chacun d’entre vous d’avoir, au moins, la conscience, la compréhension de l’énorme possibilité que nous vous offrons de vous en débarrasser, d’y mettre fin, ou pas. Il appartient à chacun d’entre vous d’accepter, de traiter et de changer ce qui se présente ; de comprendre, d’apprendre, de terminer la leçon, ou non ; ou de la laisser là d’où elle vient, et de choisir simplement de ne pas la regarder, de ne pas la traiter, de ne pas la changer.

En ce moment, vos choix sont prioritaires et, en fonction de ce choix, vous gagnerez de petits passeports qui vous permettront d’entrer sur la route de l’Ascension. Ces passeports ne sont pas physiques ; ils seraient comme des clés de vibration placées en vous, lorsque vous atteignez le point de cette clé, vous êtes automatiquement transporté sur une nouvelle route, peut-être un peu plus difficile, peut-être un peu plus interne ; et ainsi sera votre chemin vers l’Ascension.

Les petits problèmes seront traités maintenant ; les gros problèmes seront traités plus tard, car vous devez être prêts à faire face aux gros problèmes, aux grandes vérités. Donc, c’est comme un médicament qui a un goût très mauvais et vous commencez à prendre une goutte pour vous adapter. Au bout d’un moment, vous prenez deux gouttes et vous mettez un peu plus de temps à vous adapter. Puis trois gouttes et ainsi de suite. Jusqu’au jour où vous aurez bu un verre entier. Vous vous rendrez alors compte qu’il ne sera pas facile de boire le verre plein.

Ce qui vous est proposé ici, dans ce voyage, est justement de prendre progressivement ces gouttes et d’apprendre à tolérer le goût amer et de vous habituer à prendre une autre goutte tous les jours, pour augmenter la dose. Ce n’est qu’ainsi, en apprenant, en comprenant, en nettoyant, que vous obtiendrez ces petits passeports. Considérez ce processus comme une série de routes. Il n’y a pas une seule route, il y en a plusieurs, chacune avec une vibration différente. En s’élevant, on change de route, on s’intègre à une route plus vibrante.

Maintenant, tout cela dépend de vos choix. Faire face aux erreurs, aux problèmes, aux énergies lourdes, est un choix. Nous ne vous forçons pas à faire quoi que ce soit. Le choix vous appartient totalement. Maintenant, pour ceux d’entre vous qui choisissent de marcher, de parcourir le chemin, soyez assurés que nous sommes là, ensemble, chacun d’entre nous, pansant les blessures de la marche, vous tenant dans nos bras pendant vos moments de désespoir, vous entourant d’un brouillard de Lumière, d’Amour Inconditionnel, afin que vous puissiez arriver là où vous voulez aller.

Comptez sur notre aide. Demandez notre aide. Supplie-nous de vous aider. Pourquoi supplier ? Étant donné que beaucoup demandent avec indifférence, comme si nous étions obligés de vous aider, nous ne pouvons pas intervenir dans votre libre arbitre. Nous avons donc besoin d’un mot de passe et ce mot de passe n’est qu’une demande d’aide et, dans des cas extrêmes, une supplication.

Soyez certains que, si cette demande ou cette supplication vient du cœur, nous agirons immédiatement. Croyez-le.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier