Michäel – Vivez et Sentez avec le cœur

Mes bien-aimés, JE SUIS l’ARCHANGE MICHAËL !

Avant de reprendre nos activités habituelles, je voudrais faire quelques remarques. Selon vous, les choses doivent être parfaites tout le temps ? Et parfaites pour qui ? Quel degré de perfection exigez-vous ? Vous pensez différemment ; certains préfèrent que tout soit rose, d’autres que tout soit bleu et d’autres que tout soit vert. Alors, qui a raison ? Qui a tort ? Personne. Chacun a son propre point de vue.

Alors, qu’est-ce que la perfection pour vous ? La perfection se trouve dans ce que vous savez et croyez. J’aimerais donc, pour tous ceux qui ont participé de notre réunion, que nous fassions un résumé à la fin. Si vous avez un commentaire ou une critique positive à formuler, faites-les ; mais si vous allez vous plaindre de la ligne qui était tordue, de la chaise déformée, du son qui était horrible, du froid qu’il faisait … non, de la chaleur qu’il faisait, alors il vaut mieux que vous vous taisiez.

Le moment est arrivé, notre objectif a été atteint. Ceux, qui avaient à cœur de vivre ce moment, présents ou non, ont participé à tout, à leur manière. Alors, il ne vaut pas la peine se plaindre maintenant si quelque chose n’a pas fonctionné ou si quelque ne s’est pas passé comme vous le souhaitiez. Rendez-vous compte que cela ne servira à rien ? Le moment est passé. Si vous étiez vraiment engagé, rien ne vous bouleverserait, tout était merveilleux ; autrement, si vous n’étiez là que pour tout observer et pour faire vos critiques, je pense que vous n’avez pas participé, puisque votre cœur était à côté.

Mes frères, apprenez à participer aux choses. La participation ne doit pas se faire comme vous le voulez. La participation doit venir du cœur et lorsque vous êtes entièrement engagé dans le processus avec votre cœur, le monde s’écroule à l’extérieur et vous ne le remarquez même pas parce que votre attention est dirigée vers le moment, sur ce qui se passe. Apprenez donc à regarder les choses avec le cœur, pas avec l’esprit.

Tout a été fait de la meilleure façon possible. Il y aura toujours des défauts parce que personne, même pas nous, ne vous plairons à cent pour cent ; cela n’existe pas, une fois que vous êtes des esprits, pas des cœurs. Si vous étiez des cœurs à cent pour cent, vous ne seriez pas gênés en rien, tout serait merveilleux. Il y aura donc toujours cette… “Oh, je n’ai pas écouté. Ah, je ne l’ai pas senti. Ah, c’était mauvais. Ah, ce n’était pas bon.” Sur quoi étiez-vous concentré ? Étiez-vous là pour vivre l’énergie et le moment présent ou étiez-vous là pour écouter, pour ressentir ?

Mes frères et sœurs, apprenez à vivre ces événements. Tout ce que vous vivez est proportionnel à ce que vous émanez. Beaucoup étaient là, pour ainsi dire, tout près et n’ont rien entendu. Pourquoi ? Parce qu’ils ne se souciaient pas d’écouter, mais de vivre l’instant, d’absorber toute l’énergie qui se dégageait. Pourquoi ? Parce qu’ils étaient convaincus que quelque chose de merveilleux était en train de se produire. Maintenant, si vous vous inquiétez : “Oh, est-ce que je vais écouter, est-ce que je vais ressentir ?” Vous ne vous préoccupez pas de ce qui se passe, vous vous préoccupez de vous-même, de votre esprit, de ce que vous allez expérimenter, vous n’avez pas confiance en ce qui se passe.

Je le répète donc : personne ne sera jamais satisfait à 100 %. Chaque fois que nous nous rencontrons, il y aura toujours un ou plusieurs problèmes. Aucun problème ? Ne vous attendez pas à cela. Il y aura toujours un problème, parce que quelqu’un le signalera. Mais quel est le grand objectif ? C’est que chacun pense à une solution, c’est que chacun indique une meilleure façon de faire. Il est très facile de signaler l’erreur, il est encore plus facile de se plaindre. Au lieu de faire cela, pourquoi ne pas amener des suggestions, pourquoi ne pas participer à l’amélioration de tout ?

Ah, ça, personne ne le veut ; personne ne veut travailler, certains ne veulent que signaler l’erreur. Je dirais donc que vous n’avez rien vécu du moment, vous n’avez pas vécu l’intégration qu’il y avait, vous n’avez pas vécu l’union qu’il y avait, vous étiez plus concerné par le fait de signaler des erreurs. Alors, mes frères, faites un bilan. Qu’avez-vous vécu dans la réunion ? La plainte, ce qui n’était pas bon, ou bien êtes-vous abandonnés à l’instant, avez-vous élevé votre cœur ? Et avez-vous cru que : “Non, je vais recevoir quelque chose, peu importe ce que c’est ” ? Car pour celui qui a pensé ainsi, je dis : vous avez vécu l’instant, vous avez reçu tout ce qui a été envoyé, parce que j’ai dit que vous seriez tous dans un grand égrégore. Or celui qui s’est préoccupé d’entendre ou de ne pas entendre, de sentir ou de ne pas sentir, n’a rien vécu, parce qu’il était plus préoccupé à se faire plaisir que de vivre l’instant, que de recevoir l’énergie qui était émanée.

Alors, apprenez. Apprenez à vivre ce qui vous est donné et non ce que vous voulez que vous soit donné.

La grille lumineuse est formée et la mission est accomplie. La planète a reçu toute l’énergie dont elle avait besoin. Plusieus lignes de temps ont été enjambées. “Ah, mais je n’ai rien vu de tout cela !” C’est dommage ! Vous vous attendiez à quelque chose de matériel, pas à l’énergie qui a été libérée. C’est donc une autre leçon : vous devez participer avec votre cœur, pas avec vos oreilles, pas avec votre esprit, c’est avec votre cœur et lancez-vous, peu importe si vous savez ou pas où vous lancer, mais lancez-vous.

Vous voulez critiquer, d’accord, mais faites-le avec des suggestions ; ne critiquez pas en signalant les erreurs ; c’est trop facile. C’est facile de dire que c’était mauvais et idiot. Êtes-vous de l’autre côté en essayant de faire le meilleur ? Non, vous ne l’êtes pas. Par contre, vous avez toujours été plus soucieux de vous faire plaisir que de vivre l’instant présent. Alors, apprenez. Tous ces moments doivent être vécus dans le cœur, pas dans l’esprit. Et tant que vous vivrez dans le mental, rien ne vous plaira, rien ne sera bon, et vous vous priverez ainsi de cette énergie, parce que vous espérez toujours quelque chose qui vous satisfait et non ce qui touche votre cœur.

Mes frères, le moment est venu de vivre avec le cœur. Commencez à apaiser votre esprit. La critique n’est pas la bienvenue ; elle l’est lorsque vous montrez un moyen d’améliorer les choses. “Regardez, cela aurait pu être fait ainsi. Réfléchissez pour la prochaine fois ; je pourrai vous guider ; je pourrai vous aider”. Alors, accuser et crier que c’était méprisable signifie que vous n’avez rien vécu, que vous étiez là avec votre esprit, pas avec votre cœur.

Beaucoup ont regardé après coup, pas pendant, et ont émis de nombreuses critiques. Pourquoi n’avez-vous pas vécu le moment, pourquoi n’étiez-vous pas là au moment où cela se passait ? Je me contenterai donc de dire ceci : L’égrégore est toujours créé. Celui qui entend ce qui a été dit ou pas, mais qui veut quand même ressentir l’égrégore qui a été créé, il suffit de s’y connecter par le cœur, et vous recevrez toute l’énergie qui a été générée.

Peu importe ce qui a été dit. Peu importe ce qui a été fait. Voulez-vous vous connecter à l’égrégore ? Reliez-vous à lui à partir du cœur. C’est tout. Combien de temps cet égrégore restera-t-il en place ? Je ne le dirai pas. Que tous ceux qui le désirent se connectent le plus tôt possible, car dans quelque temps, il aura rempli sa mission et il sera éliminé, il se dissipera. Et vous, qui aurez décidé de participer longtemps après, il ne vous restera plus rien parce que le temps aura passé. “Ah, mais pour vous, Êtres de Lumière, il n’y a pas de temps !” Mais pour vous, il y en a.

Ne jouez pas avec nous. Ne jouez pas avec nos capacités. Ne jouez pas avec ce que nous faisons. Nous savons comment chacun de vous a reçu ce qui a été fait le samedi, nous le savons. Ne pensez pas que vous nous trompez ; la tromperie, c’est envers vous-mêmes, pas envers nous.

Vivez chaque instant avec votre cœur. Vivez votre vie avec le cœur, parce que tant que vous vivrez votre vie prisonnière de vos besoins mentaux, vous ne vivrez rien, vous ne serez qu’un autre, et vous ne recevrez rien, parce que le cœur ne s’est pas ouvert, la porte du cœur qui doit s’ouvrir pour tout recevoir, ne s’est pas ouverte.

Commencez, mes frères, à regarder le monde d’une autre manière. Commencez à vivre d’une autre manière. Apprenez à vivre avec le cœur. Aplatissez vos egos. Celui qui regarde le monde avec son cœur n’a besoin de rien, il a tout, car lorsque vous vibrez la Lumière, la Lumière pourvoit à tous vos besoins. Vous n’avez besoin de rien d’autre, car tout arrivera en son temps. Maintenant, si vous regardez le monde avec votre esprit, alors vous avez besoin de beaucoup de choses. Pensez-y.

Observez vos cheminements et voyez comment vous vivez : avec votre cœur ou avec votre esprit ? Que choisissez-vous de vivre ? Et de plus en plus, celui qui choisit de vivre avec son cœur n’aura plus besoin de nous, n’aura plus besoin de nos messages parce qu’il aura tout appris. Le cœur n’émet que de la Lumière et cette Lumière attire ce qui est nécessaire. Il ne dépend pas de nous pour autre chose.

Regardez vos parcours, mais regardez-les avec Amour. Changez. Ouvrez vos cœurs. Cessez de tout regarder avec votre mental, et vous verrez que tout sera plus facile, tout sera plus simple, et rien, rien ne vous inquiétera.

Traduction par Helena do Lago

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier