Sananda – Comment émanez-vous de l’amour ?

Chers filles et fils de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

C’est avec une grande joie qu’une fois encore je suis ici, une fois de plus j’ai l’occasion de vous apporter des messages d’amour et d’espoir. Nous vous avons constamment demandé d’émaner de l’amour, nous devons vous faire comprendre ce qu’est cet amour dont nous parlons. Il ne s’agit pas d’une chose difficile, ni d’une chose impossible à ressentir pour un être humain.

Vous êtes tous issus de l’union d’un homme et d’une femme. Même si, en ce moment, vous n’avez pas d’amour pour vos parents, pour quelque raison que ce soit, il n’y a pas de jugement ici. À un moment donné de votre création, vous avez reçu l’amour de ces deux êtres. Il se peut même qu’ils n’aient pas été en mesure de vous montrer cet amour, mais vous étiez certainement aimé et l’êtes toujours.

Je vais donc donner ce type d’amour en exemple : un enfant. Bien sûr, tout le monde n’agit pas comme il le devrait en tant que père ou mère ; mais parlons ici d’une situation normale. Un couple s’unit par les liens de l’amour, et de cet amour naît un autre être. Cet être, génétiquement parlant, est le produit de l’union génétique du père et de la mère. Maintenant, quelle âme va s’incarner dans cet être ? Cette âme pourrait être une âme déjà connue de l’âme de cette mère, ou de l’âme de ce père, ou simplement une âme totalement inconnue. Quel est l’objectif ? L’évolution de ces trois âmes.

Ce fils ou cette fille peut venir pour donner de l’amour, pour recevoir de l’amour, pour n’apporter que de la joie. Mais elle peut aussi apporter des leçons de souffrance, d’apprentissage. Et pourquoi tout est si différent ? Parce que ce couple, à travers cette naissance, tirera des leçons de cette nouvelle âme et exercera en même temps ses rôles de mère et de père. Toute personne qui génère un être, doit implicitement exercer son rôle, sinon cela s’ajoutera aussi à tout le karma que cette âme porte déjà. Car c’est un fait auquel on ne peut échapper.

Lorsqu’une mère et un père donnent naissance à des enfants, ils assument automatiquement des fonctions qui, si elles ne sont pas remplies, entraînent un karma, des leçons à tirer pour l’avenir. On peut donc dire que c’est une sorte d’amour, mais est-ce le véritable amour ? Beaucoup peuvent dire que oui, c’est le véritable amour, et je vous dis que ce n’est pas le cas. Parce que cet amour s’habille de multiples façons : il peut être un amour négligent, il peut être un amour excessif, il peut être un amour étouffant, il peut être du chantage affectif, il peut être un amour inexpressif, faible, vide.

Où est-ce que je veux en venir ? Le simple fait qu’un père et une mère aient un enfant ne leur confère pas la nature de l’amour inconditionnel, c’est un type d’amour. Il serait totalement inconditionnel, si cet être était élevé dans tous les préceptes de l’amour inconditionnel. Mais pour cela, il faudrait que le père et la mère vivent cet amour inconditionnel. Donc, ce n’est pas un exemple comme beaucoup le pensent, parce que vous n’agissez pas inconditionnellement avec vos enfants ; ne me répondez pas que vous le faites parce que vous n’agissez pas ainsi.

Vous pensez qu’aimer un enfant, c’est souvent le protéger à l’excès pour qu’il ne souffre pas. Et, au contraire, vous créez une âme extrêmement déséquilibrée, car elle n’est pas prête pour tout ce que le monde lui demande. Ne me donnez donc pas l’exemple des enfants comme étant de l’amour inconditionnel, car ce n’est pas le cas.

Parlons donc d’un autre amour ; parlons de l’amour entre deux personnes. Il s’agit là d’un très mauvais exemple d’amour inconditionnel, car vous faites payer, vous exigez, vous faites du chantage, vous attaquez ; et je serai ici toute la journée à parler d’un grand nombre d’actions que vous faites entre vous dans vos relations. Et puis je peux étendre cela à l’amour entre amis, entre connaissances.

L’amour se manifeste de plusieurs façons.

Parlons donc de l’amour pour les animaux, des êtres que vous n’aimez pas non plus de manière inconditionnelle. Je pourrais même aller jusqu’à dire que vous vous en approchez, car beaucoup d’entre vous, quand vous aimez vos animaux, les aiment profondément, mais ce n’est pas encore de l’amour inconditionnel. Alors, parlons de l’amour pour la planète. Personne ne peut dire aimer la planète inconditionnellement. Pour que vous puissiez affirmer cela, il faudrait que vous vous réinventiez, que vous viviez totalement différemment, de manière différente, avec des matériaux autres que ceux que vous utilisez actuellement. Beaucoup d’entre vous croient que vous êtes trop parfaits au niveau de l’amour pour la planète, mais si vous cherchez, vous trouverez quelque chose qui brisera cette vérité. Car votre monde vous y oblige. Il n’y a aucun moyen d’aimer Gaia à 100%, de manière inconditionnelle. Parce que votre monde tout entier a été créé pour détruire la planète, alors vous auriez besoin que le monde change.

Je vais donc revenir à ce sur quoi j’ai commencé : l’émanation de l’amour. Lorsque nous vous disons d’émaner de l’amour pour vos frères, d’émaner de l’amour pour la planète, vous y répondez très facilement. “Oh, je fais ça tous les jours”. Mais quel est cet amour que vous dégagez ? Dire simplement : “J’émane de l’amour pour tous mes frères et sœurs sur la planète”, c’est facile et ça marche, je ne dirais pas non. Mais alors je vous demande : êtes-vous conscients que dans cet amour que vous envoyez à vos frères, vous envoyez de l’amour aux assassins, vous envoyez de l’amour à ceux qui agissent contre votre société, vous envoyez de l’amour à ceux qui proclament la guerre, vous envoyez de l’amour à ceux qui tuent, à ceux qui violent, à tous ceux qui déséquilibrent votre monde ? L’avez-vous intégré dans cet amour ?

Je vous assure que non. Quand vous dites simplement : “J’émane de l’amour pour tous mes frères” ; implicitement dans votre esprit, il n’y a que ceux que vous aimez, ceux qui marchent dans le droit chemin, ceux qui agissent avec justesse ; les autres non, bien sûr que non. Alors beaucoup peuvent dire : “Alors ce que je fais n’a pas de valeur ?” Certainement que oui, il est évident qu’il a là de la valeur, mais ce qui doit effectivement se produire dans chaque être humain sur cette planète, c’est que l’amour véritable survive, c’est que l’amour véritable renaisse, parce qu’un jour vous avez vécu cet amour. Toutes les âmes qui existent ont vécu cet amour, même si ce n’était que pour une seconde, mais avec le temps elles l’ont oublié.

Le grand objectif est donc de faire grandir cet amour, peu importe pour qui. Il ne peut pas s’agir d’une phrase vide comme : “J’envoie de l’amour à mes frères et sœurs”. C’est une phrase belle et puissante, mais qu’est-ce qu’elle est sortie de votre cœur ? Cette phrase est-elle sortie de votre bouche, de votre esprit ou de votre cœur ? Je dirais que lorsque cela sort de votre bouche et de votre esprit, cela fonctionne, vous émanez de l’amour de manière efficace ; mais c’est un amour faible qui mettra beaucoup de temps à s’ajouter à tous les autres amours émanés de la même manière, pour provoquer un résultat efficace.

Alors, je dirais à chacun d’entre vous, qui veut faire sa part pour la planète, qui veut faire sa part pour ses frères, effectivement, qu’en pensant au moment où vous allez dire cette phrase : ” J’envoie de l’amour à mes frères “, pensez instantanément à tous ceux à qui vous n’émaneriez jamais d’amour et réalisez si votre cœur est encore rayonnant. Si votre cœur est encore rayonnant à ce moment-là, répétez la phrase : “J’envoie aussi de l’amour à tous ces frères”. Dans ce cas, je vous dirai que vous allez changer les choses sur cette planète en un rien de temps.

Envoyer de l’amour ne peut pas être superficiel, envoyer de l’amour ne peut pas être réservé aux gentils, à seulement ceux que Dieu bénit, comme le disent généralement vos religions. Dieu Père-Mère bénit tout le monde. Même ceux qui sont totalement en dehors du chemin de la Lumière ; il n’y a pas de distinction pour Dieu Père-Mère. C’est donc un autre apprentissage que je vous transmets. Lorsque vous manifestez de l’amour à vos frères et sœurs, laissez défiler dans votre esprit tous ceux à qui vous n’accepteriez jamais de manifester de l’amour. Et la liste est longue. Si, à la fin de cette liste, vous pouvez dire que vous continuez à émaner de l’amour pour toutes ces personnes, je vous dirai que vous commencez à vivre l’amour inconditionnel.

Celui qui ne juge pas, celui qui ne critique pas, celui qui ne marchande pas, celui qui libère, celui qui est simplement, sans rien demander en retour. Et je dirais même plus, vous levez souvent la tête et dites que vous aimez Dieu Père-Mère, que vous m’aimez, que vous aimez tous les êtres de lumière ; mais vous marchandez, vous faites des promesses. “Si tu me donnes ceci, je te donnerai cela”. Est-ce de l’amour inconditionnel ? Acceptons-nous de marchander ? Puis, analysez aussi la forme d’amour que vous avez pour nous. À nous, vous n’avez pas besoin de donner quoi que ce soit. Si vous nous aimez, c’est suffisant, nous ne faisons rien pour vous, car ce n’est pas nous qui écrivons votre chemin, c’est vous. Nous ne guidons que ceux qui veulent suivre le bon chemin, nous nous assurons que vous prenez les bonnes décisions pour que ce chemin soit accompli. Mais ce n’est pas nous qui définissons quoi que ce soit, ce n’est pas nous qui vous montrons le chemin à suivre. Vous récoltez ce que vous semez.

Alors ne marchandez pas avec nous. Vous obtiendrez ce que vous émettez. Si vous émettez, vous recevrez un retour, qu’il soit bon ou mauvais. Ne nous mettez pas ce fardeau sur nos épaules, car ce n’est pas ainsi que les choses se passent. Ce n’est pas nous qui définissons votre chemin, c’est vous-mêmes qui le faites. Alors, quel genre d’amour avez-vous pour nous ? Est-ce que c’est cet amour qui … “Oh, je vais aimer parce qu’alors il va m’aider”. Non, nous ne marchandons pas, nous aidons ceux qui veulent vraiment suivre le bon chemin ; alors nous l’aidons, parce que cela nous a été demandé, et non pas parce que cela a été marchandé.

Lorsque vous nous faites des demandes, cela se répercute dans l’univers, et si c’est une demande qui est effectivement bonne pour votre évolution, vous évoluerez. Non pas parce que nous avons répondu à votre demande, mais parce que vous avez créé les conditions pour que cela se produise. C’est vous qui réalisez vos souhaits, pas nous. Il serait très injuste pour nous de satisfaire la demande de l’un et pas celle de l’autre. Qu’en pensez-vous ?

Vous nous demandez beaucoup de choses, mais cela dépend de ce que vous avez demandé et de la manière dont vous avez demandé que votre souhait soit réalisé. Mais ce n’est pas nous qui réalisons le souhait, c’est vous qui créez les conditions pour qu’il se réalise. Comprenez ceci. Nous ne marchandons pas et ne donnons pas de préférence à qui que ce soit, où que ce soit dans l’univers. Tout le monde est regardé et traité de la même manière. N’oubliez pas cela. C’est de l’amour inconditionnel. Tournez vos cœurs vers ce genre d’amour.

Et pour terminer, je dirai encore ceci : Le premier amour que vous devez cultiver, nourrir et toujours garder en bonne santé est l’amour pour vous-mêmes, c’est le premier amour qui doit être au-dessus de tout et de tous. Oui, au-dessus de tous et de tout, parce que celui qui s’aime avec respect, qui ne se laisse pas prendre par ce qui pourrait lui nuire, construit lui aussi un chemin lumineux. Et alors ses désirs deviendront plus faciles à réaliser parce qu’il s’aime, se respecte et s’aide lui-même.

Donc, la première personne que vous devez aimer, c’est vous-mêmes. Non pas Dieu Père-Mère, ou moi, ou n’importe qui. Nous n’exigeons pas que vous nous aimiez en premier, sinon ce ne serait pas de l’amour inconditionnel, ce serait une exigence et nous n’agissons pas ainsi. Aimez-vous vous-mêmes d’abord, puis le reste suivra. C’est le grand enseignement que, malheureusement, peu l’appliquent.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier