Sananda – Comment voir les défis

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Mon cœur est toujours rempli de joie chaque fois que Je peux être ici, me réunir avec vous tous. Je me vois au sommet de cette montagne avec vous tous, assis par terre, écoutant mes paroles. La différence est qu’aujourd’hui mes paroles ne sont pas emportées par le vent. Aujourd’hui, vos esprits et vos cœurs sont capables d’écouter, d’assimiler et de comprendre ce que Je dis. Et ce que J’ai à vous dire aujourd’hui est : (-) Courage, vous devez avoir du courage !

Chacun de vous parcourt, par choix propre, un chemin qui vous mènera à la Lumière, qui vous conduira à l’ascension vers la Cinquième Dimension, ou du moins, vous avez cette intention. Ce chemin sera-t-il toujours rempli de fleurs, agréable, avec une brise chaude et douce, des animaux pour vous tenir compagnie ? Malheureusement, Je vous dirais que non, ce chemin, à certains moments, quand vous vous élevez, devient tout cela. Lorsque vos cœurs sont heureux, ils débordent de joie, regardant le monde avec amour, avec patience. En ce moment, vous êtes en train de créer ce chemin et vous le parcourez. Et à chaque image, chaque scène, il devient de plus en plus agréable et le chemin prend forme et il est de plus en plus beau et plus tranquille.

Mais il y a ces moments où votre environnement vous secoue, où votre environnement frappe à votre porte et vous devez répondre. Et là, en regardant toute cette profusion de problèmes, votre vibration tombe, votre pensée se dissout. Immédiatement, ce chemin qui était si fleuri, si beau, devient un chemin plein de pierres, aride, chaud, inconfortable. Alors, il y a une grande question : que faire ? « Ah, je vais simplement oublier tout ce qui m’entoure et me concentrer sur mon chemin ! » Vous pouvez le faire. Est-ce bon pour ceux qui vous entourent ? Vous vous soustrayez simplement à tous les problèmes, vous vous concentrez sur votre monde, beau et merveilleux, et vous laissez tout se résoudre, sans vous soucier de comment cela se passera, est-ce une bonne option ?

Je dirais que dans l’esprit de beaucoup, ça l’est. Parce qu’ils sont déjà fatigués, ils sont… Je dirais même épuisés de tout ce qui les entoure. Mais malheureusement, Je dois vous dire que le chemin n’est pas encore terminé, vous êtes toujours en train de le construire. Alors même si vous vous isolez, devenez ermites, méditez 24 heures par jour, viendra le moment où ce chemin cessera d’être fleuri et vous ramènera d’une manière ou d’une autre dans le monde, car vous n’aurez pas tout appris.

C’est donc une illusion : prendre de la distance par rapport aux problèmes, croire que méditer tout le temps, s’isoler, ne pas vouloir s’impliquer est la solution. Malheureusement, Je dois vous dire que ce n’est pas le cas. Parce que vous ne pourrez pas maintenir ce merveilleux chemin longtemps, votre voyage n’est pas terminé, votre voyage est toujours en cours. Vous avez donc simplement besoin de vivre chaque instant, de vivre ce que votre environnement vous montre.

Je reviens donc vous dire que nous sommes conscients que beaucoup sont fatigués, que la route n’a pas été facile, qu’elle a été assez difficile. Mais que leur dire ? Ayez simplement confiance que le moment viendra où tous ces défis prendront fin. Et alors, vous aurez tout le temps de vivre ce chemin, illuminé, épanoui, parfumé, plein de lumière et de joie.

Vous n’aurez plus besoin de regarder autour de vous, car votre mission sera terminée. Vous pouvez même regarder ceux qui vous entourent, mais rien ne vous ébranlera, rien ne vous fera dévier du chemin parce que vous aurez appris toutes les leçons.

Donc, quand J’ai dit au début de notre conversation que vous devez avoir du courage, c’est le sentiment : courage. Le courage de continuer à surmonter chaque défi quotidien, chaque moment qui vous fait souffrir, qui parfois vous rend anxieux, ne voyant pas d’issue, ne voyant pas de solution. Et Je vous le dis : l’issue existe, la solution existe. Et Je vous rappelle que pour que ces solutions apparaissent, il faut tout regarder avec Amour, avec beaucoup d’Amour. Ensuite, les solutions viendront, comme par magie, et vous commencerez à regarder ce problème, ce défi à partir de ce moment-là sans vous y impliquer. Parce que vous l’avez déjà compris, vous l’avez déjà transformé en amour, donc il ne vous secoue plus, il ne vous affecte plus.

Maintenant, le courage est nécessaire pour changer, pour changer en vous la façon dont vous regardez les choses. Ce n’est pas une étape facile, ce n’est pas une étape simple, mais il faut du courage pour changer, il faut du courage pour se dire : « Cela ne m’appartient pas. Ce n’est pas à moi. Alors je le rends, maintiens, rends l’énergie à celui qui me l’a envoyée. Cette énergie est la leur, pas la mienne. » Et restituez cette énergie avec de la Lumière, avec beaucoup de Lumière. L’énergie est arrivée en vous, a frappé à votre porte, et vous avez dû l’ouvrir, laissant votre équilibre et votre chemin fleuri pour ouvrir la porte à cette énergie.

Demandez-vous ensuite : « Dois-je interférer avec cette énergie ? Y a-t-il une action que je dois prendre ? » Si c’est le cas, agissez avec Amour et Lumière. Non, l’énergie ne dépend pas de vos actions ; elle a juste frappé à votre porte, alors vous la regarderez, la remplirez de Lumière et la rendrez : « Cette énergie ne m’appartient pas. Je la rends avec beaucoup de Lumière à celui qui me l’a envoyé. » Là, cette énergie ne restera pas avec vous, et de cette façon, vous ne ressentirez pas de colère ou de frustration d’être éloigné de votre chemin par quelque chose qui n’est pas à vous.

Et Je peux vous garantir que cela se produit 90% du temps. Vous êtes affectés par des énergies qui ne sont pas les vôtres, que vous n’avez pas créées. Mais il y a un point intéressant à souligner : vous n’avez pas créé cette énergie, mais vous l’avez attirée parce que si elle est venue à votre porte, si elle a frappé à votre porte, c’est que vous l’avez appelée d’une manière ou d’une autre. Vous ne comprenez peut-être pas comment ni quand, mais vous l’avez appelée.

Il est donc temps pour vous d’apprendre à rendre cette énergie à son propriétaire. Mais avec beaucoup d’Amour et de Lumière parce que sinon, elle continuera à frapper à votre porte jusqu’à ce que vous la regardiez avec Amour et Lumière. Je vais donc vous apprendre une image très drôle que beaucoup d’entre vous diront: quand quelque chose vous dérange de l’extérieur, voyez-vous ouvrir une porte, et de l’autre côté, il y a un enfant, souriant et espiègle, qui rit à votre porte. Pourquoi a-t-il frappé à votre porte ? Parce que c’était un enfant. Qu’allez-vous faire ? Allez-vous lui claquer la porte au nez, ou allez-vous simplement rire avec lui, trouvant drôle ce qu’il a fait ? Et simplement en trouvant ce qu’il a fait, drôle, vous avez éliminé tous les sentiments négatifs que vous avez pu ressentir lorsque quelqu’un a frappé à votre porte. Et cet enfant partira heureux parce que vous ne vous êtes pas disputé avec lui ; vous avez trouvé ce qu’il a fait drôle, alors il partira, et cette énergie disparaîtra avec lui.

Alors n’oubliez pas de créer ce petit film dans votre esprit. Chaque fois que quelque chose vous dérange, regardez-le comme une porte, ouvrez cette porte et voyez l’enfant, et faites-lui un beau sourire, riez avec lui de la situation. Et vous verrez comment, petit à petit, votre cerveau apprendra ce chemin, et tout ce qui vient à vous, qui ne vous appartient pas, qui vient de l’environnement, ne vous dérangera plus. Parce que vous allez juste rire de tout, et ce faisant, vous gardez presque votre chemin illuminé et fleuri. Il se dissout pendant un bref instant, puis se reforme.

Mais il ne faut pas oublier qu’il y a un moment où vous devez agir, vous devez agir parce que c’est votre responsabilité. Donc, dans ce cas, il n’y a pas d’enfant derrière la porte parce que c’est quelque chose qui vous appartient. Alors, respirez profondément, remplissez votre cœur de Lumière et demandez une solution à votre Présence Divine. Et Je vous assure qu’elle viendra, et de la même manière, elle viendra lumineuse, et vous pourrez rapidement revenir sur votre chemin.

Il faut du courage, mes fils et mes filles, pour changer vos façons de penser. Il faut du courage pour croire que tout cela est possible et que vous êtes capables de le faire. Je dis simplement : Essayez, cela ne coûte rien. Si vous n’avez pas réussi la première fois, essayez une deuxième, une troisième, une quatrième fois, cela n’a pas d’importance ; continuez à essayer, et Je vous garantis qu’un jour, vous réussirez.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier