Sananda – Les changements intérieurs et notre corps

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Encore une fois, à nouveau, je suis reconnaissant et je ne me lasserai jamais de l’être de pouvoir venir ici pour transmettre mes enseignements et tout ce qui est important en ce moment pour chacun d’entre vous sur cette planète. 

Ma mission sur cette planète touche à sa fin. Je me considère extrêmement reconnaissant d’avoir pu mener à bien tout ce processus. N’oubliez pas que je ne vous abandonnerai jamais. Mon Étincelle est dans le cœur de chacun d’entre vous, je suis toujours là où vous voulez que je sois ; je suis dans votre cœur ; je suis à vos côtés ; je suis dans votre esprit ; je suis là où vous voulez que je sois.

Pourquoi dis-je que ma mission touche à sa fin ? Tout simplement, car cette planète est pratiquement nettoyée pour que je puisse commencer le voyage avec tous ses habitants vers l’ascension. 

Aujourd’hui, la grande majorité des habitants de votre planète ne se rend pas encore compte de ce qui se passe autour d’eux, ils ne se rendent pas compte du changement qui s’opère en chacun d’eux. C’est un processus très complexe, car le changement intérieur est toujours très compliqué.

Pour changer intérieurement, il faut se regarder en face, il faut se connaître, reconnaître ses erreurs et ses réussites, ses désirs les plus profonds ; tout ce qui a été abandonné au fil du temps au détriment des autres, mais qui est là, rangé, poussiéreux et qui, par une action étrange, semble avoir été ravivé, semble avoir refait surface. Alors faire face à tout ce qui a été oublié, effacé, abandonné au profit de l’autre, ce n’est pas facile, c’est triste, c’est profond, c’est douloureux, et beaucoup ressentent ces douleurs.

Beaucoup arrivent à trouver le courage de se regarder en face et de se rendre compte que  sont rares les moments où ils étaient honnêtes avec eux-mêmes, qu’ils n’auraient pas dû abandonner leurs rêves au détriment de quelqu’un d’autre. Mais ils se rendent compte qu’il y a encore de l’espoir et du temps et ils commencent à poursuivre leurs rêves, ils se donnent la priorité, car qu’ils ont compris que cette soumission aux autres ne leur a pas apporté beaucoup de joie, beaucoup de bonheur.

Le changement intérieur, pour chacun d’entre vous, n’est pas facile. Il n’est pas facile d’éliminer des habitudes, des coutumes qui sont très dommageables pour le corps et pour l’esprit, et beaucoup l’interprètent de la manière suivante : “Ma vie est nulle, alors au moins, j’ai cette joie”. Je demande alors : quelle joie ? La joie de la fuite, la joie de l’illusion, car à la fin de ce moment de joie supposée, d’illusion sur le monde, les problèmes sont toujours là ; ils ne s’évaporent pas ou ne disparaissent pas, car vous avez eu ce moment d’illusion et de joie. Au contraire, normalement, de tels moments d’illusion et de joie causent de graves dommages à votre corps, et les problèmes ne font que s’aggraver.

Alors à quoi bon s’enfuir pour un moment illusoire ? Quel est l’intérêt ? Et nombreux sont ceux qui s’en rendent compte. Ils commencent à se poser la question : “Qu’ai-je fait de ma vie ? Qu’ai-je fait de mon corps ?” Beaucoup interprètent leur corps comme quelque chose sans importance, quelque chose qu’ils peuvent blesser, contaminer, empoisonner, déséquilibrer, sans aucun dommage , sans penser que c’est ce corps qui vous donne la vie, qui vous donne la possibilité d’être en vie aujourd’hui.

Vous êtes donc nombreux aujourd’hui à avoir cette conscience et à avoir essayé de changer, à avoir essayé de regarder votre corps d’une manière plus attentive, plus aimante, en réalisant que lorsque vous faites des excès, le corps ne les accepte plus, étant donné qu’il est, lui aussi, fatigué de toutes les mauvaises choses que vous lui avez fait subir. Mais beaucoup ne se rendent pas compte de cela et continuent à maintenir les mêmes habitudes. Je peux vous assurer que le résultat ne sera pas bon.

Aller en Cinquième Dimension n’est pas seulement une question de conscience, ce n’est pas seulement penser que vous êtes Lumière tout le temps. Aller et être dans la Cinquième Dimension, c’est un équilibre total : l’esprit et le corps. Alors quel est l’intérêt de méditer, de dire des choses gentilles, de prier 24 heures sur 24, et en même temps d’ingérer tout ce qui crée un déséquilibre dans votre corps ? Quel est l’intérêt ? Je dirais que vous faites un pas en avant et deux pas en arrière, car tout ce qui contamine, tout ce qui déséquilibre, est beaucoup plus grand et plus puissant que ce que vous  fait aller de l’avant.

Chaque bonne décision, chaque moment de Lumière, disons que cela correspond à un quantum d’énergie ; or chaque gros dérapage, chaque attaque, peut correspondre à plusieurs quantums d’énergie négative. Donc le voyage n’avance pas, vous croyez avancer, mais vous reculez. Vous reculez, car à chaque déséquilibre, à chaque excès, le pas en arrière est immense.

Mes frères, ce n’est pas facile. Nous savons tous que ce n’est pas facile. Abandonner les habitudes, les coutumes, les dépendances, n’est pas facile, mais vous pouvez vous unir à votre corps. Aujourd’hui, c’est comme si vous étiez ennemis ; l’esprit veut quelque chose, le corps veut le contraire. Vous êtes donc dans un éternel combat, une éternelle dispute et un désaccord. Alors pourquoi ne pas unir vos forces, pourquoi ne pas vous entraider ? Comment faire ? C’est simple : demandez à votre corps de vous montrer clairement comment vous devez vous comporter avec lui.

Comprenez bien : ce n’est pas ce que vous mangez qui déséquilibre votre corps, c’est la quantité de ce que vous mangez. Le corps que vous avez aujourd’hui est tellement habitué aux déchets que vous mangez qu’il en manque aussi. Il ne s’agit donc pas  d’avoir un corps qui vous interdise de tout manger, car il s’affaiblirait. Il s’agit de vous mettre en harmonie. Passez donc un accord avec votre corps : “Quand c’est trop pour toi, montre-le-moi et j’arrête”. Et vous pourrez manger ce que vous avez toujours mangé, mais dans des quantités qui ne déséquilibreront pas votre corps.

Bien sûr, je ne vous cache pas que plus vous éviterez les aliments qui ne sont pas bons pour vous, plus votre corps l’appréciera, mais vous ne pourrez pas le faire d’un seul coup. Allez donc de pair avec votre corps. Ne soyez pas des ennemis l’un de l’autre : “Je vais manger et c’est tout. Allez-vous faire voir !” Non, ce n’est pas comme ça, car vous attaquez votre corps et vous revenez trop loin en arrière. Alors, réunissez-vous. Faites un pacte, un accord. Tout ce qui est en excès, le corps vous le montrera. Comment le fera-t-il ? Chaque personne est différente et le corps a les moyens de le faire.

Manger modérément, boire modérément, pas de boissons alcoolisées, car c’est rédhibitoire. Tout ce qui est transformé et qui contient de l’alcool est un poison pour votre corps, mais il ne vous est pas interdit d’en prendre, et je vous assure que vous en réduirez progressivement la quantité et le jour viendra où vous n’en ressentirez plus le besoin.

Travaillez donc progressivement. Il ne s’agit pas de manger tout ce que vous voulez ou de ne pas manger du tout. C’est un accord avec votre corps, puisque au fur et à mesure que votre corps devient de plus en plus cristallin, i n’aura plus ce besoin qu’il a aujourd’hui. Et vous modifierez progressivement ces habitudes. Il ne s’agit pas de renoncer ou d’interdire, il s’agit de manger avec équilibre.

Passez donc cet accord avec votre corps. Dites, dans un moment d’intériorisation : “Mon corps, nous faisons ensemble ce voyage vers l’ascension. Alors montre-moi chaque fois que les doses de ce qui est mauvais pour toi ont été dépassées”. C’est tout. C’est aussi simple que cela. Et vous verrez et réaliserez que votre corps vous permettra de manger beaucoup de choses de manière équilibrée, en plus petites quantités, mais vous serez capable d’en manger. Ces quantités réduiront avec le temps et il arrivera un moment où il sera si facile d’éliminer cette habitude qu’elle ne vous manquera même pas.

Tout est une question d’équilibre. Il s’agit de savoir combien vous devez manger. Et je le répète : cela fait aussi partie du changement interne que vous êtes en train de vivre. Vos corps changent. Dans la Cinquième Dimension, vous n’aurez pas, je peux même dire que vous aurez très peu de ce que vous avez aujourd’hui, étant donné que tout sera naturel, tout viendra de la nature. Il n’y aura rien de transformé, rien avec des conservateurs, rien avec des substances pour améliorer le goût. Tout viendra directement de la nature, étant donné que la nature sait ce dont votre corps a besoin. Vous venez de Gaïa et Gaïa vous donne exactement ce dont vous avez besoin.

Commencez donc par conclure cet accord avec votre corps. Cela fait également partie de l’ascension. Pour ceux d’entre vous qui pensent que c’est absurde, qu’il suffit de s’occuper de son mental et de son esprit, je vous préviens : vous n’allez pas dans la cinquième dimension en tant qu’âmes, vous y allez dans le corps dans lequel vous vous trouvez. Or, pour que vous puissiez (passerà ascensionner avec ce corps, il faut qu’il soit en bonne santé, qu’il soit équilibré, qu’il soit prêt pour la Cinquième Dimension.

Essayez de conclure cet accord et vous verrez, petit à petit, combien il vous sera facile de manger un peu de tout, sans en faire trop, et de garder vos corps équilibrés dans la fréquence de la Cinquième Dimension.

Traduction par Marcia Trumeau

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier