Sananda – Les Lettres du Christ

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

C’est avec une grande joie au cœur que je viens ici aujourd’hui, une fois de plus. Je cherche à apporter la compréhension et la conscience aux cœurs de chacun d’entre vous qui m’écoutez en ce moment.

Il y a deux millénaires, je me suis incarné sur cette planète, j’étais un être humain exactement comme vous. Je suis passé par de nombreuses étapes dans mon existence ; je peux dire que j’étais littéralement humain une partie du temps. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Que j’ai fait des erreurs comme chacun parmi vous. Dès que mon illumination a commencé, je suis devenu tout à fait différent, je suis devenu un être plus conscient de mon importance et de ma mission sur cette planète. J’ai enseigné beaucoup de choses, j’ai essayé de ne répandre que l’amour, j’ai essayé de montrer la vérité. Mais déjà à cette époque, les puissants étaient très forts et mes mots et ma voix ont été réduits au silence.

Cette histoire n’est pas celle que la plupart des gens sur cette planète connaissent. La plupart connaissent une histoire de rédemption, de demande à Dieu de pardonner les péchés des êtres humains. Si c’était vrai, pourquoi votre monde serait-il toujours comme ça ? Le monde s’est-il amélioré après ma mort ? Les péchés ont-ils été remis sur la planète ? Je réponds : Non, tout a continué exactement comme avant. Je savais, déjà, à l’époque que mes mots résonneraient en vous, que tout ce que je vous avais appris n’était pas en vain. Mais il faudra encore beaucoup de temps pour que les habitants de cette planète apprennent exactement ce que j’ai voulu dire à ce moment-là.

Alors, au siècle dernier, j’ai commencé à entraîner un canal pour être ma voix. Peu importe comment cette formation s’est déroulée, peu importe ce qu’elle a dû traverser, mais je lui ai fait ressentir et voir tout ce que j’avais vécu et traversé à ce moment-là. Et je peux vous assurer que ce n’était pas facile pour elle. D’abord, se débarrasser de toutes les croyances qu’elle avait l’habitude de porter et encore moins facile, à l’accepter, que c’était Moi qui étais là à parler dans son esprit. Aujourd’hui cette personne choisie est à mes côtés, c’est une âme extrêmement gentille et évoluée et elle s’est rendue disponible pour tout ce qui doit être fait pour l’évolution de cette planète. Car, je peux dire qu’elle a connu chaque sentiment, chaque moment de ma vie pendant que je vivais sur cette planète.

Disons donc qu’elle connaissait et connaît Jésus comme personne d’autre, parce qu’elle a vécu avec moi mes sentiments les plus profonds et souvent les moins nobles. Et tout ce que je lui ai transmis et que je lui ai montré, a été mis en mots et a généré les Lettres du Christ. Un jour, par le passé, un livre religieux a également été rédigé pour raconter mon histoire, mais ce livre ne répondait pas entièrement à la volonté de ceux qui m’ont fait taire. Alors, à quoi bon m’avoir tué si ma voix continuait à être diffusée dans le monde comme elle l’a été?

Ainsi, ce livre a été modifié. Il a gardé tout ce que j’ai enseigné, oui ; avec beaucoup d’intelligence, ils ont gardé chaque mot que j’ai dit, mais ils y ont mis un autre sens. Ils y ont mis leurs propres interprétations et les ont transmises, et pour créer quoi ? Pour créer la désaffection, la séparation, les guerres et ce ne sont, bien sûr, pas les choses que j’ai enseignées.

On peut donc dire que l’histoire se répète. Il y a un livre où tout ce que je vous ai dit est documenté. Mais cela ne suffit pas, il faut adapter tout ce qui y est écrit au plaisir de ceux qui le lisent. Le même phénomène se reproduit : beaucoup prennent ce livre et commencent à enseigner, à appliquer ce qui s’y trouve, mais pas dans la compréhension de ce qui est écrit, mais dans leur propre compréhension, en essayant de faire renaître de nouvelles religions.

Les Lettres du Christ ne sont pas une religion. Mes enseignements n’ont jamais été et ne seront jamais une religion. Mais beaucoup insistent pour faire de mes enseignements une religion. Beaucoup me demanderont peut-être : quel est le but des Lettres du Christ ? La première, et la plus importante, est d’apporter la vérité, une vérité qui, aujourd’hui encore, pour beaucoup de ceux qui la lisent, n’est pas entièrement concevable. Un grand nombre en doute encore. Apporter la vérité sur ce que l’on vous a enseigné, à tort, pendant si longtemps, n’est pas facile d’accepter pour beaucoup.

Alors, quel est le but à atteindre (en dehors de cela et) au-delà d’apporter la vérité ? Le but est de provoquer la réflexion, développer la conscience, susciter le débat, pas ce débat où il y a des agressions verbales, mais le débat constructif, où chacun apporte son point de vue, sans altérer en rien ce qui y est écrit.

Il ne s’agit pas de prendre ce qui est écrit et de l’écrire d’une autre façon, de prendre ce qui se trouve dans les Lettres du Christ et d’essayer de le manipuler à nouveau, selon votre compréhension, selon votre volonté, car alors, vous répéterez exactement ce que les puissants ont fait il y a longtemps.

Alors, qu’est-ce que je veux dire exactement ? Les Lettres du Christ sont comme un rocher et, en tant que tel, il n’est pas facile de le briser. Et je peux même affirmer que c’est un rocher qui personne ne pourra jamais détruire, car là où il y a la Vérité et la Lumière, rien ne peut détruire. Ainsi, à partir de cette roche, aucun caillou, aucun caillou similaire, aucun caillou de la même taille ne peut surgir. Si quelqu’un veut étudier mes Lettres, qu’il ait cette pierre entière dans les mains, rien de plus.

Il ne sert à rien d’essayer de créer de petites pierres avec des morceaux de mes Lettres, car elles n’apporteront pas la vérité, elles apporteront la vérité de celui qui a créé la pierre. Et dans quel contexte et à quel endroit ? Il est nécessaire que mes Lettres soient lues dans leur intégralité ; c’est la première étape : les lire dans leur intégralité. Après la lecture intégrale, alors oui, on commence les études, les débats, mais ayant toujours cette roche entre les mains, qui est l’intégralité des Lettres, pas de petits cailloux, pas de copies, pas de morceaux, car vous répéteriez ce qui a été fait il y a longtemps.

J’espère donc que chacun d’entre vous a bien compris le grand objectif des Lettres du Christ. Elles représentent un rocher et, en tant que tel, elle ne doit pas être démembrée, séparée, vue en morceaux. Elle doit être vue comme un tout, comme une base, comme une fondation, comme un socle. On ne peut pas la voir en morceaux.

Si vous voulez faire des études sur les Lettres, pour y attirer de nouvelles personnes, présentez-les comme un tout. C’est le premier pas que chacun doit faire : lire intégralement tout ce qui est là. Si, à la fin de la lecture, cette personne dit : ” Cela n’a pas fait écho en moi. ” Alors, elle n’est pas prête pour mes Lettres ; n’insistez pas, ce n’est pas son heure. ” Oh, je suis d’accord avec certaines parties de celui-ci.” Elle n’est pas non plus prête pour mes Lettres. Ceux qui seront prêts, sont ceux qui liront et diront : “J’ai tout absorbé. Ce rocher est devenu mon rocher, il est devenu ma fondation, il est devenu ma façon de vivre et de penser.” Bravo ! Hosanna ! Celui-ci est prêt à apprendre et à plonger de plus en plus dans mes Lettres.

Je le répète : mes Lettres sont un rocher, qui ne peut pas être brisé en petits cailloux, qui ne peut pas être utilisé en morceaux. C’est l’ensemble qui doit toucher le cœur des gens, pas les morceaux. J’espère que cela est devenu très clair, très clair. Quel est le grand objectif de mes lettres ? Le grand objectif est de répandre ma vérité. Il ne s’agit pas de créer une nouvelle religion. Il ne s’agit pas de créer une philosophie de vie. Il ne s’agit pas de créer un mode de pensée. Il s’agit d’apporter la lumière là où il y a toujours eu de l’obscurité.

Écoutez très attentivement cette vidéo, car certains suivent le même chemin que ceux qui, il y a longtemps, ont commencé à utiliser mes paroles, mais peu après elles ont été déformées par le temps. Il faut donc que le rocher soit puissant, qu’il soit une forteresse, car s’il se transforme en cailloux, la force disparaît et tout le but s’en va. J’espère avoir été très clair.

Quant à ceux qui s’obstinent à suivre leur propre chemin, à penser que tout ce qu’ils font est juste, il n’y a pas de mal à cela… tout ce que vous plantez, vous le récoltez. J’espère avoir été très clair. Vous pouvez et devez étudier mes Lettres tout le temps. Mais il faut d’abord les considérer comme un tout, puis les études commencent, en respectant toujours les points de vue de chacun.

Que la Vérité et la Lumière que mes Lettres apportent imprègnent le cœur de chacun de ceux qui les lisent. Si cela ne s’est pas produit, c’est parce que le moment n’est pas encore venu. Mais soyez certains que la graine a été plantée.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier