Sananda – Sachez apprendre des chutes

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Oui, encore une fois, je serai reconnaissant de pouvoir être ici aujourd’hui, de transmettre mes idées, mes enseignements, afin que vous puissiez m’écouter. L’intention n’est pas que vous les suiviez sans réfléchir, sans analyser, car cela ne viendrait pas du cœur. Chaque enseignement, chaque mot doit être compris et absorbé. Il faut que le cœur s’ouvre, il faut que le cœur s’éclaire. Oui, cet enseignement, ces mots s’y planteront et porteront des fruits avec le temps.

Il est important de répéter une fois de plus : nous ne voulons pas des êtres robotiques, à l’écoute de ce que nous disons. Nous voulons des êtres qui absorbent, comprennent, apprennent et plantent nos paroles dans leur cœur. Vivre dans la troisième dimension est un défi dans ce monde de dualité auquel vous êtes confrontés sur cette planète. Un jour, j’étais dans ce monde et j’ai vécu toute sorte d’expériences. J’ai vécu la dualité, j’ai vécu la haine, les préjugés, j’ai vécu contre les puissants et j’ai été tué à cause de mes idées, car elles étaient contraires à ce qu’ils voulaient.

Mais mes paroles, mes enseignements et mon Amour pour tous sur cette planète ne sont pas morts, ils ont survécu et ont survécu à toutes ces années, ces millénaires, je pourrais dire. Et aujourd’hui, je peux à nouveau avoir une voix, je peux venir vous parler comme je le faisais il y a longtemps. Est-ce que tout le monde m’entend ? Non, pas tous, car leurs croyances ne les ont pas encore libérés pour comprendre que le monde est ouvert aujourd’hui. L’harmonisation avec l’Univers a été libérée. Aujourd’hui, tout être humain peut et doit se connecter avec l’Être de Lumière qu’il souhaite.

Mais ce n’était pas possible avant ? Si, mais nous pouvions dire qu’il y aurait beaucoup de bruit dans la communication, car vous étiez totalement isolé de l’Univers. Bien sûr, notre énergie a toujours traversé n’importe quelle barrière, mais la barrière qui était au-dessus de vous était trop solide pour que vous puissiez la surmonter. Aujourd’hui, il n’y a plus de barrières, il existe un chemin libre et éclairé pour chacun d’entre nous.

Beaucoup ont eu des visions, des voix ou simplement des mots qui leur viennent à l’esprit et se demandent encore s’ils deviennent fous. Ils n’ont toujours pas réalisé ce qui se passe réellement. Alors, petit à petit, tout le monde sur cette planète va vivre beaucoup de choses qu’ils n’auraient jamais imaginées. Beaucoup se replieront sur leurs religions, car ils penseront qu’ils sont attaqués par des démons, et les grands chefs de ces religions se feront un devoir de confirmer cela pour que ce pauvre être qui ne comprend pas ce qui se passe, se retire de plus en plus, jusqu’à ce qu’il devienne fou.

Ceux qui sont capables de dire : « Non, je veux comprendre, je veux vivre ça, je veux comprendre ce qui se passe », se rebelleront. Ils vont couper les ponts et se permettre de vivre tout cela, de vivre l’évolution de l’esprit, de vivre l’Ascension. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas simplement énumérer combien sont effectivement éveillés et combien sont effectivement absorbés par la non-Lumière, par tant de doutes et tant de peur, car ce nombre fluctue à chaque instant. Même ceux qui sont éveillés fluctuent beaucoup, parce que l’environnement lui-même leur présente des défis difficiles, qu’ils ne sont pas encore prêts à surmonter pour le moment. Et cela les fait douter de leurs propres capacités de dépassement et devient si fort, si bloquant, que l’oscillation est immense.

C’est comme si vous aviez le pouvoir de marcher sur l’eau aujourd’hui. Lorsque vous planez, lorsque vos cœurs sont remplis de Lumière, lorsque vos cœurs sont remplis d’Amour, vous marchez sur l’eau et vous ne vous en rendez même pas compte, vous marchez normalement comme si vous marchiez sur terre. Mais à un certain moment, lorsque des obstacles apparaissent, vous regardez le sol et réalisez qu’il n’y a pas de sol, puis vous coulez, car la croyance, l’élévation, n’est plus capable de vous soutenir au-dessus de l’eau, parce que la peur vient, le doute vient : « Suis-je capable de cela ?”

Et puis vous plongez, vous retournez dans l’eau. Et alors une longue route se présente à nouveau, jusqu’à ce que vous réalisiez, plus loin, que vous êtes à nouveau capable de marcher sur l’eau. Mais encore une fois, ne vous focalisez pas sur le chemin, car l’élévation est si grande que le chemin que vous parcourez n’est pas la chose la plus importante. L’important, c’est ce qui est devant, c’est la Lumière qui vous absorbe, c’est la Lumière qui vous attire.

Beaucoup ne se contentent pas de plonger, beaucoup coulent et coulent profondément. Ne commencez pas tout de suite à avoir des pensées comme si vous vous noyiez ; c’est une façon pour moi de vous expliquer ce qui arrive à votre énergie. Personne ne se noie, ces eaux ne sont pas liquides, ce sont des eaux éthériques. Ainsi, ceux qui coulent, et coulent, et coulent, atteignent souvent des niveaux très profonds de naufrage ; le doute, la colère, la haine, la vengeance, quand vous les saisissez, ils vous tirent de plus en plus bas.

Et il convient de rappeler que cet océan d’eaux éthérées n’a pas de fond, il est infini. Alors, vous coulerez, coulerez selon votre vibration. Mais si un jour vous vous rendez compte que vous êtes sur la mauvaise voie, c’est comme si, automatiquement, un bel animal apparaissait et vous emmenait, et vous montiez rapidement vers la surface. Et quand vous voyez la Lumière, votre cœur se remplit de joie, se remplit d’espoir et vous sortez simplement de l’eau et marchez sur elle à nouveau.

Alors, aujourd’hui, vous aussi, vous marchez sur l’eau, vers la Lumière. Et parfois, vous plongez, vous coulez pour vivre une sensation inconnue ou quelque chose qu’il faut encore apprendre. Pour beaucoup de personnes éveillées, ce plongeon est effrayant, c’est comme un signe d’incapacité, un signe que vous faites tout de travers. Alors apprenons quelque chose ici : Imaginez une longue route, très belle, très bien entretenue. Dans votre monde, c’est cette route sur laquelle la voiture circule sans aucun choc, sans aucune collision. Mais à un moment donné, sur cette route, par le travail du destin, un trou s’est ouvert. Mais vous venez sur cette route tranquille, sans vous rendre compte que plus loin, il pourrait y avoir un trou, car vous êtes tellement habitué à cette belle route, que vous pensiez que cela n’arriverait jamais. Et soudain, vous vous retrouvez dans le trou.

“Comment une si belle route a un trou au milieu ?” Et puis vous aller devoir vous arrêter et voir comment sortir de ce trou. Encore une fois, j’affirme qu’il n’y a pas d’accident ici, tout cela est à prendre au sens figuré, personne ne se blesse. Et votre chemin aussi, vous vous dirigez vers la Lumière, mais il y aura ces moments où vous sombrerez, oui, car vous avez encore besoin de nettoyer beaucoup de choses qui s’y trouvent. Ce n’est donc pas pour considérer que ce moment-là de chute vous dit : « Écoutez, vous n’êtes pas sur le chemin de la Lumière, vous vous trompez. Regardez où vous êtes, vous êtes au fond de l’océan.” Ce n’est pas ce qui se passe. Ce plongeon est destiné à l’apprentissage et au nettoyage.

Et si l’apprentissage et le nettoyage sont efficaces, plus tard, vous marcherez à nouveau sur l’eau, vous retrouverez votre vibration, votre élévation vers la Lumière.

Alors ne vous jugez pas tant, ne vous crucifiez pas quand vous tombez dans un trou, quand vous sombrez dans l’océan. Sachez que ces naufrages vous sont nécessaires pour vous débarrasser efficacement de tout ce qui doit l’être. Le chemin vers la Cinquième Dimension n’est pas fait que de Lumière et de joie. Il reste beaucoup à expérimenter et à apprendre. Et c’est dans l’océan de ces eaux éthériques que vous apprendrez, afin de pouvoir remonter à la surface et continuer à marcher sur les eaux.

Ne vous poussez pas trop fort, ne vous crucifiez pas, ce n’est pas la voie à suivre. Le chemin est : ai-je coulé ? “Eh bien, je dois sortir d’ici. Que dois-je faire, que dois-je apprendre de cela ?” Et vous saurez. Et en apprenant et en faisant ce qu’il faut, vous vous relèverez. Alors, je veux dire à beaucoup d’entre vous qui, aujourd’hui, réfléchissent, doutent d’être encore sur le chemin : ne vous regardez pas avec autant de jugement, les chutes sont normales, elles font partie du cheminement. Le seul point d’attention dans toutes ces chutes est que si elles se produisent à plusieurs reprises et fréquemment, alors je dirais que oui, vous vous trompez de chemin. Vous n’arrivez pas à rester au-dessus des eaux et vous devrez faire attention à ce que le chemin, au lieu d’être ascendant, pour marcher sur les eaux, le soit vers le fond de l’océan. Il vous sera alors de plus en plus difficile de revenir jusqu’à retrouver la Lumière.

Faites ce petit exercice : voyez-vous marcher sur l’eau, pas en tant que surhumains, pas en tant que super-héros surpuissants. Ces eaux sont la frontière entre la Troisième et la Cinquième Dimension. Voyez-vous marcher dessus et quand vous tomberez, vous réaliserez la chute. Ne désespérez pas, faites face au problème, apprenez-en et vous verrez à quelle vitesse vous vous relèverez pour marcher à nouveau sur l’eau.

Pensez toujours de cette façon. Regardez devant vous un soleil éclatant, une lumière intense, aveuglante, mais agréable et que, surtout, vous pouvez regarder et vous voir marcher sur les eaux. Et quand vous voyez que vous êtes tombé, il y aura là un point d’attention. Lorsque vous tombez, demandez-vous : ” Pourquoi suis-je tombé ? Que dois-je apprendre et que dois-je faire pour remonter à la surface ?” Écoutez les réponses et bientôt, vous marcherez à nouveau sur l’eau.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier