Adama – Télos 1 – Chapitre Neuf – par Adama

Chers frères ! JE SUIS ADAMA !

Aujourd’hui, je vais parler de Telos, Livre Un, chapitre Neuf, concernant les animaux.

Dieu Père/Mère, dans son infinie sagesse, a créé beaucoup d’êtres dans l’Univers. Pourquoi tant d’êtres avec tant de différences ? Disons qu’il est nécessaire pour chaque environnement, chaque secteur, d’avoir les êtres appropriés à cette énergie, à ce niveau d’évolution, à ce chemin. Oui, chaque orbe possède sa propre histoire et son propre chemin d’évolution et rien n’est créé en vain, sans but.

Même un micro-organisme invisible possède une fonction. Tout dans l’Univers a un but. Rien n’est ou n’a pas été créé pour le simple plaisir, pas par Dieu Père/Mère. L’objectif ultime de tout ce qu’il construit est toujours l’équilibre. Les animaux ont leur propre façon de vivre, leur propre façon de se reproduire. Certains rampent, d’autres volent, d’autres marchent, d’autres encore sont invisibles, mais ils sont partout. Dans un environnement totalement équilibré, rien ne se développe mal ou de manière à nuire à une autre espèce. Tout est en équilibre.

Pendant la période de gestation et de reproduction des animaux, tout est en équilibre, mais pas celui que vous connaissez aujourd’hui. Comment en êtes-vous venu à voir les animaux de votre planète ? Certains sont forts, d’autres sont faibles. Les plus forts ont toujours été harcelés, maltraités et abusés pour servir les hommes. Pourquoi ? “Parce qu’il est un animal. Il n’a aucune raison d’exister. On peut donc lui faire ce que l’on veut. Quel bien cela apporte-t-il à la planète, quel bien cela m’apporte-t-il à moi ? Alors, je peux en faire ce que je veux ?” C’est ainsi que l’on considère les animaux, comme des êtres qui peuvent nous servir  comme bon nous semble.

Comme je l’ai déjà dit, rien n’est créé par Dieu Père/Mère pour être inférieur ou supérieur. Les êtres ont ses propres chemins  et ses propres qualités d’évolution. Les animaux ont choisi de venir sur terre dans le cadre de l’amour qui leur a été attribué. Cependant, les animaux ont également été manipulés, sinon il n’y aurait pas de peur envers eux, pas de chasse, pas de meurtre, pas d’exploitation, car les animaux ne vous dérangeraient pas, vous ne sauriez même pas qu’ils existent.

Comme les animaux ont été transformés pour s’attaquer les uns et les autres, cette action a déclenché le déséquilibre de la planète. Plusieurs types d’atrocités et de maux sont perpétrés contre ces êtres, aimés aussi profondément par Dieu le Père/Mère comme il aime n’importe qui, les êtres pensants ou conscients. Mais, je ferai une mise en garde : beaucoup pensent que les animaux n’ont pas de conscience. Ils n’ont peut-être pas la conscience que nous avons, nous, les humains, mais ils ont conscience de leur capacité à se nourrir, de leur capacité à survivre et de ce qu’ils doivent faire pour se reproduire. S’ils n’avaient pas de conscience, ils seraient des robots qui auraient besoin que quelqu’un leur dise que faire.

Tout petit oiseau qui naît volera après une courte formation, parce qu’il sait que cela fait partie de sa nature de voler. Je vous pose donc la question : Qu’attendez-vous des animaux ? Quel regard chacun d’entre vous porte-t-il sur un animal ? Coléreux, effrayé, indifférent ? Comment les regardez-vous ? Bien sûr, pas tous, mais vous enfermez vos animaux, vous leur mettez des chaînes, des cages et comment l’animal se sent-il? Est-il heureux ? Aimeriez-vous être enfermé ? Non, pas du tout. Mais, vous avez toujours cette habitude. Beaucoup avec l’idée que… “Oh, mais si je le libère, il mourra dans la nature. Il vaut mieux mourir en liberté que dans une cage.

N’oublie pas que chaque animal possède ses propres instincts. Il peut avoir des difficultés au début, mais peu à peu sa conscience reviendra et il redeviendra l’animal libre qu’il aurait toujours dû être. N’utilisez pas d’artifices pour garder vos animaux confinés, en cage, en enclos ou enchaînés. Si votre animal est sauvage, vous l’avez fait, vous l’avez élevé ainsi, et pourquoi faire, pour tuer un autre frère, censé vous protéger, vous et votre maison, au prix de la vie d’un autre ? Ou bien mettez-vous toute votre colère et votre rage dans l’animal pour qu’il agisse comme si c’était vous et que vous n’aviez rien à vous reprocher ?

Vous attaquez les animaux pour faire de l’argent, pour vendre la graisse, pour vendre les parties extérieures, les nageoires, les cornes, tout est business pour vous, tout est argent, quelle que soit la souffrance que vous causez aux animaux. Beaucoup ont pratiquement disparu et beaucoup ont déjà disparu sur votre planète, mais ils reviendront, non pas dans cette dimension, mais dans celle où vous les respecterez  car vous gagnerez en respect aussi. Après tout, ils ne seront plus manipulés pour attaquer les êtres humains.

Mais même ces animaux qui ne peuvent pas vous attaquer, vous les maltraitez, vous les prenez quand ils sont tout petits, vous les faites grandir, vous les jetez, vous les mettez au rebut, vous faites souffrir l’animal et vous en mettez un autre dans la rue. Quelle sorte d’amour est-elle celle-là ? Un animal n’est pas un jouet, ce n’est pas quelque chose que l’on possède et que l’on jette quand il devient malade. Un animal est un enfant de Dieu Père/Mère et vous devez le respecter pour cela. Ce n’est pas un animal, comme vous le pensez. “Oh, c’est un animal qui ne souffre pas.”

Je ne vais pas parler ici de l’absurdité créée par vous ou des changements génétiques que vous avez apportés à vos animaux pour les maintenir en élevage. Je pense que tout cela est déjà bien connu et que la prise de conscience doit venir de chacun d’entre vous, car chaque fois que vous mangez un morceau de viande, n’oubliez pas que vous nourrissez cette industrie. “Oh, mais ce n’est qu’un petit morceau. C’est vraiment un petit morceau, mais vous mangez un petit morceau, mais ce petit morceau que vous mangez a coûté la vie à un animal et comment il est mort ? Agréablement, tranquillement, s’est-il abandonné à la mort, ou a-t-il été abattu de la manière la plus cruelle qui soit ? Combien d’autres doivent mourir pour vous nourrir ?

N’oubliez pas que chaque fois que vous mangez de la viande, quelle qu’elle soit, un animal souffre et vous y contribuez.

Il viendra un moment où vous ne pourrez plus rien manger de vivant, du moins pas les animaux. Comment ferez-vous ? Mourrez-vous de faim ou apprendrez-vous à manger ce qui vient de la terre ? Apprendrez-vous à manger ce qui est sain pour vos corps ? Réfléchissez bien. Les animaux ne sont pas faits pour être mangés. Vous le mangez, car vous êtes au sommet de la chaîne. C’est ainsi que vous le comprenez.

Mais cela prendra fin très bientôt. Ceux qui sont prêts ne sentiront rien. Ceux, qui ne sont pas, auront des difficultés, mais ce sera une période d’évolution nécessaire pour tous les habitants de cette planète. Et je vous le dis, ce sera une période difficile parce que la grande majorité ne l’acceptera pas et pourquoi ? Ils ne voient pas ce que nous disons. Ils pensent que “c’est déjà mort, alors je peux le manger”. C’est une drôle de façon de penser.

N’oubliez pas que la viande que vous mangez contient l’énergie de l’animal, de sa mort et que vous en mettez un peu plus en vous tous les jours et je vous garantis que cela ne vous apportera pas de bons résultats.

Traduction par Helena do Lago Basile

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier