Adama-Telos I – Chapitre 7 – par Adama

Chers frères ! JE SUIS ADAMA !

Pour poursuivre notre voyage, je vais commenter le chapitre 7 du livre Un de Telos.

Ce chapitre est consacré à nos enfants. Il y a une grande différence avec votre monde en ce qui concerne la naissance de nos enfants. Mettre au monde un nouvel être, comme vous le dites, est une grande responsabilité, c’est quelque chose de très désiré et planifié. À Telos, la naissance d’enfants n’est pas autorisée si elle n’est pas planifiée et souhaitée, et si elle est destinée à l’évolution du Tout. Je n’entrerai pas ici dans les détails de la façon dont cela se passe, parce que c’est dans le livre.

Je voudrais juste commenter ce qui a été fait à vos enfants dans votre monde. Souvent, vos enfants ne vivent plus ce qu’est donné à un enfant de vivre. Ils ont des devoirs, des engagements, des activités, souvent encore plus pénibles que les vôtres, les adultes. Vos enfants agissent comme des petits enfants, parce qu’on leur apprend dès leur plus jeune âge à être “meilleurs”, meilleurs que leur ami, meilleurs que l’autre, meilleurs en tout.

Vos enfants n’ont pas le droit de choisir, le droit de faire ce qu’ils veulent, qui peut être de ne rien faire à ce moment-là. Dans votre monde, l’éducation n’élargit pas la connaissance, n’élargit pas la capacité à vivre, à survivre, à faire ce qu’ils veulent. C’est comme si l’on prenait plusieurs livres et qu’on les mettait tous dans la tête d’un enfant. Sera-t-il capable d’utiliser tout cela ? Je dirais que non, car aller à l’école devient fastidieux, ennuyeux, et les enfants finissent par vivre ce temps de cette façon parce qu’ils y sont obligés, parce que votre société les y oblige.

Ce ne sont pas des enfants au sens où on l’entend. Et vous, parents, vous imposez à vos enfants, en plus de l’école, qui est déjà ennuyeuse et épuisante, une série d’engagements, de règles, pour que cet enfant devienne le meilleur en tout, pour que votre fils ou votre fille soit quelqu’un qui se distingue dans la société. Vous imposez à vos enfants des activités qu’ils sont souvent incapables de réaliser. Pourquoi ? Non pas parce qu’ils en sont incapables, mais parce que ce n’est pas leur chemin d’âme en tant qu’enfants, c’est imposé par la volonté d’un parent qui veut, souvent, que l’enfant suive son propre chemin, et non pas ce que l’enfant veut vraiment.

Aujourd’hui, vos enfants sont en déséquilibre parce que les âmes qui sont venues ici sont des âmes de pur amour inconditionnel et qu’elles ne peuvent pas comprendre un monde si violent et si plein de règles dénuées de sens qui leur est imposé et elles y réagissent. C’est ainsi qu’une série de maladies est apparue chez vos enfants, du fait de vouloir les maintenir dans ce que la société impose. C’est ainsi que vous avez élevé vos enfants. Beaucoup d’enfants sont en proie au stress parce qu’ils travaillent selon un programme d’activités qu’il est souvent impossible pour un enfant de mener à bien. Comment cela se fait-il ? Parce que le père, la mère ou la personne qui s’occupe de l’enfant ne veut pas prendre la peine de s’occuper de lui, de l’éduquer, de l’aimer.

Ensuite, le parent remplit le temps de son enfant avec des activités pour que quelqu’un d’autre les assurent, pour que quelqu’un d’autre éduque, pour que quelqu’un d’autre enseigne. Ils rejettent la responsabilité de l’éducation sur d’autres, alors que le rôle d’un père et d’une mère n’est pas celui-là. Tout d’abord, nous avons besoin que nos enfants grandissent aimés et respectés, et quand je dis cela, je ne veux pas dire gâtés, faisant tout ce qu’ils veulent.

Les enfants ont besoin d’être éduqués et instruits et les parents d’aujourd’hui ne veulent pas perdre leur temps à cela. Beaucoup de jeunes, qui ont été des enfants il y a très peu de temps, sont aujourd’hui perdus, parce qu’ils n’ont pas reçu d’amour au bon moment. Ils ne s’aiment pas eux-mêmes et n’aiment pas leur prochain. Ils sont inconstants, ils sont vides, ils sont totalement déconnectés de tout sentiment d’unité et de famille.

Il viendra un temps, dans le futur, où vos enfants se souviendront de ce qu’ils sont venus faire ici, et beaucoup se détourneront de leurs parents, parce qu’ils ne verront pas en eux ceux qu’ils attendaient pour recevoir de l’amour et de l’affection, et ils seront accueillis par de nombreux parents qui, au contraire, savent aimer leurs enfants. Ce sera une période difficile pour beaucoup sur la planète, mais je vous assure que les enfants, les âmes évoluées qui sont incarnées aujourd’hui, ne resteront pas dans la Troisième Dimension à cause des parents qu’ils ont. Cela n’arrivera pas, et il sera alors trop tard pour que de nombreux parents se rendent compte du temps qu’ils ont perdu avec une âme évoluée qui était tout à fait capable de leur apprendre tant de choses, mais qu’ils n’ont pas été capables d’apprendre ni de respecter.

Ceux qui aiment leurs enfants, qui les respectent et qui agissent comme un père et une mère en leur donnant éducation et amour, auront leurs enfants à leurs côtés, ils s’élèveront ensemble. Ceux qui n’élaborent pas un chemin correct pour leurs enfants seront séparés d’eux, car nous ne permettrons pas que des âmes évoluées, venues ici avec une mission, soient perdues par l’égoïsme et le manque d’amour de leurs parents.

Ces mots ne sont pas destinés à faire peur, car ceux qui aiment et respectent leurs enfants n’ont rien à craindre. Le problème, ce sont ceux qui ont des enfants juste pour les avoir, qui ne savent pas ce qu’est aimer un enfant, qui ne savent pas ce qu’est éduquer un enfant, qui ne savent pas ce qu’est la famille. 

Pour conclure, je dirais seulement ceci : respectez vos enfants, laissez-les être des enfants, ne veuillez pas en faire des adultes avant l’heure.

Comme dans le livre, oui, nos enfants regardent les programmes de votre télévision, tout n’est pas perdu, mais nous savons choisir ceux qui sont instructifs pour leur évolution, qui sont importants pour la compréhension. Alors, sachez le faire aussi. Mais, surtout, n’oubliez jamais que les enfants ont besoin d’une vie d’enfant, pas d’une vie d’adulte.

Traduction par Ana Gouveia Pereira

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier