Adama – Telos III – Chapitre 13 – par Adama

Chers frères et sœurs ! JE SUIS ADAMA !

Aujourd’hui, je vais commenter le chapitre 13 du livre III de Telos.

Le propos de ce chapitre est le Rayon d’Illumination. Qu’est-ce que ce rayon ? Comme son nom l’indique, c’est le rayon qui apporte la sagesse, la conscience, la vérité, tout ce qui est en chacun de vous, mais que vous avez oublié, (et) que vous avez été incité à oublier comme conséquence de votre séparation d’avec la Source.

Les gens ne comprennent pas très bien le concept de rayon. Chaque rayon a une caractéristique, une fonction. Et lorsque les âmes sont créées, elles le sont dans le rayon choisi par le Maître de cette âme. C’est donc comme si chaque Maître commandait les âmes qui seront sous sa tutelle, sous sa guidance. Le Maître est donc celui de l’âme, et non celui de la fractale.

Beaucoup d’entre vous croient à tort qu’ils se trouvent sur un rayon différent à chaque incarnation. C’est totalement illogique. Le Maître est le maître de l’âme. Ainsi, à tout moment, à chaque fois qu’une fractale s’incarne, le Maître sera le même et ne changera pas.

Chaque âme a une fonction ; soit elle vient juste pour peupler, pour développer une civilisation. Et même celles-ci ont leur sagesse ; elles sont préparées pour l’organisation, le maintien de l’équilibre d’une civilisation entière, d’un groupe entier, d’une ville entière. Aucune âme n’est créée sans finalité. Toutes les âmes ont un objectif.

Chaque âme suit initialement les fonctions de son propre rayon, mais au fil du temps, les âmes peuvent vivre des moments dans d’autres rayons. Toutefois, l’essentiel ne change pas, il sera toujours le même. Quand une âme a plus d’un maître, cela signifie qu’elle commence à cheminer sur le rayon de chaque maître, accomplissant ainsi des missions et des actions décisives sur chacun de ces rayons. Mais le Maître original ne change pas, il sera toujours le maître de cette âme.

Arrêtons donc les croyances enfantines et ridicules selon lesquelles chaque fois que l’on naît, on naît sur un rayon différent. Tout cela est mis en place, appliqué, diffusé pour confondre l’esprit de chacun d’entre vous. Votre âme n’a qu’un seul maître. Toutefois, comme je l’ai dit, dans certaines situations, vous pouvez cheminer avec d’autres maîtres, car c’est ce qui est nécessaire à ce moment-là.

C’est pourquoi, à un certain moment de votre histoire, vous pouvez avoir plus d’un maître. La question qui se pose alors est la suivante : “Dois-je m’inquiéter de cela ? Faut-il regarder quelles sont les caractéristiques de tel ou tel rayon ?” Je dirais que cette préoccupation ne devrait pas être la vôtre, mais plutôt celle des maîtres eux-mêmes. S’ils sont avec vous, vous avez une mission avec eux et vous devez accomplir chacune d’entre elles. Il ne vous appartient pas de définir ce qui sera et ce qui ne sera pas.

Les choix sont les vôtres, tandis que les missions sont déterminées par vos maîtres. Bien entendu, vous avez la liberté et la possibilité d’accepter des missions que vous aurez vous-même créées. Si les maîtres considèrent que c’est bon pour vous et pour le Tout, votre mission sera accouplée à toutes les autres. Par contre, lorsque les maîtres estiment que ce n’est bon ni pour vous ni pour le Tout, certaines choses vous empêcheront d’accomplir la mission.

Et c’est là que beaucoup d’entre vous passent une éternité à insister sur quelque chose qui n’aura aucun profit. Beaucoup d’entre vous passent une vie entière à chercher quelque chose qui n’a rien à voir avec leur âme, gaspillant ainsi un temps considérable d’évolution. Mais pourquoi cela se produit-il ? À cause de l’orgueil. Cet orgueil de penser que … “Non, je peux le faire. Il faut que je prouve que je peux le faire”.

Tout au long du chemin il vous est montré que vous n’êtes pas fait pour emprunter cette voie, mais vous y tenez par orgueil, par volonté de supériorité, par volonté de montrer que vous êtes capable. Vous faites des choix en fonction de cela, et dans ce cas, vous vous faites du mal à vous-même, car vous n’écoutez pas votre cœur, vous n’écoutez que votre esprit.

Le rayon de l’illumination, comme son nom l’indique, éclaire vos pensées, vos idées et apporte la sagesse. Je dirais que chacun d’entre vous devrait se connecter à un tel rayon de temps en temps. Non, ce n’est pas à faire tous les jours. Apprenez et comprenez : tout cela est très puissant. Comme je l’ai déjà dit ici, et Sananda l’a répété tant de fois, soyez à l’écoute de votre cœur. Demandez-lui : ” Est-ce le moment pour moi de me connecter à ce rayon ? Est-il temps d’utiliser la sagesse de ce rayon ?”

À présent, écoutez le cœur, pas le mental. Car celui-ci dira toujours : “Bien sûr, vous êtes toujours prêt, vous êtes fort, capable, vous pouvez”. Et vous vous remplissez d’énergies qui encombrent votre chemin et votre esprit. Apprenez à doser vos énergies. Sachez écouter votre cœur. Il sait quel est le bon moment pour chaque chose.

Je dirais que la question ne doit jamais être “oui ou non”. “Dois-je faire cela ou non ?”. Posez la question à l’Univers. Le cœur trouvera un moyen de vous donner une réponse. Il suffit d’être attentif. Vous vous limitez toujours à un oui ou à un non, ce qui est très complexe, car l’esprit adore vous tromper. Vous demandez donc à votre cœur : “Dois-je le faire ou non ?” Et très vite vient un oui, très vite un non. Et qui répond-il ainsi ? Ce n’est pas le cœur, c’est l’esprit.

Que ferait le cœur ? Il va vous montrer certains points que vous n’avez pas encore vus afin de vous soutenir dans votre prise de décision. Le cœur fait cela, pour que vous n’ayez pas de doutes demain. ” Hier, j’ai dit non, mais quelque chose me dit que je devais le faire”. Vous avez encore des doutes. Le cœur va donc vous montrer tous les points contraires si la réponse est non, ou tous les points positifs si la réponse est oui. Et dans votre esprit, vous serez en mesure de comprendre et de prendre la bonne décision.

C’est ainsi que les choses fonctionnent, pas avec un simple non, un simple oui. Les réponses rapides, de type oui ou non, ne relèvent pas du cœur, mais de l’esprit, à moins que vous ne soyez connecté au Moi Supérieur. Il peut vous dire oui ou non immédiatement. Mais s’il s’agit d’une simple conversation avec le cœur, la demande doit toujours être : “Que dois-je faire à ce sujet”. C’est tout.

Attendez les réponses, car votre cœur vous les montrera et vous prendrez une décision irréversible, sans regrets ni doutes.

Il est inutile de vouloir tout régler d’un coup. Vous vous chargez de plusieurs tâches à la fois. Que se passe-t-il dans ce cas ? Une tâche est négligée, car vous n’étiez pas entièrement présent. Vous avez ouvert de nombreuses portes et vous entrez dans l’une d’elles, puis dans une autre, et vous oubliez la porte par laquelle vous êtes entré. Et il manquera toujours quelque chose. 

Apprenez à ouvrir une porte à la fois. Ouvrez et fermez, puis une autre tâche ; ouvrez la porte. C’est fini ? Fermez-la. Puis une nouvelle tâche ; ouvrez la porte, fermez-la.

En procédant ainsi, vous vous rendrez compte que vous n’oublierez plus rien. Votre esprit bouillonne, car vous avez appris à faire tout pour gagner du temps. Pour quoi faire ? Pour vous angoisser, pour vous rendre malade ? Tout a une limite, et vous la dépassez largement. Apprenez à faire une tache à la fois. “Oh, mais ça va être long”. Peu importe. Si vous faites la tache qui vous incombe, elle aboutira à un résultat parfait et vous n’aurez aucun problème. En revanche, si vous vous précipitez, si vous en faites plusieurs à la fois, le résultat ne sera jamais parfait, il y aura toujours quelque chose qui manquera.

Commencez donc une tâche et terminez-la. Ne la remettez pas à plus tard. Achevez-la au fur et à mesure qu’elle se présente. Apprenez cette façon de vivre et je vous assure qu’au bout du compte, vous trouverez le temps de faire quelque chose que vous n’aviez pas prévu de faire. Et pourquoi ? Parce que vous ne perdez pas ce temps à vous demander : “Qu’est-ce que je faisais vraiment ?”. Regardez combien de secondes vous passez à réfléchir à ce que vous étiez en train de faire et dont vous ne vous souvenez pas. Et vous oublierez probablement, vous ne vous souviendrez pas. Ceci est une perte de temps. En effet, cette tâche est restée là, ouverte, et vous ne l’avez pas terminée.

Mes frères, éclairez vos esprits. Utilisez le Rayon d’illumination, méditez. Mais rappelez-vous toujours : ce n’est pas à faire tous les jours ; il ne faut pas traverser un rayon chaque jour. Ce qui a été enseigné dans le chapitre précédent est le fait d’établir une connexion quotidienne avec chacun des rayons. La méditation n’est pas censée être quotidienne. Donnez-vous un peu de temps. Laissez votre cœur demander. “Ai-je envie de la faire aujourd’hui?”. Mais il n’y a pas d’obligation. Il n’y a pas de constance à assurer.

Une méditation est un moment d’abandon total et de réception d’énergie. Ne l’utilisez pas pour vous endormir. Dans ce cas, je vous dirais que vous n’atteignez rien, ni le sommeil, ni la raison d’être de la méditation. Apprenez à être toujours calme, tranquillement. En vivant le moment présent, en étant dans le moment présent, vous avancerez beaucoup plus loin. Puisque votre esprit se calme, le voyage devient plus sûr, avec moins de problèmes.

Commencez à faire cet exercice. Ouvrez et terminez une tâche. Ne faites pas 2, 3, 4, 5 en même temps. Réalisez que l’énergie qu’arrive est en train de vous perturber, et beaucoup. Je pourrais affirmer qu’il y a un ouragan à l’intérieur de chacun d’entre vous. Puis, vous additionnez plusieurs tâches en même temps. Comment cela se passe-t-il ? Votre esprit ne supporte pas la pression. Vous commencez à échouer, vous commencez à oublier, vous commencez à perdre totalement le contrôle.

Apprenez à vous calmer. Arrêtez-vous. Lorsque vous ressentez une grande confusion, arrêtez-vous une seconde. Respirez profondément. En inspirant, visualisez que vous attirez la Lumière, et que vous la voyez se répandre dans votre cerveau, dans ses moindres recoins. Ensuite, en expirant, vous voyez la Lumière libérer votre cerveau tout ce que doit l’être, dans ses moindres recoins. Répétez cette respiration cinq fois. Je vous assure que tout va s’apaiser, que votre cerveau va se calmer. Alors, vous pouvez commencer une nouvelle tâche ou continuer celle que vous étiez en train de réaliser.

Cependant, choisissez-en une seule, toujours une seule, pas plusieurs. Une tâche à la fois. Il y a un temps pour lire, un temps pour écouter, un temps pour parler, un temps pour faire des affaires, un temps pour travailler. Cependant, il y a aussi un temps pour se reposer, il y a un temps pour dire des choses agréables, il y a un temps pour penser à des choses agréables. Et surtout, il y a un temps pour rêver, rêver de tout ce qui est beau, rêver de ce que l’on veut.

Laissez-vous emporter par vos rêves. Rêver n’est pas interdit. Le rêve n’a pas de limites. Et je vous garantis que dans l’un de ces rêves, vous aurez peut-être une surprise, car vous pourrez imaginer exactement quel est le chemin de votre âme. Et puis, à votre grande surprise, vous verrez votre rêve se réaliser.

Traduction par Marcia Trumeau

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier