Adama – Telos III – Chapitre 3 – par Adama

Chers frères et sœurs ! JE SUIS ADAMA !

Aujourd’hui, nous allons commenter le chapitre 3 du livre III de Telos.

Dans ce chapitre, Aurélia raconte à Sananda les difficultés qu’elle éprouve à traverser une leçon. De la même manière, je vais attirer votre attention sur le point évoqué.

Il y a un conducteur pour chaque âme, c’est le Moi Supérieur. Il sait ce qui est nécessaire à chaque âme pour suivre le chemin de l’évolution, et à l’heure actuelle pour suivre le chemin de l’ascension. Mais le Moi Supérieur impose-t-il toujours quelque chose ? Non. Il respecte la volonté et le chemin de l’âme, et pour être un peu plus précis, le parcours de chaque fractale de l’âme.

Bien entendu, il ne reste pas passif à observer tout ce qui se passe, laissant toujours l’âme choisir le chemin qu’elle veut suivre. À certains moments, il intervient. Un peu comme ce papa ou cette maman qui laisse les enfants jouer longtemps dans la cour, mais qui, au moment d’entrer prendre un bain, arrêtent les jeux et font entrer l’enfant. Le Moi Supérieur fait de même. Il laisse la fractale libre de faire ce qu’elle veut, puis il analyse et met sur le chemin de la fractale tout ce qui est nécessaire pour corriger tout ce que cette dernière a entrepris, dans la direction opposée à la Lumière.

Le point évoqué par Aurélia et Sananda dans ce chapitre est très intéressant, et beaucoup d’entre vous, encore par l’action de l’ego, pensent et croient toujours que tout le monde est contre eux. Si quelqu’un fait quelque chose qui vous ennuie, cela vous concerne personnellement, c’est contre vous. Vous avez toujours raison et ceux qui vous attaquent ont toujours tort. Cette vision est celle de la dualité. Cette vision est celle de l’ego, dans laquelle vous vous placez toujours comme l’être principal en toute chose, comme celui qui a toujours raison et les autres ont toujours tort.

Ce qui est abordé dans ce chapitre, ce sont les miroirs. Des miroirs ? Oui, des miroirs. Que se passe-t-il lorsque vous vous regardez dans une glace ? Il reflète votre image et, souvent, vous voyez une image différente de ce que vous êtes réellement, parce que vous voyez votre image inversée, et non la véritable image de qui vous êtes.

À travers le miroir, vous pouvez analyser des points que vous n’aviez pas encore perçus. Toutefois, c’est aussi là qu’intervient l’ego, qui parle de beauté et l’apparence,  mais ce n’est pas l’objet de cette canalisation (quand je parle de miroirs), comment Sananda les a-t-il fait découvrir à Aurélia ? Chaque personne qui apparaît sur le chemin d’un autre être, qui la dérange, l’agace, la met mal à l’aise, est-ce que cette personne l’a vraiment planifié ? Elle s’est réveillée et a décidé : « Je vais embêter untel ou untel ». Elle vient à vous et vous énerve. Pensez-vous que c’est ainsi que les choses se passent ?

La plupart du temps, oui, vous croyez être l’éternelle victime, l’éternel bourreau. Et si je devais vous donner une autre image de tout cela, c’est que vous vous êtes réveillé avec quelque chose qui doit être traitée, avec quelque chose que vous devez regarder, avec quelque chose que vous devez corriger, à partir de laquelle vous devez évoluer. Alors vous êtes responsable, vous émettez cette énergie. Puis l’énergie que vous dégagez, ou plutôt que vous êtes en train de dégager, attirera la bonne personne pour contrecarrer exactement ce que vous avez émané.

Vous n’aimerez pas voir cette personne, même si elle n’est rien d’autre que le miroir, l’image du miroir que vous avez émané. En ce moment même, beaucoup (de gens) me disent : ” Tout cela n’est pas réel, tout cela n’est pas vrai, tout cela n’est pas juste, tout cela n’est pas juste. Ce n’est pas juste. Les personnes me touchent ». Très bien. Vous continuerez à laisser votre ego vous faire croire que vous êtes le centre de l’Univers, que vous êtes celui qui est toujours lésé, attaqué, maltraité. Mais que dire de ce que vous émettez ?

Souvenez-vous toujours que toute action a une réaction. Donc, ce que vous émettez, vous le recevez en retour exactement pareil. Il se peut que vous ne soyez pas en mesure de le comprendre pour le moment, de le voir ou de l’accepter, mais c’est la pure vérité. Tous ceux qui viennent vous contrarier, vous blesser ou vous attaquer vous renvoient en quelque sorte ce que vous avez émané. Ce n’est pas contre eux, mais vous avez émané la même chose et vous voyez dans cette personne exactement ce que vous avez fait et ce que vous êtes.

Cela vous est-il difficile de l’accepter ? Je suppose que oui, que c’est très difficile d’admettre tant de choses déplorables que vous voyez chez les autres, mais qui font en fait partie de vous. Toutes ces choses sont des leçons, mes frères. Il faut comprendre que vous êtes tous un seul et même être. Il n’y a pas de différences entre vous. Ce qui différencie chaque être, c’est la conscience, mais vous êtes tous pareils, vous faites tous des erreurs. 

Toutefois, le but recherché ne consiste pas à pointer du doigt les erreurs, ni à vous les rappeler sans relâche. Le grand objectif est de vous faire comprendre où vous devez changer.

En effet, tout ce que vous attirez est le reflet de ce que vous émettez. Ce n’est pas facile de le comprendre, puisque vous vous croyez parfait, vous croyez que vous ne faites plus d’erreurs. “Oh, je ne suis pas comme ça. Je ne fais pas ça”. Je suis navré de vous dire que vous êtes comme ça et que vous agissez de la sorte. Cette personne qui a été l’instrument pour assumer le rôle de votre miroir a aussi un problème, et si elle apprend sa leçon un jour, cela lui appartient. Sachez qu’elle a reçu votre émanation et qu’elle vous l’a rendue de la même manière.

Tous les deux nécessitent donc d’être guéris. Mais votre rôle n’est pas de guérir l’autre. Votre rôle est de vous guérir vous-même. Votre rôle est de regarder chaque personne qui vous dérange ou qui vous a dérangé à un moment ou à un autre de votre vie, en vous regardant dans le miroir. Regardez dans le miroir ce que vous voyez émaner de cette personne vers vous. Et sachez qu’il y a là un point que vous devez aborder, que vous devez considérer.

Par conséquent, chaque fois que vous vous sentez en colère envers quelqu’un, ou blessé, ou tout autre sentiment, regardez la personne de l’autre côté du miroir ; elle est vous, elle est quelque chose que vous avez émané, elle ne fait que vous la renvoyer pour vous montrer ce que vous avez fait. De cette façon, vous pouvez guérir, vous pouvez changer. Et comme nous l’avons déjà dit, si vous avez blessé quelqu’un, si vous avez blessé quelqu’un de quelque manière que ce soit, vous n’avez pas besoin d’aller physiquement vers lui et de lui demander pardon. Le pardon se fait de cœur à cœur, pas d’esprit à esprit. Remplissez donc votre cœur de pardon et mettez tout ce pardon dans son cœur.

Cela ne signifie pas que l’autre personne vous pardonnera, ce qui n’est pas votre problème, cela fait partie de son parcours, cependant vous avez fait votre devoir. Apprenez donc, mes frères et sœurs, pour chaque personne qui vous dérange, regardez-vous devant un miroir et regardez-la de l’autre côté ; elle est votre reflet. Ainsi, tout ce que cette personne vous a fait, vous l’avez émané. Essayez donc de vous guérir, de ne plus répéter cette action, de changer vos pensées et de ne pas vous laisser guider par l’ego à chaque instant.

Vous n’êtes pas parfait, et je vous dis que vous n’atteindrez pas la perfection avant d’atteindre la Cinquième Dimension, le chemin pour y arriver est encore long. Le chemin sera encore assez difficile à parcourir, mais le plus important dans tout cela, est que vous soyez conscient de chaque énergie que vous émanez.

Traduction par Marcia Trumeau

Révision par Ingrid de Rio Campo 

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier