Hilarion – Le Voyage du Pardon – Deuxième Tour

Chers enfants de cette belle planète ! JE SUIS HILARION !

Une fois de plus, je viens vous aider sur le chemin du pardon. On a l’impression que c’est une éternité, un très long chemin et qu’il sera très difficile d’arriver au bout. Je vous le dis : ces sept tours vont bientôt passer. Le temps passe parfois vite, parfois lentement, mais ce qui compte vraiment, c’est ce qui se passe pendant ce temps. Et vous devez vous observer, reconnaître en vous-mêmes tout ce qui se montre à vous, afin de comprendre quelles attitudes adopter.

Vous êtes dans une période paisible et très facile, vous vous sentez incroyablement détendu dans ce tour, mais tous les cadeaux qui vous sont offerts travaillent sur vous. Ce ne sont pas de simples cadeaux, mais des outils qui agissent sur votre âme et votre corps physique. Le Rayon Vert est le rayon de la guérison, le rayon qui ramène au centre tout ce qui est déséquilibré.

Un fait très intéressant est que vous voulez une guérison. Vous le voulez tous. Mais vous voulez un miracle, cet élixir miracle que vous prendrez et avec lequel vous serez guéri. Le plus curieux, c’est qu’après un certain temps, la maladie revient. ” Pourquoi ? Je n’ai pas été guéri. Pourquoi ceci est-il de retour ? ” Parce que l’élixir était miraculeux, il guérissait les symptômes que vous ressentiez, pas la maladie. La guérison de toute maladie est en vous. Elle se trouve dans le changement à faire par chacun d’entre vous, pour atteindre cette guérison.

Les déséquilibres que vous provoquez dans votre corps entraînent des maladies. Vous prenez des médicaments, vous allez bien. Si vous arrêtez, tout revient parce que vous nourrissez le déséquilibre. Ainsi, la guérison n’est pas dans le médicament, la guérison est dans l’équilibre de vos attitudes, de vos pensées et de votre façon de vivre. Chaque fois que vous vous approchez d’une conduite de vie douce, calme, sereine, paisible et surtout confiante, sans anxiété, inquiétude ou nervosité, vous vous approchez de la guérison.

C’est le chemin. Il n’existe aucune thérapie ou médecine holistique dans votre monde qui puisse apporter la guérison des maladies internes.

Même les maladies externes pénètrent dans votre corps à cause de vos déséquilibres. Lorsque vous êtes en équilibre, vous n’avez pas de maladies externes, car elles ne peuvent pas entrer ; elles pénètrent dans les corps déséquilibrés.

Ne cherchez pas la guérison à l’extérieur de vous ; elle est à l’intérieur. À l’intérieur, vous changez votre façon de vivre, de penser, de parler, de ressentir. C’est comme si le monde s’écroulait à côté de vous et vous n’avez pas peur, parce que vous avez confiance qu’il est tombé à côté de vous, mais qu’il ne vous est pas tombé dessus, donc tout va bien.

Observez votre parcours. Qu’apportez-vous de bon ou de mauvais dans votre corps et votre esprit ? Qu’est-ce qui apporte la joie dans votre vie, qu’est-ce qui apporte l’ennui dans votre vie ?

Cherchez toujours à apporter le positif dans votre vie et prenez la force de ce qui apporte le négatif. Essayez de les regarder avec dédain, sans vous soucier d’eux. Une assiette est tombée, elle s’est cassée, qu’est-ce qu’il y a à faire ? Se plaindre, crier, pleurer parce que l’assiette est cassée ? Non, il suffit de nettoyer le sol pour que personne d’autre ne soit blessé et la jeter. ” Ah, mais je dois acheter une autre assiette ! ” En avez-vous vraiment besoin ? Ou bien avez-vous beaucoup d’assiettes en réserve pour Dieu sait qui ?

Commencez à voir la vie sous un angle plus léger, sans suivre autant de règles ou d’étiquettes ridicules qui ont été créées au fil du temps. Avec quel objectif ? Celui de vous maintenir comme vous êtes : plein de manies, de vices, de processus répétitifs et de désagréments… Au nom de quoi ? Ah, au nom d’une étiquette et d’un mode de vie. Quel bien cela peut-il vous faire ? Je vous assure, aucun.

Vivez dans la simplicité, avec hygiène, en toutes circonstances, mais sans exagération. Vivez dans un environnement harmonieux, mais pas impeccable, qui vous désespère si quelqu’un prend quelque chose et le déplace. Vivre ainsi c’est vivre, au nom de quoi ? Réalisez alors que dans les plus petites choses vous vous déséquilibrez. Et quel est le résultat ? La maladie, de plus en plus, la maladie.

Regardez la vie d’une manière légère, sans ces étiquettes ridicules qui ont été créées. Vivez dans un environnement harmonieux, propre et agréable, mais sans exagérer. Il est certain qu’avec le temps, vous apprendrez à regarder une chose déplacée et à ne pas vous en soucier, à ne pas lui donner d’importance. C’est alors que vous pourrez dire : ” J’ai atteint mon point d’équilibre ”. C’est ce que vous devez rechercher, l’équilibre.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier