Le voyage du pardon – Serapis Bey – Deuxième partie – Méditation 4

Vous devez faire cette méditation en position allongée.

Détendez-vous. Laissez-vous aller à la détente totale sur la surface où vous vous trouvez.

Inspirez profondément et en expirant, visualisez que tout ce qui est mauvais, lourd, qui se trouve sur vos jambes, s’en va.

Inspirez et expirez avec cette pensée.

Inspirez et expirez maintenant en imaginant que vos bras se débarrassent de toutes les tâches qu’ils ont accomplies aujourd’hui.

Inspirez et expirez avec cette pensée.

A présent, vous inspirerez et sentirez tout votre torse se vider, non pas physiquement mais de son poids ; comme si vous aviez le poids d’une feuille de papier très légère.

Puis inspirez et expirez cette sensation.

Maintenant vous inspirez et expirez en vidant tout dans votre esprit, pensées, doutes, tout.

Faites le vide dans votre esprit ; puis inspirez et expirez avec cette intention.

Votre corps est maintenant léger, détendu, libre de toutes les attaches de votre vie quotidienne.

Sentez une énergie qui commence à vibrer dans la partie antérieure de votre corps ; votre dos, l’arrière de vos jambes, votre tête.

C’est une énergie qui vient d’en bas.

C’est comme s’il s’agissait de petites brindilles de Lumière, qui traversent votre corps.

Il n’y aura pas de douleur, la Lumière ne fait jamais mal, et vous vous verrez pénétrés par ces branches de Lumière.

Ressentez toute l’énergie de cette Lumière.

Peu importe la couleur avec laquelle vous l’avez créé, il deviendra blanc, totalement blanc.

Il est si fort que vous ne pouvez plus garder les yeux ouverts.

Alors fermez simplement vos yeux et abandonnez-vous à cette lumière.

En ce moment, je suis à côté de vous et je vous emmène dans un endroit extrêmement agréable.

Vous êtes dans un petit lac, flottant dans ce lac.

Ressentez comme si l’eau était un endroit extrêmement sûr.

Vous ne coulerez pas. Rappelez-vous que je suis à vos côtés.

Détendez-vous dans ce lac.

Vos branches de lumière blanche qui touchent l’eau se dissolvent et illuminent l’ensemble du lac.

Alors voyez vous flotter dans ce lac de lumière blanche et laissez vos pensées et votre corps se calmer.

Restez dans cet état pendant 15 minutes.

N’oubliez pas : je ne partirai pas. Je resterai à vos côtés pendant ce temps.

Vous ne coulerez pas. Si vous avez peur, mettez-vous dans mes bras et détendez-vous.

Maintenant, après ce temps, si vous vous êtes endormi, il n’y a pas de problème, il n’y a pas besoin de répéter le processus.

Vous étiez déjà dans mes bras, alors je vous ramène là où nous avons commencé ce petit voyage.

Gardez les yeux fermés.

Je pose ma main sur votre poitrine et active le cristal qui y est placé avec ma Lumière Blanche, avec la Lumière de mon Rayon Blanc.

Sentez-le pénétrer dans tout votre corps.

La lumière de mon rayon restera avec vous jusqu’au prochain rayon, apportant l’équilibre à chaque point de désalignement.

Il n’y a pas de bien ou de mal, il y a toujours un équilibre des forces, des sentiments, des désirs.

Lorsque tout est en équilibre, tout coule naturellement, sans souffrance, sans angoisse.

Je reste à vos côtés, et je voudrais vous laisser un petit cadeau pour vous rappeler ce processus : une petite pyramide, un objet extrêmement parfait, aux mesures parfaites, en cristal blanc.

Cette pyramide sera placée dans votre pinéale, apportant la perfection à chaque sentiment, désir, que vous avez dans votre cœur, afin que tout se passe en équilibre, en toute perfection.

Ne confondez pas la perfection avec l’ego.

La perfection de la nature est l’équilibre où toutes les forces sont en équilibre, ni plus ni moins.

Lorsque mon rayon sera terminé demain, cette pyramide continuera dans votre pinéale, vous aidant à toujours trouver le point d’équilibre.

Elle ne s’enlèvera que si vous me demandez de l’enlever, sinon elle restera avec vous pour toujours.

Je ne suis plus à vos côtés.

Continuez à respirer profondément et, à chaque respiration complète, ramenez la conscience de votre corps ; rappelez-vous que votre corps était aussi léger que du papier.

Puis faites l’inverse à chaque respiration.

Sentez le poids de votre tête, ramenez le poids de votre torse, ramenez le poids de vos bras, et ramenez le poids de vos jambes.

Respirez profondément une fois de plus, et revenez dans le temps et peu à peu à votre conscience.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier