Méditation avec Adama et l’Archange Michaël 16-06-23

Mes Bien-Aimés ! Je suis l’Archange Michaël !

Mais, que  fais-je ici ? Je pense que beaucoup d’entre vous ont déjà oublié ce que j’ai dit il y a quelque temps. Bien sûr, Adama est un être de lumière puissant, mais qu’ai-je toujours dit ici ?  Que durant les méditations de groupe, l’un de nous sera toujours présent, afin que la méditation se déroule avec succès, sans aucune attaque, pour ainsi dire. Ne pensez pas que tous ceux qui sont ici en ce moment vibrent  la lumière, certains vibrent… Je ne vais même pas dire quoi ! À ceux-là, je dirai simplement ceci : vous perdez votre temps, car mon épée se trouve au milieu de cet égrégore, et aucune tentative de quoi que ce soit contre celui-ci n’aboutira. Je Suis ce que Je Suis ! Ce groupe est sous ma protection. Alors, vous ne ferez rien ! De plus, vous avez perdu du temps, ou peut-être vous laisserez-vous envelopper par l’énergie qui sera émise ici aujourd’hui. Ce serait merveilleux que vous analysiez le chemin que vous suivez.

Je suis donc ici pour diriger cet égrégore, pour diriger cette méditation. Non, je ne dirai rien ! Je me présente simplement et j’explique pourquoi je suis ici, et ce sera toujours ainsi ! Il y aura toujours l’un de nous en tant que gardien et protecteur de tout le processus ! Nous ne parlons pas seulement de mes enseignements ici, nous parlons de quelque chose de plus grand. Des êtres qui, en arrivant à la surface de la planète, apporteront la vérité, apporteront tout ce qui a toujours été caché pour vous. Il y a donc, toujours, une tentative de faire taire ces voix. Mais pas ici ! Pas aujourd’hui, ni jamais ! Après tout, Je Suis ce que Je Suis et rien ne m’échappe, ni à moi ni à aucun autre être qui sera toujours ici pour protéger ce travail ! Vivez ce voyage avec beaucoup d’amour dans le cœur et soyez assurés à la fin : vous ne serez plus les mêmes ! Disons que vous recevez un grand cadeau, un cadeau de Dieu Père/Mère. Et chacun d’entre vous recevra au moins un cadeau. Lequel ? Ne soyez pas curieux ! Attendez et vous verrez. Mais, le nombre de cadeaux reçus sera proportionnel à la taille du cœur, à l’engagement, et à la quantité de lumière absorbée. Cette aventure ne se limite pas à la simple lecture d’un livre, il y a toute une énergie qui en émane et qui sera présente ici, aujourd’hui. Alors, participez, mais de tout cœur ! Laissez-vous emporter par tout ce qui se présente. Il ne sert à rien de vouloir fuir le chemin de vos âmes. Vos âmes ont parcouru de nombreux chemins, parfois dans la lumière, parfois moins, et souvent dans l’obscurité. Mais, maintenant, il ne sert à rien de pleurer ou de juger vos âmes. Le moment est différent à présent. Le jugement n’est plus à cultiver. Le moment est à la lumière et au pardon, voilà le sentiment qui doit être vécu pour chaque chose dont vous vous souvenez à propos de vos âmes, peu importe à qui ou peu importe qui demandera pardon ou pardonnera, votre âme le sait. C’est le grand moment !

Bon, j’ai assez parlé ! Je vous laisse entre les mains du frère Adama. Et, soyez certains, imaginez une mer agitée, avec de grandes vagues, je peux vous assurer que la méditation d’aujourd’hui vous remuera profondément. Mais, il ne sert à rien de fuir maintenant ! Acceptez tout ce qui remonte à la surface.  Le fond sera bien remué et tous les déchets émergeront. Que faire avec ces déchets ? Il suffit de les regarder avec amour et de comprendre qu’il y a eu une vie, une action, un moment. C’est regarder avec amour et pardonner, rien d’autre ! Et, tout se dissoudra facilement. Alors, je vous laisse maintenant avec le frère Adama. Vous pourrez faire cette méditation autant de fois que vous le souhaitez, sans déplacement de temps, faites-la simplement. Ouvrez vos cœurs et vivez intensément ce moment.

Mes frères, c’est avec une grande joie que je suis ici aujourd’hui pour mener une méditation. C’est un honneur d’avoir Michaël à mes côtés, apportant la protection et l’équilibre nécessaires. Bien sûr, nous savons que tout ce que nous essayons de faire est observé de très, très près, mais nous n’avons pas peur. Nous sommes des êtres de pur amour et de pure lumière. Et, c’est cet amour et cette lumière que je souhaite apporter à chacun de vous aujourd’hui.

Mettez vos pieds sur le sol, pas besoin d’enlever vos chaussures. Connectez-vous à Gaïa, chacun à sa manière : par les racines, par un faisceau de lumière, peu importe. Sentez l’énergie de Gaïa remonter dans votre corps, vos jambes, remplissant tout votre tronc, vos bras, votre cou et votre tête. Respirez profondément. ( !) Maintenez une respiration profonde, en absorbant toute la lumière qui vous entoure et en expulsant tout ce qui ne vous sert plus. Imaginez qu’à cet instant, chacun de vous est déplacé, par Gaïa, vers le même endroit. Vous êtes tous ensemble et restez connectés à la planète. Voyez-vous debout, alignés, unis. Tenez-vous la main, peu importe qui est à vos côtés, sachez qu’il y a la main d’un autre frère dans chacune de vos mains. Unissez-vous dans cette grande masse de pensées et de cœurs !

Imaginez que ce bel endroit est baigné par les rayons du soleil. Les rayons du soleil pénètrent dans le cœur de chacun d’entre vous. Devant vous, c’est moi et un groupe de Lémuriens, principalement des prêtres. À cet instant, ils entourent tout ce groupe, ancrant l’énergie nécessaire à notre travail. Le soleil réchauffe vos cœurs. N’ayez pas peur, je ne vais pas ramener de mauvais souvenirs de cette époque. Ce que je souhaite apporter, c’est la conscience de ce que vous avez vécu et pourquoi vous l’avez vécu. Pourquoi je dis « vous » ? Parce que la grande majorité d’entre vous a vécu en Lémurie, a connu son effondrement. D’autres ont vécu d’autres processus, mais cela n’invalide pas leur présence ici. 

À cet instant, vos cœurs se réchauffent de plus en plus grâce aux rayons du soleil. Et, de vos pieds commence à jaillir de l’eau. Cette eau ne dépassera pas vos pieds, mais elle pénétrera chaque corps. Et, elle a le pouvoir de faire ressortir tout ce qui doit être regardé avec amour et pardon. Ressentez l’eau agir comme un grand tourbillon à l’intérieur de vos corps. Si vous vous sentez étourdi, nauséeux, c’est normal, car l’eau perturbe tout l’équilibre liquide de vos corps. Si vous avez envie de pleurer, pleurez ! Ce seront des sentiments qui s’exprimeront et qui partiront.


À cet instant, des pétales de roses blanches tombent sur vous, représentant l’amour, représentant la lumière. Et, lorsque ces pétales tombent, elles emportent avec elles toute la douleur, toute la souffrance, tout le traumatisme de chacune des âmes qui ont vécu ce moment… 

L’eau commence à descendre de l’intérieur de vos corps et les pétales cessent également de tomber. Et, vous êtes immergés dans une mer de pétales de roses blanches. L’eau est absorbée par Gaïa. Et Gaïa transmutera toute l’énergie qu’elle a absorbée, nettoyant chaque cœur, chaque âme de tout ce qui pouvait être purifié. Sentez vos cœurs briller ! Les rayons du soleil ne vous réchauffent plus, mais ils sont devenus des boules de lumière éclatantes ! 

Vous pouvez lâcher vos mains. L’objectif ici était ce nettoyage dans son ensemble, car le processus s’est déroulé en groupe, et non individuellement. Maintenant, le cœur de chacun brille, vos corps sont plus légers. Toute douleur, tout traumatisme a été absorbé par Gaïa, pénétrant ses entrailles à travers cette eau, qui a balayé de votre corps tous les sentiments. 

Maintenant, à cet instant, chacun de vous retourne à sa place d’origine. Et, soyez assurés que nous serons toujours ensemble !

Le moment de nos retrouvailles est arrivé ! C’est avec une grande joie que le peuple de Telos reconnaît chacun de vous. Et, ceux qui ont les cœurs purs, nettoyés, recevront notre contact. Croyez-moi, tout ce processus ne se déroule pas par hasard, tout avait déjà été établi par Dieu Père/Mère. 

Chacun de vous conservera ce cœur brillant pendant un bon moment. Il reviendra à chacun de savoir le maintenir brillant en émettant de l’amour et de la lumière. C’est une énergie qui se dissipe lorsque vous n’émettez pas d’amour et qui grandit lorsque vous vous remplissez d’amour. Alors, sachez maintenir vos cœurs illuminés ! 

Vivez en cherchant toujours l’amour et l’harmonie ! Et, je vous dis que chacun d’entre vous qui empruntera ce chemin s’éloignera de plus en plus de tout ce qui se passe dans votre monde aujourd’hui. Ne me demandez pas comment, tout se déroulera comme cela doit se dérouler. Il suffit de marcher pour vivre ce moment. Le comment est entre les mains de l’Univers, des êtres de lumière et de Dieu Père/Mère ! N’ayez pas peur de ce qui viendra et de comment cela viendra ! Ouvrez vos cœurs et vous verrez combien vous avez à gagner, et combien vous pourrez vous préparer de plus en plus pour le nouveau parcours vers la Cinquième Dimension.

Ce cercle formé par le peuple de Telos, par les prêtres et par moi-même, restera autour de cet égrégore créé avec ce groupe et vous serez pris en charge et traités. Il suffit que vous ouvriez vos cœurs. Il suffit que vous mettiez en pratique tous les enseignements que vous avez reçus et nous ferons notre part, mais seulement pour ceux qui maintiennent effectivement leurs cœurs illuminés ! 

Ceux qui ne parviennent pas, pour le moment, à maintenir leurs cœurs illuminés, nous ne les abandonnerons pas, au contraire, nous les aiderons à trouver le chemin vers un cœur illuminé. Alors, le chemin est long ! Notre voyage sera long ! La vitesse à laquelle chacun avancera dépendra de chacun, mais nous veillerons sur tous.

Merci pour ce moment aujourd’hui, de me permettre d’exercer et de créer ce moment aujourd’hui ! À cet instant, tout mon peuple vous applaudit, êtres de lumière courageux qui ont choisi d’ascensionner ! Et, nous ne pouvons dire qu’une chose : bienvenue à nos frères ! Illuminez vos cœurs et vous arriverez sûrement ! Comptez sur nous ! Vibrez avec nous, chacun à votre rythme et avec votre conscience ! Mais, le moment est maintenant de toujours regarder vers l’avant ! Et, nous serons là, au bout du chemin, à la fin de cette période de la Troisième Dimension de cette planète, vous attendant tous avec honneur et gloire !

Recevez toute l’énergie de mon peuple ! Et, croyez-moi : vous surmonterez chaque défi de cette bataille de l’ascension ! Recevez tout mon amour et toute la paix de mon peuple.

Traduit par Lurdes Rodrigues Da Costa

Révisé par Ingrid De Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier