Rowena – La douleur et la souffrance de l’autre

Chers frères de la planète Terre ! JE SUIS ROWENA !

En ce moment, je tiens dans mes mains une rose de couleur rose destinée à chacun d’entre vous ; recevez cette rose, elle est remplie d’amour, de paix et d’harmonie. Dès que vous le pouvez, achetez une rose, une seule rose et laissez-la près de vous. Il n’est pas nécessaire de me la dédier, car elle me représente toujours et je serai toujours là à émaner l’amour, la paix et la joie.

Mes frères, la joie est parfois un sentiment difficile à entretenir, on dirait des moments insaisissables, des moments qui ne se présenteront jamais, mais croyez-moi, il suffit d’un simple sourire, mais d’un sourire du cœur, pour que la joie envahisse votre corps et votre cœur. Sentez le sourire de votre cœur et tout changera autour de vous, tout s’élèvera autant autour de vous.

La tristesse est un sentiment puissant, comme un grand trou où vous vous enfoncez à mesure que vous y pénétrez et qui devient de plus en plus fort, plus puissant. Quel est le bout de ce trou ? Il n’y en a pas, il n’y a que la capacité de votre esprit à entourer ce sentiment et à en apporter toutes les conséquences dans votre corps physique. Vous ne devez pas nourrir la tristesse.

Rappelez-vous toujours ceci : quand vous vous sentirez tristes, un trou est en train de s’ouvrir et vous y êtes, et plus vous le nourrissez, plus vous vous enfoncerez. Sortez  du trou sans tarder, car le moment viendra où ce n’est qu’avec de l’aide, beaucoup d’aide, que vous parviendrez à sortir du trou. Et comment transmuter cette tristesse ?

Regardez la nature, un animal, une fleur, le ciel et soyez reconnaissant de pouvoir contempler tout cela. Beaucoup n’ont pas cette chance. Pour ceux-là, connectez-vous à chaque élément en esprit et vous sentirez l’énergie de chacun d’entre eux ; regardez un arbre, connectez-vous à l’arbre. Il suffit de regarder un arbre et de dire : ” Je me connecte à vous ” et soyez assurés qu’immédiatement une connexion d’amour, d’énergie nourrira votre corps, votre esprit. Ouvrez votre cœur pour recevoir cette énergie et vous verrez comment la tristesse, progressivement, perdra de sa force et une grande joie, une vague de gratitude s’emparera de votre corps, de votre esprit et surtout de votre cœur.

Mes frères, ne nourrissez pas la souffrance, et ne vivez pas la souffrance de l’autre. Chacun est responsable de ses choix. Et lorsque chacun, par ses choix, touche ceux qui l’entourent, c’est aussi un fardeau pour lui, dans la mesure où il doit avoir le discernement de souffrir seul de ses propres choix et conséquences, sans y entraîner qui que ce soit.

Ne vous laissez pas impliquer. Ne vous laissez pas envahir par la souffrance de l’autre, ce n’est pas de l’amour, mais de la complaisance. Si vous aimez vraiment, quittez cette énergie qui vous entoure, regardez-la avec amour. Ne vous y laissez pas emporter, ne permettez pas qu’elle vous entraîne. Cette énergie ne vous appartient pas. Apprenez à vous éloigner de ce qui ne vous concerne pas. Souvenez-vous que vous avez déjà votre propre voyage, vos propres problèmes à résoudre, vos propres leçons à apprendre, vous n’avez pas besoin d’être engagé dans les leçons de quelqu’un d’autre.

Toutefois, ne prenez pas cela comme un abandon, une négligence. Vous devez apprendre à regarder la souffrance des autres avec amour ; entourez-les toujours de Lumière et d’Amour. Voilà la réponse à la leçon, voilà comment il faut apprendre à ne pas s’impliquer dans la souffrance d’autrui. En effet, la colère, la tristesse et le malaise font que les énergies s’entremêlent, s’entrechoquent, deviennent pratiquement une. Étant donné que ce sentiment n’est pas le vôtre, vous avez l’impression qu’il s’agit de colère, de tristesse et du malaise.

Ne vous laissez pas impliquer. Respectez la souffrance de l’autre et regardez-la avec Amour et Lumière. Chacun ressent la souffrance à sa manière ; certains l’acceptent, en plaisantent, sont des personnes élevées, heureuses malgré tout le poids de la souffrance. Ces personnes ont déjà appris à la transmuter. Certains n’y parviennent pas, se croient forts, puissants, mais ils n’émettent que de la douleur, de l’inconfort, de la souffrance, de la colère, et ressentent beaucoup de préjudices à l’égard des autres, des injustices. Ainsi, ils doivent émettre toute cette charge à l’égard de ceux qui les entourent, et ceci ne fait que leur nuire, cela ne les aide pas du tout.

Il vous revient à vous, ceux qui se trouvent autour, de regarder cette nuée noire de douleur, de souffrance, de blessure, de ressentiment, et de l’envelopper dans une boule de Lumière, en scellant ce moment. Vous devez sceller ce moment avec la Lumière et petit à petit vos cerveaux apprendront que vous n’avez pas besoin d’entendre quoi que ce soit, que vous n’avez pas besoin de vous impliquer dans quoi que ce soit, que vous devez simplement regarder tout cela avec amour et Lumière. Ce sera le rôle de ceux qui sont autour.

Chacun d’entre vous doit porter sa propre souffrance et ne pas la répandre dans le monde. Cela aussi est une leçon, mais beaucoup ne le savent pas, beaucoup pensent qu’il est injuste de souffrir seul. Il appartient  à chacun de se connecter  à un arbre et de lui demander : ” Apportez-moi la Lumière, Apportez-moi la Joie, Apportez-moi la Force “, afin que vous puissiez à chaque instant émaner la Lumière, émaner l’Amour. Voilà votre leçon, car tout autre sentiment que vous mélangez à cette énergie n’est bon pour personne, parce que votre colère, votre tristesse, votre malaise ajouteront à la souffrance de celui qui en est déjà imprégné. Regardez à quel point vous faites du mal à cet être lorsque vous répondez pareillement à l’énergie qu’il vous a envoyée.

Réfléchissez bien. La souffrance de l’autre s’accroît. Par conséquent, il n’y a pas d’autre solution ; le moyen de s’en sortir est de créer une boule de Lumière et de répandre de l’amour. Ce sera peut-être difficile pour vous, mais chaque fois que vous commencerez à le faire, ce ne sera que de l’entraînement et de l’apprentissage et vous verrez qu’avec le temps, vos intelligences, vos esprits seront plus rapides que vous pour créer cette bulle de Lumière et vous ne vous rendrez même pas compte de ce qui a été dit là, de ce qui a été fait. Plus rien ne vous ébranlera. C’est ainsi que vous devez vivre pour avoir de la joie.

N’oubliez jamais le trou de la tristesse, il descend et grandit rapidement ; une pensée ou une larme de douleur suffisent. Acceptez que vous pouvez le changer. Prenez soin de votre propre souffrance. Vous n’avez pas besoin de porter les sentiments, les souffrances des autres. Chaque personne a son propre fardeau, son propre chemin, et chacun récolte les résultats de ses choix. Il n’y a pas d’autre chemin. Aucune autre solution n’est possible, car quelle que soit la solution que vous émettez, rappelez-vous que vous ne faites qu’ajouter à la souffrance qui est déjà si grande chez l’autre. Peu importe que l’autre soit égoïste, peu importe. Peu importe ce qu’il pense ou ce qu’il est ; ce n’est pas votre problème. Il est ce qu’il est, et il agit de la manière qu’il juge juste, exactement comme vous le faites, vous aussi.

Ne le jugez pas, mais vous n’avez pas besoin de vous impliquer. Aimer, c’est respecter la souffrance de l’autre. Aimer, au contraire, consiste à associer l’autre à la Lumière et à lui dire : ” C’est votre souffrance, pas la mienne. Je ne veux pas la partager”, et de la regarder avec Amour et Lumière. Essayez de cette façon, et n’oubliez pas vos connexions avec la nature, n’oubliez pas la rose rose.

La rose que vous avez reçue aujourd’hui est dans votre cœur, à moins que vous ne vouliez pas qu’elle y soit. Dans ce cas, dites simplement : “Je ne veux pas de cette rose” et je ne la déposerai pas là. Autrement, vous avez tous ma rose dans vos cœurs, apportant l’amour, la joie et la tranquillité.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier