Saint Germain – La marche et ce qu’elle vos montrera

Chers frères, de cette belle planète appelée la Terre ! JE SUIS SAINT GERMAIN !

Le rayon violet a travaillé sans relâche et constamment sur la planète Terre, transmutant toutes les énergies qui sont libérées par tout le monde à la surface, les transmutant en Amour et Lumière.

Soyez conscient que tout est nettoyé, tout est affiché, sorti des cachettes et des ombres, tout est exposé aussi terrible, aussi choquant que cela puisse être. Il faut que l’être humain se rende compte du chemin qu’il a parcouru, jusqu’où il a absorbé tout ce qu’on lui a montré, enseigné et jusqu’où tout cela l’a conduit.

Au sein de la Troisième Dimension, tout était très bien planifié et très bien lancé, pour impliquer tout le monde sur cette planète, dans une roue des vices et des plaisirs qui ne servait que l’ego et le corps, jamais l’âme. Mais ça vous a plu, vous êtes vite adapté à tout ça, car tout a été fait dans cette intention. C’est comme lancer quelque chose de comestible, il faut qu’il ait bon goût, qu’il soit beau pour que tout le monde accepte l’idée de le manger, alors c’était fait.

La liberté était confondue avec le libertinage, avec les excès, avec le manque de respect, avec les abus et la violence, et cela grandit chaque jour, dans l’esprit de beaucoup sur cette planète. Les gens confondent leur plaisir avec l’envahissement de l’espace de l’autre, l’ego est devenu (le) dominant, toujours la personne en premier lieu et peu importe ce que l’autre ressentira, peu importe si l’autre souffrira d’une manière ou d’une autre, l’important est de vous satisfaire. Serez-vous heureux ? À quel prix ? Au prix de la violence et du malheur de l’autre ? Mais cela vous a été appris, ne pas avoir de respect pour rien ni personne. Vous êtes le seul qui compte, vous devez affirmer votre volonté, peu importe ce que l’autre ressentira et c’est ainsi que ce réseau s’est implanté sur la planète. Aujourd’hui, en ce moment, la Lumière arrive avec intensité et transformation, avec des changements, apportant une prise de conscience à beaucoup. Beaucoup aujourd’hui se critiquent, se jugent, pour toutes les mauvaises choses qu’ils sont conscients de faire aujourd’hui.

Alors, je vous dis : « Votre repentir est inutile, votre jugement est inutile s’il n’y a pas de changement en vous, si vous ne vous arrêtez pas quelques minutes et ne demandez pas pardon pour tout ce que vous avez causé. Mais un pardon sincère, un pardon qui vient de là, du fond de l’âme ». Alors seulement vous vous sentirez en paix, vous vous sentirez propre. Beaucoup trouvent ce processus facile ; non, ce n’est pas le cas.

Beaucoup pensent qu’ils ont pardonné, beaucoup pensent qu’ils ont demandé pardon, mais quand ils repensent à un acte donné, tout revient de manière intense, forte…. Alors où étaient les excuses ? Elles ne sont pas là, parce qu’elles ne venaient pas du fond de leur cœur, ce n’était pas des demandes sincères de pardon, c’était quelque chose de mécanique comme tout ce que vous faites s’agissant de voir les erreurs que vous faites. C’est comme si vous mettiez un voile et que vous ne vouliez plus les voir.

Ayez conscience que cela revient à demander pardon de manière superficielle et d’y mettre un voile : “C’est résolu. Je n’ai plus à m’en soucier“. – Mais non, parce que la Lumière enlève ce voile, la Lumière ne vous permet plus de le camoufler, de le cacher, d’omettre ce que vous pensez avoir déjà traité. Et ce sera là un moment trépidant et très fort devant vous, pour que vous trouviez un moment de pur repentir et de demande de pardon. Le jour où vous trouverez ce moment, alors oui, cette énergie se dissoudra.

Et quand vous y repensez, c’est étonnant, vous ne la trouverez plus, c’est comme si ce moment avait disparu de votre mémoire, comme s’il avait été effacé. Alors, mes frères, le moment est venu de voir clairement tout ce que vous avez fait, toutes les choses que vous pensez encore correctes, mais sur lesquelles vous vous trompez. Il ne suffit pas de parler, cela ne sert à rien, il faut que le sentiment vienne du fond du cœur.

Il faut que le sentiment vienne de l’âme, l’âme doit pardonner, l’âme doit participer à ce moment. Parce que beaucoup de ce que vous ressentez vient de l’âme et non de votre conscience dans cette incarnation, alors il faut, plus que jamais, avoir le contact avec le Moi Supérieur, pour qu’il vous dise : “Je suis ici, pour vous aider à l’éliminer !”. Et il vous guidera correctement, une fois que vous devez vous débarrasser de tout cela.

Nous ne jouons pas ici à enseigner la magie et les miracles. Chaque étape, chaque décision, doit venir de vous, de votre cœur, du Moi Supérieur de chacun de vous, et non de vous. Ce que nous faisons, c’est de vous aider à avoir cette conscience. Ce Chemin des Rayons qui vous a été proposé et que beaucoup se demandent encore pourquoi, je dirais que c’est un saut, un saut de conscience.

Il s’agit d’un saut d’évolution dans votre fréquence vibratoire et s’il n’est pas facilement disponible, c’est précisément parce que c’est un saut, c’est une élévation, car tout ce qui vient facilement n’est pas valorisé, n’est pas fait avec l’Amour, c’est facile à interpréter. Arrêtez de regarder ce Cheminement des Rayons avec colère ou avec critique, ou avec jugement, car la décision de comment le lancer vient de nous. Alors, acceptez et essayez de faire ce que vous voulez.

Ne voyez pas cette promenade comme une “échelle facile à monter”. C’est un apport de conscience, une illumination pour que vous puissiez voir clairement tout ce que vous pensez avoir déjà laissé derrière vous. Ne vous méprenez pas, ne forgez pas vos parcours, le parcours de chacun de vous sera le résultat de ce que vous pratiquez. Il ne sert à rien de vouloir nous tromper. Tromper qui ? Nous ? Dieu le Père/Mère ? Non, vous vous trompez vous-mêmes en pensant que vous êtes sur la bonne voie agissant ainsi.

Alors, ouvrez-vous à cette expansion de conscience, ouvrez-vous à ce saut d’évolution. Et chaque fois que vous faites cela, le contact avec le Moi Supérieur devient plus facile et plus normal, rien qui n’ait réellement besoin de grands rituels. Il suffit d’un moment d’intériorisation et vous l’entendrez. Regardez. Ne considérez pas cette marche comme une gomme qui effacera toutes vos erreurs.

Au contraire, cette promenade vous montrera chacune des erreurs que vous pensez avoir effacées, mais qui restent là, en attendant un moment de réel pardon, ou de demande de pardon. Faites autant de tours que vous voulez, mais faites-le avec le cœur, faites-le à “torse ouvert”, et ayant la conscience que vous aurez beaucoup de travail devant vous, un travail interne de nettoyage et de pardon.

Traducteur : Ana Gouveia Pereira

Relecture : Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier