Sananda – Croyez-Moi, Il N’y A Pas De Camps

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Une fois de plus et je le répéterai toujours, c’est avec une grande joie que je puis être ici une fois encore en donnant de l’expansion à mes mots et à ma voix. C’est intéressant d’observer comment chaque être sur cette planète vit en ce moment. Certains ont le coeur ? pleine d’espoir, ils ont confiance, ils croient et peu importe ce que le monde extérieur montre, ils continuent à croire, ils continuent à rester insensibles à tout ce qui se passe, insensibles dans le sens de ne pas s’impliquer, de ne pas prendre parti, de ne pas choisir. D’autres ne comprennent pas vraiment ce qui se passe, ils le comprennent à leur manière, ils laissent leur ego dominer encore la vision du monde qui leur est propre.

Puis, ils ne comprennent pas ce que signifie être en dehors de la masse, ils croient l’être, mais ils sont enveloppés par elle, se laissant contaminer et pensent être sur le bon chemin, ils croient être corrects parce que l’ego est encore trop fort pour leur montrer qu’il n’y a pas de camps. Nous ne parlons pas ici de camps, mais bien de vibrations et de choix. Il existe un troisième groupe, celui qui reste totalement à l’écart de tout ce qui se passe par rapport à l’évolution du monde, ils sont immergés, impliqués, attachés, asservis par la Troisième Dimension, par tout ce qui s’y trouve, par les accoutumances, par les facilités, et tout ce qui est jouissif, qui soi-disant ne fait aucun mal que le monde s’apprête à leur offrir.

Je vous demande, il y a trois groupes : il y a le côté, la gauche et la droite, le correct et l’incorrect ; qui a raison, qui a tort ? Vous persistez à enfermer tout dans la dualité. Voici le gros problème, la dualité n’existe pas quand on évolue. Lorsque nous parlons d’êtres de la Lumière, d’êtres de la non-Lumière, existe-t-il seulement deux vibrations ? Évidemment non, mettons une grande ligne droite où l’un des champs part de zéro et l’autre extrémité est située au point 100, facilement compréhensible pour vous. Divisez cela en dix morceaux ; ainsi, je peux dire qui appartient à la Lumière et ensuite, je placerai tous les êtres lumineux où je serai là aussi, je suis au point 100. Michael, Marie, Ashtar, les Maîtres de la Fraternité Blanche, tous sont à 100.

Les personnes qui sont non-Lumière, mais ce non-Lumière pour lequel la dénomination même indique exactement ce qu’elles sont, sont au point zéro. Deux forces opposées qui existent dans l’Univers et n’essayez pas ici de faire des comparaisons de puissance, car cela n’est pas ce que je fais. En effet, il n’y a pas de plus grand pouvoir que la Lumière. Je cherche à vous montrer qu’il n’y a pas de camp, ni de division entre la gauche et la droite. Revenons à la ligne de zéro à 100. Je peux vous assurer que ceux qui font le pas, se présentent comme des apprenants, y croient, sont près de 50. Oui, personne n’a passé la cinquantaine. Je pourrai considérer que certaines exceptions sont passées, mais la grande majorité ne l’est pas, 99% sont encore avant 50.

Et puis je vous demande maintenant, à vous qui êtes sur ce chemin, qui apprennent, qui croient et qui se transforment. Croyez-vous être de la non-Lumière ? Mais vous êtes de ce côté, avant 50, dans votre esprit, de la façon dont vous le formulez, vous seriez de la non-Lumière. Est-il correct ? Évidemment non. Cessons, une fois pour toutes, de vivre dans la dualité. Il n’y a pas de bien, il n’y a pas de mal, le bien et le mal dépendent du référentiel que vous utilisez. Pour l’un, ce sera correct, pour l’autre, ce sera erroné. Qui a raison et qui a tort dépendra beaucoup de la situation de chacun. Arrêtons de chercher à labelliser, arrêtons de chercher à mettre “A” ou “B”, il n’y a pas que “A” et “B”, il y a également “C”, “D”, tout l’alphabet. Je vais vous faire percevoir qu’il n’y a pas deux champs, mais des vibrations. Celui qui ne vibre pas l’Amour, qui ne vibre rien concernant la Lumière, est là à zéro.

Et tous ceux qui entreprennent un voyage, en s’éloignant de ce zéro, ou je peux dire que nombreux d’entre vous n’ont jamais été au point zéro, vous étiez au point 20, 30, 40 et vous n’étiez pas non-Lumière. Cette vibration n’étant pas une vibration que vous pouvez qualifier de totalement positive, vous vibrez encore des sentiments négatifs. Vous ne pouvez pas l’être à partir de 50, mais ce sont des vibrations, pas des champs. Et quand vous atteignez le milieu, qui pour moi ne correspond pas au milieu, mais juste à un changement d’état, dans lequel vous commencez à vibrer totalement la Lumière, et bien la route pour atteindre 100 est encore bien longue. Je pourrais dire que celui qui atteint 50 sera dans la Cinquième Dimension.

Réalisez que personne n’est encore là, vous êtes ici entre zéro et 50. Mais vous vous placez en tant que non-Lumière. Non, vous ne pouvez pas le présenter ainsi. Il n’y a pas deux champs, arrêtez de voir le monde avec la dualité, le monde est ce que vous vibrez, l’agrégat de toutes les vibrations produit le résultat que vous vivez aujourd’hui. À présent, tous connaissent des problèmes, la violence, la faim et la pénurie. En effet, il n’y a pas de règle, il y a les conséquences des choix faits, aujourd’hui ou dans le passé, qui placent chacun à la bonne place, au bon moment pour que chaque chose se produise.

Nous avons affirmé ici que beaucoup sont contraints de bouger, de changer radicalement de vie. Pourquoi ça ? Parce que le temps est venu de faire un grand bond, le temps est venu de faire un saut, un peu plus vite, sur la ligne vers 50. Vous êtes contraint de déménager, de changer d’adresse, de travail, de profession, de famille. Finissons-en avec cette hypocrisie selon laquelle ce qui a été uni ne pourra jamais être séparé. Dieu ne veut pas qu’un enfant souffre, qu’il soit battu, qu’il soit malheureux. Il souhaite voir ses enfants heureux, chacun à sa façon, chacun à sa manière. Voici la manière de travailler de Dieu. Chaque changement, chaque petite évolution vous pousse plus loin vers le point 50, que je dirai ici être la Cinquième Dimension.

Mes fils et mes filles, arrêtons ces absurdités de bien et de mal. Arrêtez cette dualité, elle existe dans ce monde Matrix où vous vivez, ce qui est bien et ce qui est mal, vous voyez ce que vous voyez comme bien, mais l’autre à côté de vous voit que c’est mal. Et ensuite, qui a raison, qui a raison et qui a tort ? Chacun dans sa propre croyance, chacun dans son propre choix et d’ailleurs, chacun étant compatible avec l’énergie qui émane chaque chose. En effet, lorsque vous croyez qu’une chose est juste, vous y adhérez. Lorsque vous estimez que ce n’est pas correct, vous optez pour l’autre choix. Il y a toujours une vibration entre les deux. Allez-vous découvrir un jour que ce que vous pensiez être juste ne l’était pas ? Ou bien celui que vous pensiez être erroné découvrira un jour qu’il était juste ? Qui sait, seul le temps nous le dira. Arrêtons de dire “moi et toi”, il y a “Nous”, il y a le Tout. C’est le Tout qui doit évoluer, pas la séparation. Et ce qui se passe aujourd’hui, c’est que le point zéro est comme un grand aimant, attirant tous ceux qui sont déjà presque là, à 50. Mais malheureusement, à cause de leurs croyances distordues et du gros ego qu’ils ont encore, ils se laissent tirer vers le bas et emporter par ce qui est attiré par le point zéro, voilà ce qui se passe.

Cela explique pourquoi nous affirmons qu’il y a séparation de l’ivraie et du blé, parce qu’il y avait beaucoup d’ivraie parmi le blé et qu’il y en a toujours, c’est juste qu’elle est attirée vers le point zéro et que le blé est nettoyé. Il y a deux champs, le blé et l’ivraie. Il y a, ce sont des choses qui sont définitives, il n’y a aucun moyen de les changer. Est-ce vrai ? Je dirais que oui, parce que vous pouvez même vous laisser attirer, mais à un moment donné, soyez conscient et déconnectez de cette énergie et avancez à nouveau. Il n’y a pas de côtés, il y a toujours des vibrations. Disons que le point 50, qui est la Cinquième Dimension, attire certains et que le point zéro, qui est la non-Lumière, en attire d’autres.

Le jour viendra où, oui, la séparation du blé et de l’ivraie aura pleinement lieu. Et ceux qui sont attirés par le point 50 iront à la Cinquième Dimension, et ceux qui sont attirés par le point zéro quitteront la planète. Oui, il y a une séparation du blé et de l’ivraie, parce qu’il y a deux côtés, pas parce que ce ne sont pas des vibrations compatibles. L’ivraie est une vibration qui vibre de zéro à un nombre très élevé, tout cela est de l’ivraie, ce n’est pas un côté, c’est un tout qui va se séparer à un moment donné. Jusqu’à ce que cela se produise, il n’y a pas de côté, il n’y a qu’un grand mélange et oui, il y a une vibration à émaner. J’espère que vous le comprenez, arrêtez de vous positionner du côté “A” ou du côté “B”. Parce que quand vous faites ainsi, vous dites à l’Univers “écoutez, je ne veux plus changer, je suis de ce côté et je ne veux pas changer”.

Très bien, vous serez là et vous serez de plus en plus attiré de ce côté. Maintenant, je vous le demande : êtes-vous sûr d’être du bon côté ? Vous me répondrez : “Oh, oui, j’en suis sûr ! Très bien, demain, vous découvrirez que vous étiez du mauvais côté. Seulement, vous y serez jusqu’au cou et il n’y aura pas de retour possible. Je vous conseille, ne choisissez pas de camp, choisissez votre camp, choisissez votre marche, il n’y a pas de camp à choisir, il n’y a qu’un seul chemin à suivre, qui est de regarder en avant vers le point 50. Peu importe qui se trouve à votre droite ou à votre gauche, ou derrière ou devant, ce qui compte, c’est votre chemin, votre voyage. Cela peut vous mener à 50 ou pas, cela dépend de votre degré de vibration. Maintenant, si vous décidez de choisir le côté, vous avez deux possibilités : soit choisir le bon côté et continuer à avancer, soit ne pas savoir et choisir le mauvais côté et s’y enfoncer de plus en plus. Et viendra le moment où vous ne serez plus en mesure de sortir. Que choisissez-vous ? Je le redis, choisissez votre chemin, choisissez de regarder votre pied, la route est devant vous, ne choisissez pas de côté, choisissez votre côté, votre marche, votre vie, votre envie, votre vibration. Ce qui vous entoure n’a pas d’importance, vous ferez le meilleur chemin pour vivre au mieux, avec tout ce qui vous entoure. Vous devez faire cela, ne pas choisir un camp, ne pas vous battre pour un camp, ne pas être opposé à tous, en faveur d’un seul camp.

Vous devez être partisan d’un seul côté, le vôtre. Car vous risquez de prendre la mauvaise décision et au moment du regret, il serait peut-être trop tard. Ne choisissez pas de camp, ne choisissez qu’un seul camp, le vôtre, vos chemins, vos évolutions. Oubliez le monde extérieur, car il attire exactement ceux qui ne veulent pas prêter attention à leur chemin. Ils prêtent attention au chemin du reste, des autres. Pour quelle raison si c’est votre chemin le plus important ? Regardez le vôtre, vivez votre démarche, vivez votre évolution, pas celle du Tout.

En ce moment, le Tout est très perturbé, il est mélangé. Je vous recommande de ne pas prendre parti, de ne pas choisir des camps. Il ne s’agit pas de marcher sur la barrière, puisque qu’il n’y a pas de côté, il s’agit de marcher dans la bonne direction, celle de la Lumière, qui ne prend pas parti, ne juge pas, ne condamne pas, ni ne critique personne. Regardez droit devant vous, juste droit devant, et regardez vos pieds, où vos pieds marchent, ce que vous émanez, ce que vous pensez, c’est ce qui compte à ce moment-là. Penser qu’il existe des côtés est la raison pour laquelle votre monde est ce qu’il est, vivre en choisissant des côtés, c’est vivre dans la Matrix. Celle-ci a créé la dualité et exige que vous choisissiez des champs.

Il n’y a pas de côté, seulement ce que vous vibrez, il existe là où vous vous situez sur cette ligne droite du point zéro à 100, il n’y a pas de côté, mais seulement votre vibration. N’oubliez pas cela. Voulez-vous quitter la Matrix ? Alors, cessez de vibrer comme elle.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier