Sananda – Faites attention à l’ego

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Je veux dire que c’est avec une grande joie que je suis de nouveau ici. C’est répétitif, oui, mais je ne peux pas m’empêcher d’exprimer ce que je ressens. Mon cœur est de plus en plus lumineux en recevant la Lumière de cette belle planète. Le soleil d’Alcyon est entièrement dans l’atmosphère de la planète Terre. La planète s’est transformé en une grande boule de Lumière, de beaucoup de Lumière. Mais il semble que beaucoup insistent encore à ne pas vouloir voir cette Lumière, insistent à continuer à vivre tout ce qui a amené votre civilisation au point où elle est aujourd’hui.

C’est dommage ! Les addictions, les plaisirs éphémères, tout ce qui enlève la conscience de l’instant présent, apportant une conscience vaine et totalement dénuée de sens. C’est ce qui est recherché par beaucoup sur votre planète. Le sentiment d’Amour est banalisé ; il n’y a là que du plaisir. Il n’y a pas d’abandon des sentiments, il n’y a que le moment. Ne pensez pas que je suis mélancolique ou triste. Je peux dire que, d’une certaine manière, je suis triste, parce que je voudrais que toute l’humanité aujourd’hui vibre ensemble avec la Lumière qui est là ; que toute l’humanité soit sur le chemin de l’évolution, sur le chemin de l’ascension.

Mais malheureusement, beaucoup affirment leurs propres idées, sans se soucier de ce que ressent l’autre ; ces frères considèrent que seul ce qu’ils pensent, a de la valeur. Il n’y a aucun respect pour l’autre. Cela me rend triste. Dans cette longue marche de tout ce processus qui touche à sa fin, j’ai réussi à ouvrir les yeux de beaucoup, à leur faire voir la vérité et à choisir le bon chemin. Cela me rend extrêmement heureux, car je sais que ces âmes, ces fils et ces filles, seront très bientôt avec moi, réunis dans un grand cœur.

Malheureusement, je ne peux pas dire la même chose pour tout le monde. Beaucoup parlent avec des mots qu’ils aiment ; ils aiment en paroles, non en gestes, non en attitudes, non en sentiments. Ils aiment d’une manière déformée et totalement différente de la signification que l’amour a vraiment. Chacun de vous en ce moment a beaucoup de sentiments dans vous esprits et dans vos cœurs, des bons sentiments, des mauvais sentiments. Alors, je demande à chacun : quel côté de la balance est le plus lourd ? De quel côté vibrez-vous aujourd’hui ? Plutôt des sentiments positifs, ou plutôt des sentiments négatifs ?

L’ego aime être choyé, il aime être flatté, et quand ce n’est pas le cas, l’ego se dresse de plein fouet et avance ses points de vue, qui ne sont généralement pas des points de vue positifs. Beaucoup sont comme ça aujourd’hui, trouvant leurs propres décisions, opinions, compréhensions et s’exprimant, laissant l’ego se gonfler à nouveau. L’ego est souvent comme cet enfant qui veut recevoir un cadeau ; il veut ce cadeau. Mais pour une raison quelconque, ceux qui donneront le cadeau pensent qu’ils peuvent lui donner un cadeau encore plus grand, mais l’ego de cet enfant veut recevoir ce qu’il voulait. Ainsi, lorsqu’il reçoit un bien meilleur cadeau, l’enfant pique une colère, pleure, donne des coups de pied, parce que ce n’était pas ce qu’il voulait, il voulait cet autre cadeau.

Même si c’est un bien meilleur cadeau, il ne s’en rend pas compte, il continue de vouloir ce qu’il voulait. C’est ainsi que fonctionne l’ego. Il aveugle votre compréhension, parce que vous le voulez comme vous le voulez ; vous ne veulent rien de différent, même si c’est encore mieux. Alors, je pose une question ici : Quel cadeau ferait plaisir à tout le monde sur la planète, à tous sans exception ? Je réponds : Aucun, parce que même si c’était le cadeau le plus merveilleux, il y en aurait qui s’en plaindraient, qui n’aimeraient pas ça, qui voudrait ce qu’il voulait à l’origine.

Tel est l’ego humain. Vous avez encore beaucoup à vous libérer des pièges de l’ego. Vous devez apprendre à voir avec amour, avec les yeux de l’amour, pas avec les yeux de l’ego. Il y a encore un long chemin à parcourir pour vous, car minimiser le pouvoir de l’ego n’est pas facile ; il est fort, dominateur, intransigeant, et à certains moments, il parvient à dominer vos esprits, sortant chacun de vous du chemin de l’amour, de l’amour seulement.

Vous voulez du changement, vous voulez un monde meilleur, mais vous n’avez pas changé vous-même ; vous êtes encore emporté par l’ego, et dans le Nouveau Monde, il ne peut y avoir d’ego, car il n’y a pas de “Je”, il y a le “Tout”. Vous existez pour le Tout, et le Tout existe pour vous. C’est ainsi que fonctionne la Cinquième Dimension. Alors, pendant que vous faites vibrer l’ego, le chemin va devenir incertain, lent, très difficile, de façon à ce que vous appreniez à annuler l’ego, à ne pas penser qu’à vous-même, mais à regarder le Tout.

Mes fils et filles, changer ce monde dépend de chacun de vous. Si vous, aujourd’hui, dans l’ensemble, vous décidiez d’éliminer tout le mal de cette planète, vous y parviendriez, et la Terre s’élèverait instantanément, car tout le monde vibrerait d’amour. Et pourquoi cela n’arrive-t-il pas ? Car chacun est tourné vers lui-même, vers ses besoins, vers ses envies, vers ses désirs, non vers le Tout. Tant que cette attitude prévaut dans l’esprit de chacun sur la planète, l’Ascension s’éloigne de plus en plus, pas celle de Gaïa, parce que Gaïa a un temps déterminé pour ce faire, et quand l’échéance arrivera, elle s’élèvera, avec ou sans vous. Celui qui a réussi à éliminer l’ego à ce moment-là, à cesser d’être Moi et à devenir le Tout, l’accompagnera.

C’est pourquoi votre monde ne s’améliore pas, et c’est pourquoi cette masse est si connectée, si proche de vous en ce moment, parce qu’elle sait comment manipuler les egos ; cette masse vous rappelle ce que l’ego veut entendre, ce que l’ego veut penser, et vous la rejoignez. Et il y a le monde dans lequel vous vivez. C’est à chacun d’annuler l’ego, et ce faisant, cette masse ne le manipule plus, car on arrête de ne penser qu’à soi pour penser au Tout, et alors cette masse n’a aucun moyen d’agir.

Comment va votre cœur maintenant, il pense à vous-même ou au Tout ? Quelle est votre interprétation de ce qui vous entoure ? Voulez-vous vous plaindre, voulez-vous contester, vous sentez-vous lésé ? Si oui, c’est votre ego qui parle ; il se sent encouragé par cette masse qui est là. À vous maintenant de dépasser les idées de l’ego, et d’arrêter de ne penser qu’à vous-même.

Mes fils et mes filles, le voyage n’est pas facile. C’est comme une grande montée où souvent ce crochet qui vous retient à la montagne n’est pas assez fort pour vous maintenir attaché et vous tombez. Il se peut que vous tombiez de quelques mètres et il se peut que vous tombiez beaucoup, sans oublier que vous pourriez vous blesser beaucoup. Mais qu’est-ce qui faisait que ce fer n’était pas assez solide pour vous retenir ? Vous lui avez donné de la force pour vous accrocher sur la montagne. Vous n’avez pas mis assez de force, sur ce crampon, et il n’a pas été assez pénétré pour vous retenir. C’est votre chemin.

Vous pensez que vous vous élevez, vous croyez que vous êtes sur le bon chemin, et vous n’enfoncez pas ce crampon assez profondément sur la montagne pour vous y maintenir, et vous tombez. Vous tombez en vibration, vous tombez en pensée, et vous devez continuer à monter, si c’est votre désir, ou simplement vous laisser tomber. La descente est beaucoup plus facile, elle est rapide. La décision vous appartient : planter des crampons suffisamment forts et assez profondément enfoncés pour vous soutenir à ce point de la marche ou faire tout superficiellement et quand vous y arrivez à ce point, ce système ne vous soutient pas et vous tombez. Comment plantez-vous vos ongles, comment vous vous accrochez à la montagne ? Avec courage, avec foi, avec certitude ou en donnant de petits coups ?

C’est ce à quoi il faut réfléchir. Où vous trompez-vous, pensant que vous êtes suffisamment prêt, mais lorsque vous atteignez ce point, vous glissez, le clou se détache, pourquoi ? Parce que vous n’étiez pas prêt, vous êtes retourné là où vos vibrations vous ont emmené. Comprenez une chose, vous pensez pouvoir nous tromper. Et je dis quelque chose de très important : ne pense pas à nous. Nous ne restons pas à accompagner chacun de vous sur votre cheminement. Chacun crée son propre chemin. S’il est solide, s’il est précis, les crampons sont profonds, et vous montez toujours. Maintenant, si vous ne faites pas attention aux clous, vous tomberez, mais ce n’est ni moi ni aucun autre Être de Lumière qui vous a fait tomber ; c’était vous-même, avec vos décisions, avec vos pensées, avec vos vibrations.

Alors ne pensez pas que vous nous trompez ; vous vous trompez vous-mêmes. Arrêtez de vous leurrer. Regardez avec vérité votre propre chemin. Cela en dit long sur vous ; cela en dit beaucoup. Ne blâmez pas l’Univers pour vos difficultés, elles ont été créées par vous. À un moment donné, elles ont été créées. C’est ce que beaucoup refusent de voir et pensent toujours qu’ils ont été lésés, et l’ego aime mettre cela en avant. Allez-vous essayer d’arrêter de vous tromper ? Arrêtez-vous, asseyez-vous, regardez quelle a été votre marche. A-t-elle été difficile, mais victorieuse ? Alors, d’une certaine manière, vous êtes sur la bonne voie. Maintenant, si votre marche est un va-et-vient de haut en bas, vous émanez cela, personne d’autre. Personne n’est à blâmer pour cela sauf vous-même.

Alors, en ce moment, que chacun de vous regarde en arrière et voit le chemin que vous avez déjà parcouru. “Ah, mais le chemin a été très difficile !”. Dans quelle mesure ne compliquez-vous pas les choses ? Jusqu’où n’agissez-vous pas avec juste l’ego ? À se plaindre, à blasphémer, et jusqu’où ? Arrêtez de regarder en arrière. Le moment est à regarder vers l’avant ou vers le haut, comme vous le souhaitez. Vous avez pris un chemin de pierres jusqu’ici, mais à partir de maintenant ce peut être un chemin lisse, avec des fleurs et sans épines. Il vous suffit de vibrer cela, il suffit de vouloir cela.

Mais ne souhaitez pas cela juste pour votre propre bien. Suivez un chemin propre, fleuri et sans épines pour vous, mais aussi pour le Tout. Alors, je vous garantis que votre marche prendra de nouvelles directions, parce que vous allez arrêter de vous regarder vers vous-même, vers le bas ; vous commencerez à regarder vers l’avant, et quand vous regardez vers l’avant, vous voyez le Tout. Ainsi, vous voyez un chemin fleuri et sans épines pour tout le monde. Là est le secret.

La marche continue, personne n’est arrêté à moins qu’il ne veuille s’arrêter. Alors, je laisse juste ce message comme un petit avertissement : Soyez prudent avec l’ego, soyez très prudent, car il est rusé. Et cela vous emmène souvent sur des chemins inattendus.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier