Sananda – Les moments difficiles passeront

Chers Fils et Filles de la Planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Une fois de plus, c’est avec une grande joie que je peux être ici avec vous pour vous poser une question : pourquoi ne comprenez-vous pas ce qui vous arrive ? Pourquoi vous plaignez-vous tant ? Pourquoi remettez-vous sans cesse en question ce qui vous arrive ?

Chacun de vous attire ce qui est nécessaire à son évolution, que vous le vouliez ou non, que ce soit facile ou non, que ce soit paisible ou non, que ce soit avec un inconnu ou avec quelqu’un de votre foyer. 

Rien n’est fait exprès. Tout fait partie d’un grand processus. Pour l’instant, il s’agit du processus individuel que chacun traverse pour son évolution.

Essayer de comprendre et de poser des questions ne vous donnera pas les réponses. Quelle est la bonne attitude ? Regarder tout ce qui vous arrive avec amour, qu’il s’agisse de souffrance ou de joie. 

Les temps ne seront pas faciles, mes enfants. Vous allez tous passer par des moments compliqués, qui seront sûrement une étape de votre évolution. Il ne sert à rien de se révolter. Il ne sert à rien d’être triste ni de discuter ou d’essayer d’influencer l’autre avec des arguments.

C’est le moment d’être à l’écart. Ne vous considérez pas comme inférieur. Ne permettez à personne autour de vous, de vous faire n’importe quoi. Pourquoi est-ce que je vous dis cela ? Qui peut vous attaquer ? Celui à qui vous donner la permission de vous attaquer, car si quelqu’un vous attaque et que vous ne voulez pas être attaqué, dites à cette personne d’arrêter et éloignez-vous. Si vous vous sentez attaqué, soyez un peu plus ferme ; vous pouvez même claquer des portes, mais vous n’êtes pas obligé d’écouter. Personne n’est obligé d’écouter.

Apprenez donc à vous comporter, arrêtez d’avoir peur ou d’agir comme une marionnette. Ne laissez personne vous parler ou vous manquer de respect. Vous avez votre façon de penser. Vous avez votre chemin et vous avez déjà fait vos choix. Alors pourquoi le permettre ? Mettez-y un terme, car si vous ne le faites pas, tous penseront qu’ils ont le droit de vous attaquer, de vous défier, de vous rabaisser, car ils se sentent puissants. Dites que cela suffit, que vous n’écouterez personne. Exigez le respect. Tournez le dos et partez. Vous n’êtes pas obligé d’écouter quoi que ce soit. 

Ne vous sentez pas inférieur. Ne vous sentez pas intimidé. Vous devez être fort. Montrez votre force, mais pas avec de la violence ou des mots durs.  Mettez-y un terme, tout simplement. Vous devez exiger le respect. Et le respect, c’est tout simplement de ne pas faire ce  qu’il vous est demandé.

Chaque fois que quelqu’un essaie de ramener la question, éloignez-vous. Affirmez votre façon de penser. Pourquoi les autres devraient-ils vous imposer quoi que ce soit ? Laissez chacun suivre sa propre voie et respectez celle des autres. L’avenir nous dira si cette voie est bonne ou mauvaise. 

Alors, mes fils et mes filles, les attaques viendront et elles seront nombreuses. Comprenez que vous rayonnez la lumière, beaucoup de lumière. Et ceux qui marchent encore, ignorant ce qui se passe, sont plus proches des ténèbres que de la lumière. Et votre lumière les dérange parce qu’ils ne peuvent pas la sentir. En fait, beaucoup s’accrochent énergiquement et de manière absurde à leurs croyances très limitantes parce que les doutes et les pensées qui ne cessent de surgir dans leur esprit les bouleversent ; ils ne savent pas qui croire.

Vous devenez donc une menace. Et pour quelle raison ?  Parce que vous n’avez pas de doutes, vous avez déjà trouvé le chemin, vous savez exactement ce que vous voulez. Alors ceux qui vous regardent se demandent : “Pourquoi elle n’a pas de doutes et moi, j’ai la tête pleine de doutes ?” 

Alors, ils vous attaquent, essayant de comprendre comment vous avez réussi cet exploit d’être totalement équilibré,  entièrement dans une position où rien ne vous ébranle, où rien ne vous enlève votre foi. Et il en sera ainsi pour beaucoup d’entre vous. 

Malheureusement, je dirai que beaucoup de relations seront brisées, dans toutes les sortes de relations. Il appartiendra à chacun de vous de faire un choix : suivre ce en quoi il croit, même cheminant seul, ou plaire aux autres et essayer de suivre leur chemin. C’est à vous de faire ce choix. Personne ne peut le faire à votre place.

Mes enfants, la séparation  du bon grain de l’ivraie est très forte, et ceux qui sont l’ivraie ne peuvent pas trouver le moyen d’être le bon grain, car ils ne peuvent pas lâcher ce qu’ils ont appris, ils sont encore piégés dans toutes les croyances limitantes qu’ils ont apprises autrefois. Et ils sont en colère parce que vous n’êtes pas connecté à eux. Comment se fait-il que vous ayez réussi à vous libérer, comment se fait-il que vous ne croyiez en rien de ce en quoi ils croient et que vous réussissiez à vivre ?

C’est la question qu’ils se posent. “Nous suivons tout parfaitement et nous sommes pleins de doutes, et vous, qui ne suivez rien, rien en quoi nous croyons, vous êtes là, calme, en équilibre. Comment pouvez-vous agir de la sorte ?” 

Ils commencent alors à vous voir comme quelque chose de mauvais, quelque chose qui n’appartient pas à Dieu. Alors que c’est exactement le contraire, vous vous êtes libéré des croyances, vous connaissez le chemin et vous le suivez, à votre manière, mais vous le suivez.

N’ayez donc pas peur, mes fils et mes filles. Je ne peux pas vous dire que des jours meilleurs viendront. Si, ils viendront, mais après la tempête. Alors, je peux vous assurer qu’un moment de grande lumière, de paix et de grand amour s’annonce. Il faut d’abord traverser la tempête. Il n’y a pas d’autre issue,  il n’y a pas d’autre voie.

“Est-ce que tous passeront par des tempêtes ?” Je peux presque dire oui. Tous les traverseront , chacun à sa manière. Chacun vit ses propres tempêtes et sait s’abriter ou s’exposer au bon moment.

Croyez-moi, ceux qui croient affronteront la tempête et tout ce qui se présentera à eux, mais ils doivent les affronter avec amour, sinon la tempête continuera jusqu’à ce que vous appreniez à vous respecter, à exiger le respect et à cheminer seul si nécessaire.

Ne vous attendez pas à des temps faciles pour l’instant. Les temps faciles ne viendront qu’après les tempêtes.

Traduction par Helena do Lago Basile

Révision par Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier