Sananda – Nos décisions d’aujourd’hui détermineront notre Avenir

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Dire que mon cœur éclate de joie est inutile, car chacun d’entre vous sait exactement ce que je ressens lorsque chacun d’entre vous choisis le bon chemin, la Lumière et le chemin de l’évolution.

Tout se passe à grands pas. Regardez autour de vous ; beaucoup de choses se passent, beaucoup de choses éprouvent un changement. Certes, tout n’est pas pour le meilleur, mais cela a déjà été dit ici et je le répète : vous récupérerez tout ce que vous avez semé sur cette planète. L’évolution de la Race Humaine passe par la conscience de l’habitat dans lequel vous vivez. Il faut prendre conscience de l’équilibre qui doit être maintenu sur la planète.

Ne blâmez pas Gaïa pour quoi que ce soit. Les actions ont été fomentées depuis longtemps ; maintenant, vous ne faites que cueillir les résultats. Gaïa n’y est pour rien, elle est plus concernée par son équilibre, par la récupération des blessures qui apparaissent à chaque instant sur sa peau, des blessures causées par ces actions, des blessures causées par l’homme et des blessures causées par ses propres métamorphoses.

Réveillez-vous, fils et filles de cette planète. Le temps de la récolte est arrivé. Tout sera proportionnel à ce que chacun aura provoqué. Personne ne recevra moins ou plus, car les réactions proviennent toujours d’une action. Donc, tous, tous passeront par des petits ou des gros problèmes. Personne n’est à l’abri, à quelques rares exceptions.

Le moment est venu d’observer, de réfléchir et d’emprunter de nouveaux chemins, d’adopter de nouvelles attitudes, de rechercher de nouvelles façons de vivre. Il est temps de se mettre en équilibre total avec la planète. La planète vous donne de quoi vous nourrir, soyez-en reconnaissants. La planète vous donne l’air que vous respirez, soyez-en reconnaissants. La planète vous donne l’eau que vous buvez, soyez-en reconnaissants. Soyez reconnaissants pour chaque aliment qui arrive et qui satisfait la faim, malheureusement seulement de quelques-uns.

Une grande partie de personnes n’ont rien à manger aujourd’hui. Et pourquoi cela ? Ce n’est pas à cause de la planète, ni pour ses décisions. Alors, réfléchissez bien. Ne soyez pas frivoles et limités dans la négociation de vos affaires. Regardez autour de vous. Il n’est pas nécessaire aller loin pour voir un frère, une sœur ou un petit frère mourir de faim, il n’est pas nécessaire aller loin. Soyez donc sages dans vos décisions. Soyez sages dans vos actions. Ne jugez pas ces frères.

Vous pensez qu’ils passent par des leçons, bien sûr que si (qu’ils le font), mais ce sont des leçons qui frappent à (vos) leurs portes, ce sont des leçons qui dansent devant (vous) eux. Il s’agit donc de leçons auxquelles vous participez également. Ne faites pas semblant de ne pas les voir, ne faites pas semblant que cela ne vous dérange (pas) et (que) ne vous concerne pas. Cela concerne tout le monde. Ce ne sont pas les plus faibles – et là, je ne parle pas de la faiblesse spirituelle ou intellectuelle, je parle de la faiblesse corporelle – qui prennent les grandes décisions. Ce sont ceux qui ont le plus de pouvoir et ils se soucient de moins en moins des faibles.

De quel côté êtes-vous ? Dans quel côté choisissez-vous de rester ? Du côté où votre assiette est remplie sur la table ? Avez-vous une vie confortable et tant pis pour ceux qui vivent sans abri et qui ont faim, ou êtes-vous de l’autre côté à partager et à donner un peu de ce que vous avez à offrir ? Vous pouvez garder votre assiette et vous satisfaire, satisfaire votre famille, mais donner un peu avec le cœur. Un peu avec le cœur vaut mieux que beaucoup avec des arrières-pensées.

Ne (comprenez) pensez donc pas que ces leçons ne vous (appartiennent) concernent pas. Si elles frappent à votre porte, c’est que vous devez les regarder. Qu’allez-vous faire ? Non, n’agissez pas pour moi, ne transformez pas vos actions en “je le fais parce que le Christ le veut ainsi”. Non, surtout pas, vous devez le faire parce que votre cœur le demande, pas moi. Mes idées sont déjà propagées, ne les utilisez pas pour éliminer votre culpabilité, car cela ne fonctionne pas. “Je le fais parce qu’Il l’a demandé”. Non et non. Faites-le parce que votre cœur vous (le) dit de le faire, votre cœur vous le demande.

Vous vous dirigez vers un monde d’égalité, où il n’y aura plus de faim, où il n’y aura plus de personnes dans les rues. Qu’est-ce qui est nécessaire pour que cela se produise ? Que ceux qui sont pauvres aujourd’hui deviennent riches ? Et comment cela se passerait-il ? Les monnaies d’or tomberaient du ciel ? Tous les gouvernements de la planète donneraient de l’or (à ces gens) aux pauvres pour les rendre riches ? Et comment les autres accepteraient-ils cela ? “Pourquoi eux et pas moi ? ” De nombreuses personnes diraient ceci.

Vous acheminez vers un monde d’égalité. ( et c) Comment allez-vous réagir à cela ? Comment réagirez-vous lorsque tous ceux qui ont faim auront une vie digne, à tous égards, et que vous ne gagnerez rien ? Qu’en penserez-vous ? Est-ce juste ? “Pourquoi eux et pas moi ?” Allez-vous (allez) réfléchir ? Comment allez-vous réagir ?

Je vous dis bien, mes enfants, qu’une nouvelle (journée) ère va bientôt commencer, où nous pourrons voir exactement chaque cœur. Parler d’idéalisme et de ce qui n’existe que dans vos paroles, c’est facile. Mais (allons-nous) allez-vous (maintenant) alors vivre tout cet idéalisme ? Est-ce que (nous allons) vous allez accomplir ce que vous dites avec tant de véhémence dans vos paroles ? Est-ce que ce sera facile pour vous ? Le sera-t-il ?

(C’est la route) Ceci est le chemin, il n’y en a pas d’autre : un monde égalitaire, équilibré, où il n’y aura pas de riches et de pauvres, où il y aura un équilibre. (Tout le monde sera) Tous seront riches en abondance, en harmonie, en amour et en joie. Il n’y aura pas de richesses matérielles. Êtes-vous prêts pour ceci ? Êtes-vous prêts à vivre dans ce monde où (tout le monde sera égal) tous seront égaux ? (Tout le monde) Tous, peu importe (la) leur couleur, (la) leur forme et (l’) leur orientation sexuelle ; (tout le monde sera égal) tous seront égaux. Êtes-vous prêts pour ce monde ?

En théorie, vous êtes 100% prêts. Je veux vous voir faire de ce monde une réalité. C’est un défi que je vous lance. N’attendez pas que demain (vienne) arrive avec les changements, faites les changements hier, vous êtes déjà en retard. Faites en sorte que les transformations se produisent. (Satisfaites) Sassiez (la faim de) ceux qui ont faim (besoin), sans jugement, sans vous demander pourquoi. Il n’y a pas de pourquoi ; il y a quelqu’un qui a faim. C’est (sa démarche) son chemin, ne le jugez pas, mais vous pouvez tuer sa faim.

Peu importe (ce) qui est-il (est) ou à quoi (il) ressemble-t-il. Faites en sorte que cela se produise tout de suite. N’attendez pas que la planète change. Faites-le pour la planète, immédiatement (tout de suite). Ce n’est pas pour demain, c’est pour aujourd’hui. Chaque action positive que vous accomplissez aujourd’hui se répercutera pour éliminer les actions négatives qui sont déjà en cours, en raison de vos propres actions.

Ainsi, il est toujours temps de se transformer. Il est toujours temps de corriger quelque chose. Commencez. Faites (quoi que ce soit) quelque chose, mais faites-le avec votre cœur. Ne le faites pas pour faire plaisir à “A” ou “B” mais pour faire plaisir à votre cœur. C’est ce que (l’on voit) nous voyons d’en haut. On ne négocie rien. “Je vais faire ceci parce qu’ensuite, je serai (d’) en accord avec l’Univers”. Vous n’irez pas bien du tout, car ce sentiment se répercutera également sur vous. “Je ne veux rien faire !”. C’est aussi un choix qui se répercutera aussi contre vous.

Réalisez donc que tout sera le fruit de vos choix actuels. Ce que vous vivrez demain sera le fruit (du) de vos (tre) choix d’aujourd’hui. Il est encore temps de changer pas mal de choses et de les améliorer. Alors, faites-les pour vous, pour vos frères, pour vos sœurs et pour la planète.

N’oubliez jamais : regardez (la) votre taille (de vous-mêmes) et regardez ensuite la taille de la planète. Qui est le plus fort ? Oui, vous avez réussi au cours des âges à déséquilibrer la planète, mais elle est toujours des millions de fois plus forte que vous. Elle survivra. Et vous ? Tout dépend des actions que vous choisissez de mener aujourd’hui, elles détermineront votre avenir sur cette même planète.

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier