Sananda – Nos messages

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Même si beaucoup pensent que je le répète souvent, je ne me lasserai jamais de le rappeler la joie de pouvoir être ici à nouveau, de vous parler à tous. Le temps est différent, très différent des moments où je prêchais au sommet d’une colline, tout est très différent aujourd’hui. Mais aujourd’hui, ce que je dis est entendu, est compris par beaucoup au moins.

Malheureusement, un grand nombre de personnes doutent encore de mes paroles, doutent encore que je puisse parler à travers un être humain. Ils considèrent cet humain comme un pécheur, comme quelqu’un qui ne mériterait jamais un tel honneur. Je le répète, l’heure a changé, l’heure est à la transformation et à l’évolution. Nous avons besoin de voix et nous avons trouvé nos voix.

Il n’y a pas de jugement de notre part, il n’y a pas de privilège pour ceux qui nous choisissons. Chaque âme a son propre chemin, ses propres missions et certainement, chacun de ceux que nous avons choisis pour être nos voix a eu à un moment donné ce don, cette fonction d’enseigner, de transmettre la connaissance. Ne regardez pas ces personnes avec envie ou avec un quelconque sentiment qui émane d’une énergie opposée à la leur, car elles sont tout aussi humaines que vous. Il n’y a pas de privilèges, il n’y a rien qui les différencie des autres, juste la mission d’âme convenue depuis longtemps.

Aujourd’hui, ces personnes ne font qu’accomplir ce qu’elles ont promis, ce qu’elles ont convenu avec nous, et nous ne voyons pas le voyage, nous ne jugeons pas le voyage de l’âme. Parce que si nous le faisions, nous n’aurions personne qui pourrait être notre voix. Parce que toutes les âmes qui ont vécu dans la troisième dimension ont fait des erreurs ; des erreurs graves, des erreurs simples, elles ont parfois suivi le chemin de la non-Lumière, mais nous ne les jugeons pas.

Le moment est pressant, le moment est urgent. Il est clair que chacune de ces âmes a peut-être un parcours beaucoup plus difficile que les autres. C’est justement parce qu’elles ont cette mission qu’elles ont besoin de s’élever, qu’elles ont besoin d’évoluer. Et tout le nettoyage, la structure, l’évolution, c’est nous qui les menons, et ne croyez pas que ce soit facile.

Pour l’essentiel, les canaux de cette planète continueront à être nos voix pendant longtemps encore, mais ils devront élargir le spectre qu’ils atteignent. Et pour cela, nous devons veiller sur eux avec beaucoup de soin et d’attention, afin qu’ils ne soient pas touchés par la vague négative qui est à l’extérieur. Ils sont tous exposés, ils sont tous des cibles, mais ils bénéficient tous de notre protection. Mais ils ont leur propre chemin d’évolution et d’apprentissage. Et cela n’a pas été facile, je le répète ; le chemin pour eux a été très complexe, difficile, fatigant, souvent épuisant. Mais c’est nécessaire, parce qu’ils doivent évoluer et marcher plus vite que les autres, ils doivent se démarquer des autres, afin de pouvoir effectivement être nos voix.

Mes fils et mes filles, nous ne sommes pas ici pour jouer, nous ne sommes pas ici pour passer des messages. Il y a un contexte, il y a un moment, et chaque moment est un moment. Beaucoup se réveillent et nous devons maintenant les attirer dans la Lumière, dans nos enseignements. Et c’est ce que nous avons fait.

Nombreux sont ceux qui arriveront avides, pressés d’obtenir une ou plusieurs réponses. Assoiffés de sagesse, assoiffés de compréhension, ce seront ces voix, qui représentent nos voix, qui guideront les frères et sœurs qui arrivent.

Non, personne ne sera le berger des moutons. Nous serons les bergers, les canaux ne sont que notre voix. Ils n’ont pas pour mission d’attirer ou d’enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, ce n’est pas leur mission. Cette mission est la nôtre à travers eux, chacun peut suivre son chemin comme il l’entend, il peut aider ses frères et sœurs comme il l’entend et nous serons toujours près de lui pour le guider et l’aider.

Donc, pour ceux d’entre vous qui arrivent maintenant et qui ne comprennent pas très bien ce qui se passe, je dirai simplement d’écouter, mais écoutez sans jugement, écoutez avec votre cœur, écoutez simplement notre voix et vous serez en mesure de nous comprendre. Pour ceux qui sont déjà fatigués d’entendre ce que nous disons, n’écoutez pas. Si vous pensez que vous êtes prêts et que vous avez tout compris, félicitations, continuez votre voyage en solitaire. Nous n’exigeons pas que vous nous écoutez, nous n’exigeons pas que vous soyez fidèles à nos paroles.

Nous n’imposons rien à personne, la seule chose qui est importante, c’est que lorsque vous entendez ce que nous disons, que ce soit avec le cœur, pas avec l’ego, pas avec le mental, parce que les deux peuvent facilement vous tromper et vous faire sortir du chemin, justement en vous faisant comprendre : ” Ceci, vous savez déjà tout, vous n’avez plus besoin de l’entendre “. C’est l’ego qui parle, parce que si vous saviez tout, si vous aviez tout appris, vous ne seriez plus dans la troisième dimension, vous seriez déjà évolué.

Nous ne forçons personne à nous écouter, celui qui veut écouter, qu’il écoute. Mais que cette écoute vienne du cœur, car autrement, vous ne comprendrez pas, vous ne saisirez pas et vous vous lasserez d’entendre ce que nous disons. Sachez que l’ego parle encore, l’ego agit encore dans la plupart de vos esprits. Laissez-le prendre le dessus et vous perdrez votre chemin. Mais comme nous le disons toujours, à chacun son choix.

Pour conclure mon message d’aujourd’hui, je vais vous laisser quelques indications : Écoutez tout avec votre cœur, mais écoutez quand votre cœur le demande, n’écoutez pas par obligation ou parce que vous pensez que vous devez écouter.

Cherchez votre propre évolution, cherchez votre propre compréhension, ne dépendez pas des autres. Vous pensez que vous êtes faible, pas très intelligent par rapport à certaines choses dans votre monde et vous blâmez l’autre personne pour votre incapacité à surmonter cet obstacle. Est-ce juste ? Vous jugez, vous critiquez, l’erreur n’est jamais la vôtre, l’incapacité n’est jamais la vôtre, alors vous la jetez sur les genoux de l’autre. Pourquoi en est-il ainsi ?

Tout est accessible à tous, il suffit de vouloir apprendre. Mais il est plus facile de se décharger du problème sur quelqu’un d’autre, alors on le fait et on entre dans cette rhétorique : “Oh, je ne sais pas comment faire. Ah, je ne peux pas le faire. Ah, c’est compliqué pour moi”. C’est une rhétorique très commode, car elle justifie le manque de volonté de surmonter ce que l’on ne sait pas, mais que l’on pourrait apprendre et connaître. Est-ce ainsi que vous voulez avancer vers la cinquième dimension ? À continuer à dépendre des autres pour résoudre vos problèmes ?

Arrêtez-vous et réfléchissez : demain, il se peut qu’il n’y ait plus de communication et que ferez-vous ? Allez-vous crier dans la rue pour demander de l’aide ou allez-vous essayer de résoudre le problème ? Je vous dirais alors que vous avez perdu beaucoup de temps, parce que vous auriez pu apprendre, mais vous ne l’avez pas fait, vous n’avez pas voulu apprendre, vous avez toujours mis le problème sur les genoux de l’autre. Et le jour où vous devrez agir, vous ne saurez pas comment faire, parce que vous avez toujours dépendu de l’autre.

Cela n’a pas beaucoup changé ; nous parlons et parlons et vous ne changez pas. J’espère qu’un jour, lorsque vous serez seul, vous ne tomberez pas dans le désespoir de ne savoir rien faire, parce que vous avez toujours dépendu de l’autre. Il n’y a pas de personne peu intelligente, il n’y a le manque d’envie d’apprendre, il y a le manque d’envie d’évoluer et il y a surtout la volonté de rester le même, parce que c’est confortable, c’est tranquille.

Alors, réfléchissez, réfléchissez bien, que construisez-vous au cours de votre cheminement ? Êtes-vous toujours dépendants de l’aide des autres, à tous points de vue ? Cherchez vos propres chemins, cherchez vos propres solutions, ne dépendez pas des autres pour quoi que ce soit. Le chemin est le vôtre et comprenez une chose : si cet obstacle est apparu sur votre chemin, c’est parce qu’il vous dit : “C’est maintenant que tu peux me vaincre !” Car Dieu Père/Mère ne met rien sur votre chemin que vous ne puissiez pas surmonter. Si vous le jetez à l’autre, il continuera à apparaître sur votre chemin, de plus en plus fort, afin que vous appreniez et que vous surmontiez cet obstacle. C’est le chemin d’une âme, l’évolution, et non pas cet accommodement qui consiste à toujours laisser quelqu’un d’autre le faire à votre place.

Donc, pour conclure une fois de plus : écoutez nos messages, mais écoutez-les avec votre cœur, pas par obligation, pas par habitude, pas avec votre esprit.

Traducteur : Ana Gouveia Pereira

Révision : Ingrid de Rio Campo

Posts recentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minha Experiência

Panier